Tous les forums > Equipements > Amarres qui s'usent? Quel est votre avis?
Missing
Captain Sark

Amarres qui s'usent? Quel est votre avis?

Bonjour,

Mon DL est sur une bouée avec 2 amarres sur les taquets avant. Après une bonne houle et un bon vent je trouve que les amarres sont un peu trop usées: amortisseur élastique qui semble sortir, et épissure qui semble aussi se défaire. (A noter que les amarres ont été fournies par le vendeur en connaissant la situation)

Voir les photos...

Des commentaires? Quelque chose que je fais mal?

Merci!

mercredi 13 septembre 2017 21:26

Liste des contributions

  • Super! Captain Sark jeudi 14 septembre 2017 21:35
Duduche_akbar
1
Duduche Braz

Qui dit élastique dit glissements et les glissements deviennent des frottements, donc usure...

mercredi 13 septembre 2017 22:47
Missing
2
marge

je dirai la qualité du produit !

jeudi 14 septembre 2017 05:30
C281-d2a3
margotte

Ou produit non adapté à l'amarrage sur corps mort

jeudi 14 septembre 2017 08:11
Sans_titre
10
Nemo le grisé

2 remarques :

1°) Les frottements inévitables de ton amarre, souple, avec l'anneau sont supportés par l'amarre elle même. Pour éviter ces frottements, il suffit de fixer l'amarre à un mousqueton largement dimensionné en intercalant une cosse cœur et de doubler par sécurité ce montage par une seconde amarre qui, elle, ne sera pas sous tension et qui, donc, ne s'usera pas.

2°) Généralement, sur ce type de bouées, l'amarrage doit être pris en dessous de la bouée sur la chaine et non pas sur l'anneau qui ne devrait servir qu'à la retenue le temps de la mise en place de l'amarrage.

jeudi 14 septembre 2017 08:19 *** Message modifié par son auteur ***
Dscf2987
1
voile44

Bonjour. Question : ou est le point d'usure et il y a t-il une protection de l'amarre genre tuyau ?
Si c'est au niveau de la photo 2, ce montage est normalement interdit.
Jac

jeudi 14 septembre 2017 08:30
Missing
Captain Sark

Non. C'est le chantier qui m'a conseillé ce montage.

Je pensais au début à quelque chose comme celle décrite par Nemo le grisé (point 2e).

jeudi 14 septembre 2017 08:41
Dscf2987
1
voile44

C'est bien. Avec ce montage le chantier va pouvoir te facturer une amarre par semaine. Memo a décrit le bon montage. Le minimum est une cosse inox autour du bout et une manille sécurisée par fil inox (tig par exemple)
jac

jeudi 14 septembre 2017 09:32
Missing
Captain Sark

Heureusement que je suis allé vérifier....
En effet, bravo la sur-facturation... C'est décevant ce manque de professionnalisme.

jeudi 14 septembre 2017 11:00
2016-02-15_1134
Yves (.)

Au contraire.
C'est un excellent professionnel qui assure son chiffre d'affaire !

jeudi 14 septembre 2017 15:20
Missing
Captain Sark

Sauf qu'il perd un client, et une bonne part de réputation,...

jeudi 14 septembre 2017 15:25
C281-d2a3
4
margotte

Il faut prendre le pognon là où il est

jeudi 14 septembre 2017 15:42 *** Message modifié par son auteur ***
Lauben_bmr_83x110
bmayer

Bonjour
LauBen est logé à un corps mort depuis que je l'ai, en 2014.
Oui, les amarres s'usent très vite.
Quant à mettre l'amarre à l'anneau du dessus ou du dessous, j'ai vu avec mon gestionnaire et je fais comme le gestionnaire me dit de faire, sur l'anneau du dessus. Une seule est fonctionnelle, la seconde est en secours.

La première amarre est fixée au bateau, fait un tour mort et revient au bateau. La seconde fait le même parcours, mais sur d'autre points de fixation au bateau.
Ces amarres sont garnies de protections (tuyaux souples, gaine textile) aux points de frottement ET sur le corps mort.

jeudi 14 septembre 2017 08:46
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
1
Calypso2

perso tout me semble "normal" sauf la bouée qui est une bouée legére pour un corps mort ,mais bon .

par contre ,il serait bon de mettre un second amarrage constitué d'une chaine que l'on laisse molle et qui sert donc de secours ....on peut tres bien avoir un Irma

jeudi 14 septembre 2017 09:02 *** Message modifié par son auteur ***
O
4
quebec

l'amarrage sur l'oeil de la bouée est le type même d'amarrage qui nous fait retrouver les bateaux à la côte
La cause: rupture sous la bouée de la tige de ladite bouée ! (au niveau du boulon de fixation ou de la rondelle de l'émerillon)
le bateau part avec sa bouée !... et laisse la chaîne au fond
voir ici
http://lesamisdurivage.fr/securiser-un-mouillage.html
De plus, par forte houle, on a vu des marres de 18 se manger en très peu de temps (1 à 2 jours)
A+ JM

jeudi 14 septembre 2017 10:10
Missing
Captain Sark

Excellent lien, merci! Très informatif.

jeudi 14 septembre 2017 10:58
H%c3%a9naff
1
Tribal [Pursuit]

Sur une bouée a tige, on peut s amarrer a l œil ( mais c est pas gratuit...). La résistance de la tige vaut bien celle de la chaîne dont les maillons s usent par frottement.
A la bouée comme au chaumard, je protège les aussières avec du tuyau de jardinage armé. Bcp plus résistant que n importe quelle aussière car moins de frottement.

jeudi 14 septembre 2017 13:43
Avatar
1
CataHorus

Pas tout à fait d'accord. A mon avis, il faut tjs s'amarrer sur la chaine. La tige peut casser, une bonne chaine de 8, 10 ou 12 est bcp plus résistante.D'ailleurs, les ships vous proposeront la même bouée percée avec ou sans tige.

La conclusion est qu'il faut très régulièrement vérifier son mouillage.

CapatainRV

jeudi 14 septembre 2017 14:08 *** Message modifié par son auteur ***
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

non il y a bouée et bouée , si on a une vraie bouée de mouillage avec une tige renforcée il est inutile de s'amarrer à l'emerillon c'est m^me contre productif ..

le probleme c'est d'avoir une veritable bouée de mouillage fait pour , et elle doit etre également moussée pour eviter qu'elle ne coule par un coup d'helice

jeudi 14 septembre 2017 14:23
O
1
quebec

ok pour les tiges Le Beon ou Rotax ...très mauvais plan pour toutes les autres
Mais Le Beon est en rupture pour un bon moment ....et Rotax est cher !
Sinon remplacer la tige métal par un textile de bonne section.. alors OK
A+ JM

jeudi 14 septembre 2017 14:31
Avatar
CataHorus

??? Il me semble qu'on dit la même chose, s'amarrer à la chaine avant l'émerillon.

Pas très chaud pour les bouées moussées. Par contre, pas favorable aux bouées qu'on gonfle soi-même. Les acheter gonflées et soudées en usine.

Je n'ai jamais eu de pb avec ce type de bouée.

CaptainRV

jeudi 14 septembre 2017 14:34
O
quebec

et ben .... non et non (pour l’œil de la bouée !!)
la rupture de la tige de bouée est bien plus fréquente ...
et surtout sournoise !!! (rupture franche)
...que celle de la chaîne qu'en général on surveille à chaque saison. (et qui s'use progressivement et en partie haute sous la bouée donc facilement inspectable)
Les ruptures de mouillage sont aussi plus souvent causées par une manille mal posée, sous dimensionnée ou de mauvaise qualité, ou dont le manillon n'est pas assuré.
Pour la chaîne, bien choisir la bonne section ...(chez nous c'est du 16 mini) ou préférer un textile ! (chez nous :18 en 8 torons entièrement protégée sur toute la longueur par du tuyau jusqu'à la chaîne mère, et de plus, pas de manille mais un bon nœud de grappin sur la chaîne mère de 26 ou 30)
A+ JM

jeudi 14 septembre 2017 14:17 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
CataHorus

A mon avis, la partie qui s'use le plus rapidement est le manillon de la manille.

Pour les gens sans marées, l'endroit où la chaine touche le fond s'use très très rapidement. Donc, ne pas se contenter de regarder l'amarrage sur la bouée.

CaptainRV

jeudi 14 septembre 2017 14:22
Duduche_akbar
Duduche Braz

Notre mouillage est composé d'un suçon, de chaine 30mm puis de 18mm trainant sur le fond vaseux et montant jusqu'à 2 mètres sous la surface.
A cette chaine montante est fixé un émerillon inox de 19mm, une manille lyre inox de 16mm sur laquelle est fixé un orin nylon de 24mm qui monte jusqu'au bateau, avec du tuyau armé pour le passage dans le davier.
Pour fixer l'orin de 24mm à la manille lyre : un tour mort bien serré et une épissure, le nylon gonflant dans l'eau ça ne bouge pas, donc pas d'usure.
Sur l'orin de 24, j'ai épissé un autre orin nylon de 16 mm qui est relié à la bouée porteuse, via une autre manille lyre.

Quelque soit la hauteur d'eau (sur la Rance) la chaine qui tosse sur le fond est d'une pièce (pas de manille ni d'émerillon) sur cette partie.

Pour les épissures c'est 3 passes complètes puis je dégrossi progressivement les torons sur 3 passes pour éviter une rupture de souplesse.

jeudi 14 septembre 2017 14:52
Missing
Captain Sark

Tu as des photos?

jeudi 14 septembre 2017 15:09
C281-d2a3
margotte

Voici le systême que j'avais sur mon bateau sur corps mort.
Une amarre légèrement tendue pour faire la continuité de tension avec la chaîne. La 2ème amarre non tendue en sécurité . Les amarres en toronné, protégées du raguage avec du tuyau, des cosses coeur métal, des manilles bien dimensionnées avec le manillon sécurisé.
Les 2 amarres sont sur le haut de la bouée car la partie centrale est un tube acier galvanisé de diamètre 90 avec une épingle de diamètre 16 soudée en dessous pour tenir la chaîne de 14.
La bouée était entièrement moussée.
La gestion du mouillage a été reprise par la commune qui a retiré ce type de bouées car elle doivent être blanches et...sphériques.
(Sans doute pour faire joli)

jeudi 14 septembre 2017 14:52
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

non ce n'est pour faire joli ..il y a des bouées ,verte ,rouge ,spherique etc tout cela est normalisé et il y a aussi des bouées blanches et sphériques dedié aux mouillages c'est reglementaire ..

jeudi 14 septembre 2017 18:04
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

l'amarrage sur la bouée est trop compliqué (à mon sens)

je fais une épissure avec une grande boucle que je passe dans l'anneau et le bout dans l'épissure et puis c'est tout ...le cordage se serre autour de l'anneau tout seul et point besoin de manille ni de cosse

jeudi 14 septembre 2017 18:10
Sans_titre
Nemo le grisé

J'ai utilisé durant plusieurs années l'amarrage avec un mousqueton surdimensionné (un mousqueton de 14, c'est 1500kg de charge de travail) doublé d'une seconde amarre sans tension.

C'est aussi très simple à mettre en place et tout aussi rapide à larguer.

L'avantage, c'est que métal contre métal, les effets du raguage sont mineurs.

jeudi 14 septembre 2017 18:48
C281-d2a3
margotte

Pour moi, les amarres à élastique sont à réserver pour un amarrage sur ponton où il y a un peu de clapot. Mais peut-être me trompé-je, car je n'en ai jamais utilisé.

jeudi 14 septembre 2017 14:57
Avatar
1
CataHorus

Pas convaincu par ta fixation sur l'anneau de la bouée. Se fixer directement sur la chaine.

CaptainRV

jeudi 14 septembre 2017 15:05
C281-d2a3
margotte

Je ne vois pas la raison de se mettre sur la chaîne quand on est pris sur un tube acier de diamètre 90 et une épaisseur de 10mm.

jeudi 14 septembre 2017 15:19
Avatar
CataHorus

Oui, mais tu n'es pas sur le tube, tu es sur l'anneau.

CaptainRV

jeudi 14 septembre 2017 18:29
Duduche_akbar
1
Duduche Braz

Photo du précédent montage un peu différent, utilisé de 2007 à 2011. Sans que l'aspect visuel ne montre de signe de vieillissement anormal.

jeudi 14 septembre 2017 15:33 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
W de l 'Horn

Jolies épissures Duduche Braz
J'ai eu un cas une foi ou une aussi jolie épissure c'était décommise car l'émerillon c'était bloqué et le câblot se dé-toronnait à force de rotation du bateau ( toujours dans le même sens pour suivre le vent).
Depuis je m'assure d'épisser la partie immergée avec le filin dans le sens de rotation horaire.
Comme cela, en cas de blocage de l'émerillon le bout s'entortille sur lui même et donc se rétrécit, ce qui est visible à l'œil nu même du quai.
Mais en aucun cas il ne se dé-toronne.
Et pour être ceinture et bretelles je bloque l'épissure sous marine par une frette en son milieu.
Bon je ne sais pas si je suis clair

jeudi 14 septembre 2017 19:13
Missing
Captain Sark

Super!

jeudi 14 septembre 2017 21:35
Missing
Captain Sark

Mise-à-jour:

J'ai pu discuter avec le patron du chantier. Il semblait étonné du résultat sur les amarres. Même s'il admet que l'endroit est bien exposé à cause d'une falaise sous l'eau suivi d'une pente progressive qui amplifie les vagues.

Son point de vue est d'utiliser les amarres comme sur la photo. Il assure "4T de charge" (n'a pas dit si c'est en statique). Lui préfère les frapper sur la boucle de la bouée et ne pas les protéger avec une gaine: il préfère voir ce qui se passe, plutôt que d'avoir des zones d'usures cachées. Depuis quelque temps il préfère aussi éviter les manille en métal qui s'usent aussi.
A noter qu'il a une 30aine de bouées dans la même situation en face de son chantier et qu'il vit au dessus du chantier depuis toujours (affaire familiale commencée en +/-1900 par son grand père). Il connait donc bien le coin.

Cela ne veut pas dire qu'il a raison, mais je pensais utile de partager son avis et ses raisons.

Entre temps, il me propose de changer les amarres (gratos) et va renvoyer les "anciennes" (40 jours!) au fabriquant.

Merci à tous pour vos messages très utiles. Je vais la jouer prudence et ajouter une amarre de sécurité sous la bouée dès que possible.

jeudi 14 septembre 2017 21:49
Img_20171109_163419
menfin74

Inox sur galva = électrolyse !!!
M'enfin!

jeudi 14 septembre 2017 21:59
Missing
1
pierol

avec une toute petite expérience de 27 ans de bateaux sur bouées, bouées pro, de ports qui en assure l'entretien, et à une période perso je ne m'amarre que sur l'oeil, pas dessous : dessous c'est le domaine du port, je n veux justement pas y toucher pour pas que l'on puisse me le reprocher, mais les bouées et les tiges sont dimmensionnées pour. je ne m'amarre que sur bout en simple. chaque amarre est prise sur l'oeil de la bouée par un noeud de chaise assurée d'une ou deux demies clefs, avec un tuyau servant de cosse et ensuite un tuyau en continu de la bouée au taquet ce qui assure une protection tout du long de l'aussière qui ne peut pas glisser. en faisant ainsi et en dimmensionnant correctement les aussières celles-ci ont une durée de vie d'une dizaine d'années... maintenant il peut y avoir des phénomèmes spécifiques et des mouillages qui usent plus que d'autres. plus il y a de rappels, de courants se contrariants etc... plus cela va souffrir, le fond va aussi compter. moins il y a de fond, plus le rappel sur le mouillage sera important.

jeudi 14 septembre 2017 22:03
Missing
bruno972

Au marin je suis sur un bouée Rotax Marine de 120 L avec une tige traversante de 20 et une chaîne de 16. Elle n'est pas très vieille 8 ans et chaîne et tige ont déjà été changées une fois il y a 3 ans. Je suis amarré sur l'anneau au dessus de la bouée je ne vois pas trop comment faire pour s'amarrer en dessous simplement.
Maintenant c'est vrai la tige peu casser si elle n'est pas vérifiée, certains doivent se souvenir du beau RM 1350 de Saba (qui est tjrs sur le terre-plein de CareneAntilles sans que les travaux ne soient commencés)

jeudi 14 septembre 2017 23:09

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums