Tous les forums > Equipements > Réparation gréement dormant
Missing
CetJcL

Réparation gréement dormant

Bonjour à tous,
Je suis en train de changer mon gréement dans le cadre d'une préparation pour une navigation autour du monde et suis tombé sur cette vidéo de PBO où il est proposé la réparation d'un hauban cassé par utilisation de serres câbles. J'ai trouvé l'idée inintéressante et méritante d'être partagée. C'est en anglais mais les images parlent d'elles mêmes.
https://www.youtube.com/watch?v=95tMB0xnaeQ
N'hésitez pas à commenter.
Jean-Charles

5 jours
Missing
gorlann29

Bonjour, j' ai pas eu le temps de visionner la vidéo mais j'ai déjà réparé avec deux serre-cables, en mer, un bas-hauban cassé suite à un retournement (environ 150°).
Il me restait 200M de traversée et çà l'à fait.
Gorlann
PS: c'était un gréement dormant en monotoron avec des cosses "cœur" et manchons, qui avait moins de dix ans et environ 7000M, mais beaucoup de mauvais temps!

5 jours *** Message modifié par son auteur ***
P1050910
Hubert, de Cherbourg

Le monotoron n'aime pas trop les cosses coeur : le rayon de courbure est trop fort.
en général on observe assez vite des gendarmes au niveau de la cosse.

5 jours
Missing
gorlann29

Oui, je l'ai appris çà après, de la bouche de Victor Tonnerre, qui avait fait lui-même CE gréement dormant, et qui m'a expliqué qu'en cas de dématage avec un tel gréement, les assurances ne remboursaient pas!!!!!!! Faites comme je dis mais pas comme je fais!
Car en plus du bas-hauban cassé, l'intégralité du dormant était également sur le point de lâcher.
Je n'ai pas pris le mat sur la tête, mais le flambage au premier étage de bdf m'a obligé à le couper et le manchonner.
Mais le pire, c'est que lorsque j'ai évoqué cette avarie sur d'autres fil d'Héo, je me suis fais "remballé" par des héossiens "très connaisseurs" qui affirmaient que ce montage ne posaient aucun problème.
Gorlann

5 jours
Missing
CetJcL

Bonjour Hubert,
La technique proposée n'utilise pas de cosse en coeur mais l'utilisation d'un morceau de câble avec ou sans terminaison pour doubler la partie rompue ou, autre technique, l'utilisation d'une terminaison type "Norseman".
Par ailleurs les conseils quant à la vérification du gréement en général me semble intéressants.
Jean-Charles

5 jours
P1050910
1
Hubert, de Cherbourg

oui c'est mieux. (je répondais à Gorlan 29 pour les cosses coeur)

de toute façon il faudrait avoir à bord une pince à sertir de la bonne taille.

l'inconvénient des Norseman : c'est cher et il en faudrait de plusieurs tailles.

le problème le plus embêtant c'est une rupture au manchonnage au niveau du mât ... la rupture se fait souvent au ras le manchonnage (cas des étais) et alors que faire ?

peut-être faudrait-il avoir un peu de câble avec un embout d'accrochage dans le mât déjà serti et faire le raccord avec des serres câbles sur le câble de secours ?

5 jours
Missing
1
CetJcL

C'est justement ce que j'envisage, conserver trois morceaux de câble de mon ancien gréement, l'un avec une terminaison haute, un avec une terminaison haute, plus un morceau pour le cas d'une rupture au milieu d'un câble. Avec une poignée de serres câble, je pense avoir une solution de réparation pour un tarif modique.
Jean-Charles

5 jours
Missing
FredericL

Dans une optique de dépannage et de réparation, je regarderais du côté du Dyneema DM20. Facile à stocker et à travailler, bonne résistance, peu d'allongement, pas de fluage, facile à épisser, et on peut facilement faire des lashings avec des anneaux de friction.

5 jours
M.f.stagegl%c3%a9nanscroisi%c3%a8re.2015_(88_sur_90)
babouch

sur la vidéo ils posent 3 serre câbles sur l'embout lui-même plus le câble de réparation, et 2 sur les 2 câbles, et apparemment ça tient.

5 jours

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums