Tous les forums > Equipements > pourquoi un échappement humide ?
Missing
oualai

pourquoi un échappement humide ?

Bonsoir à tous
Je ne pense pas être plus idiot qu'un autre (on a le droit de rêver), mais je ne comprends pas pourquoi on monte sur nos bateaux des choses aussi compliquées et chi...que le mélange des gaz d'échappement et de l'eau de refroidissement, avec tout ce que ça comporte comme ennuis présents, passés, et à venir.
Pourquoi pas un échappement sec ? Comme sur les moteurs automobiles......
J'imagine qu'ils y a au moins une bonne raison.
Si quelqu'un la connaît....

dimanche 02 octobre 2016 22:32

Liste des contributions

Avatar
dimanche 02 octobre 2016 22:37 *** Message modifié par son auteur ***
Img_9443
OCEAN BEAR

parce qu'une cale moteur est un lieu fermé et même bien ventilé, cela ne suffit pas à refroidir une ligne d'échappement.
Il existe des bateaux avec échappements secs.
Le tuyaux d'échappement doit sortir aux dessus du bateau (c'est moche). Des rejets de gaz et des particules retombent sur le bateau (salissant) et polluant. L'échappement doit être parfaitement isolé (l'isolant est à remplacer fréquemment) et sortir du bateau dans un conduit d'échappement hyper ventilé pour évacuer la chaleur. Le tout est bruyant et dégage beaucoup de chaleur dans le bateau.
Quelques bateaux de pêche ainsi que certains modèles de la marque Nordhavn sont équipés ainsi.

dimanche 02 octobre 2016 22:41
Photo000
pendruig

Un échappement humide parce que depuis des dizaines d'années des ingénieurs ont pensé cela
Gilles

dimanche 02 octobre 2016 23:08
Dufour-38classic
Alioth

Cela existe sur certains voiliers de voyage :
Integral 43 de Peter Gallinelli
Cela permet sur un dériveur intégral à l'échouage de faire tourner son moteur pour recharger les batteries .
http://www.sailworks.net/integral/

dimanche 02 octobre 2016 23:18
Missing
1
Thorlak50130

J'ai eu un voilier avec échappement sec.
La chaleur peut se gérer, ce n'est pas le problème, surtout en Manche.
Par contre, c'est très bruyant.
Pouvoir tourner sans eau n'est pas lié à l'échappement sec, mais au keel-cooling.

lundi 03 octobre 2016 07:55
Logo_baleinoid
MOBY

Echappement sec pour moi cela impliquerait un refroidissement à air du moteur sinon on a quand même un circuit d'eau à refroidir.
Il me semble que Bernard Moitessier avait ce genre de moteur sur son dernier bateau.

lundi 03 octobre 2016 10:47
Missing
Thorlak50130

C'est l'échappement qui est sec, pas le moteur.
J'ai navigué sur un bateau qui avait des générateurs à refroidissement par air, c'est très très bruyant.

lundi 03 octobre 2016 10:54
Avatar
PtitLu

Petit exercice, ouvrez-vos cahiers :
.
- Faites fonctionner le moteur de votre voiture une 1/2 heure.
- Ouvrez le capot moteur
- Mettez, de préférence, les deux mains sur le collecteur d’échappement
- Essayez de les garder le plus longtemps possible sur ce collecteur et sans crier "môman j'ai mal !"
- Quand la douleur se fait trop présente, quoique ça doit passer à un moment cause à l'évanouissement, enlever les mains en laissant le minimum de peau.
.
2ème exercice
- Identique au 1er mais remplacez les mains par du bois/résines/etc... et chronométrez, depuis un ponton de préférence, le point éclair de chaque matériaux.
.
Vous avez la semaine.
Merci rangez vos cahiers

lundi 03 octobre 2016 11:16 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Thorlak50130

3ème exercice
-montez dans votre charpente et regardez comment est fait votre tuyau de poêle.

lundi 03 octobre 2016 11:26
Avatar
PtitLu

Et comparez avec l'exercice 1 :)

lundi 03 octobre 2016 11:35
Missing
Thorlak50130

et ????

Le mec qui est assez con pour mettre les mains sur un échappement chaud, l'est assez pour les mettre sur une ligne d'arbre qui tourne.

lundi 03 octobre 2016 11:39
Avatar
PtitLu

et ????
Un départ de feu n'est pas forcément dû à la présence d'une flamme ou d'étincelles. La présence d'un point chaud suffit. Pas forcément la 1ère fois mais petit à petit en asséchant les matières en présence. (une bûche de bois fraîchement coupée sera plus dur à enflammer qu'une bien sèche pareil avec de l'herbe verte/herbe sèche).
Je préfère changer mon collecteur d'échappement qui en vieillissant, c'est percé que de changer de bateau, c'est mon avis à moi et ça n'engage que moi :)

lundi 03 octobre 2016 12:03 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Thorlak50130

A priori, vous parlez sans savoir.
Allez voir comment est monté l'échappement sec sur un voilier, et d'autre part prenez la température 50cms après le moteur.

lundi 03 octobre 2016 12:07
Quart_de_lune
Manillon

L'autre intérêt de ce système (refroidissement par eau de mer, avec ou sans système d'échange de chaleur avec liquide de refroidissement) et non des moindres c'est qu'il limite la pollution de l'air (qu'on respire avec l'échappement juste sous le cockpit, donc notre nez) en dissolvant une partie des gaz brûlés dans l'eau de mer. Des bactéries présentes dans l'eau se chargent d'une partie de cette pollution, malheureusement ça reste une pollution et la Mer ne peut pas tout avaler. Je trouve qu'on lui demande beaucoup trop mais c'est un autre sujet

lundi 03 octobre 2016 12:33 *** Message modifié par son auteur ***
P1050910
Hubert, de Cherbourg

Sur mon Brin de Folie, le coude d'échappement s'est ouvert près d'une cloison en contreplaqué.
Le temps de couper le moteur, vite fait vu le bruit et la fumée la cloison avait déjà commencé à brûler avec présence de braises.

lundi 03 octobre 2016 13:09
Avatar
KOALA-5

Un autre point, mais qui ne concerne que le rendement du moteur, en refroidissant les gaz d'échappement, il se crée une dépression en amont du pot dans le circuit, ce qui favorise l'évacuation des gaz brulés.
Mais ce serait surtout important pour un moteur 2 T

lundi 03 octobre 2016 13:13
Img_1433
Solent

oui sur un diesel ça n'apporte rien en terme de rendement, au contraire il faudrait que les gaz restent chaud le plus longtemps possible, mais il vaut mieux éviter de mettre le feu au bateau, donc on les refoidit.

lundi 03 octobre 2016 20:56
Avatar
KOALA-5

Ce n'est pas contre le principe de Carnot...différence entre la source chaude et la source froide ?
Mais créer une dépression pour mieux évacuer les gaz brulés ne peut pas être néfaste. C'est comme pour les échappement accordés.

mardi 04 octobre 2016 09:41
Img_1433
Solent

Sur certains moteurs essence coursifiés on rajoute des bandes isolantes sur les collecteurs pour augmenter la température de sortie des gaz, ça se pratique aussi sur les Harley, mais là c'est pour frimer.
Mais on ne peut pas modifier un système d'échappement sans modifier l'admission, ce qui sort doit être accordé à ce qui rentre. Au mieux ça ne sert à rien, et sur un diesel qui fonctionne en excès d'air il n'y a vraiment rien à espérer de ce côté.
je ne pense pas que la recherche du rendement soit la priorité sur nos braves diesel marins. On leur demande plutôt de tourner peinard sans causer de soucis.
Mon 3 cylindres à la même cylindrée que le moteur de de la voiture de mon épouse.
L'un développe 28cv réel l'autre 94cv donc la notion de rendement....

mardi 04 octobre 2016 13:34
Avatar
Numawan

Un peu hors sujet ...
Je me demandais ce que vous pensez de ce genre d'installation:
http://www.halyard.eu.com/upload/downloads/waterseparators_2.pdf

lundi 03 octobre 2016 13:26
Missing
Thorlak50130

Ça devrait éviter de salir la coque.

lundi 03 octobre 2016 14:12
Quart_de_lune
Manillon

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

lundi 03 octobre 2016 14:24
P8224828
hoolof

Bonjour,
nous avions une barque en bois pour aller pêcher sur l'étang propulsée par un bicylindre 4 temps refroidi par air dont l'échappement était constitué d'un "silencieux" vertical prolongé par un tuyau coudé vers l'extérieur. L'ensemble étant protégé par une tôle pare-feu même pas inox. Donc, la seule entrée d'eau dans cette barque provenait du presse-étoupe en fin de vie. Ce moteur n'a jamais chauffé, personne ne s'est non plus brûlé sur l'échappement. Bon, cette barque n'était pas pontée, l'air circulait tout autour du moteur... et nous n'étions pas tout noirs en rentrant après la pêche.

lundi 03 octobre 2016 14:39 *** Message modifié par son auteur ***
Imgp1083
LeMoko

Bonjour à Tous

Oui mais..si nous oublions le prix nous pourrions imaginer un échappement avec une double paroi et faire circuler un liquide de refroidissement avec bien -sur un plus gros échangeur.

Le Moko

lundi 03 octobre 2016 21:54
Quart_de_lune
Manillon

Oui mais on perdrait le bénéfice de la dissolution d'une partie des gaz dans l'eau de refroidissement, c'est déjà irrespirable aux allures portantes et quand le pot se trouve au vent de travers

lundi 03 octobre 2016 22:48
Avatar
nossi

Bonsoir. Pourquoi vouloir refaire ce qui existait avec les pots Couach!! J'ai supprimé ce truc parce que la rouille venait boucher la sortie et j'ai remplacé ainsi l'ensemble juste par un tuyau classique fixé sur la sortie d'échappement dans laquelle j'ai inséré la sortie de l'eau. J'y ai gagné en place car j'ai pu mettre dans le coffre ma survie d'époque(classe 5) et l'annexe zed 2 sans crainte de les voir crâmer. La longueur du tuyau était suffisante en capacité et faisait donc office de ce que vous nommez le waterlock.

lundi 03 octobre 2016 23:24
Missing
BadBoy

Salut;
Savez-vous comment est conçu l'échappement dans le cas d'un refroidissement de type "keel cooling" ?

Je suppose que dans ce cas il n'y a aucun circuit d'eau de mer; que le collecteur d'échappement est refroidi par le circuit d'eau douce, et que l'échappement est sec...

Vous confirmez ?

mardi 04 octobre 2016 09:16
Fritz_ze_cat
fritz the cat

même avec le keel cooling il y a une pompe eau de mer pour refroidir le collecteur et l'échappement ,c'est l'échangeur qui est une aiguille de coque
dont le liquide est entriné par la pompe de brassage .
alain

mardi 04 octobre 2016 10:12
Missing
BadBoy

Ah ok merci. C'est ce que je voulais savoir.

mardi 04 octobre 2016 10:20
Missing
Thorlak50130

Ca fonctionne comme une voiture, sauf que le "radiateur" est soit à l'extérieur, soit dans la quille, soit dans un réservoir d'eau contre la coque.

mardi 04 octobre 2016 16:53
Quart_de_lune
Manillon

Euh... et dans ce cas comment est refroidi le circuit d'eau douce ?

Nossi, le système de refroidissement par eau de mer n'est pas l'apanage des moteurs Couach. Pour l'instant je n'ai vu que des moteurs fonctionnant sur ce principe, avec ou sans circuit de refroidissement interne, l'eau de mer chaude va dans le collecteur qu'elle refroidit et sort avec les gaz d'échappement.

S'il existe un meilleur système je serai preneur s'il n'est pas hors de prix

mardi 04 octobre 2016 09:20
Missing
BadBoy

Refroidissement "keel cooling" : grosso modo l'eau douce de refroidissement passe dans un circuit de tubes directement en contact avec l'eau de mer; ces tubes peuvent être extérieurs a la coque, ou intégrés a la quille (métallique). c'est en quelque sorte un echangeur externe. Pas de circuit d'eau de mer; pas de pompe eau de mer...
Quelques constructeurs de moteurs le proposent en option (nanni, craftsman...).
Mais comment est foutu l'échappement dans ce cas ? Mystère.

mardi 04 octobre 2016 09:38
Missing
BadBoy

Rectification: D'après ce que dit fritz the cat plus haut, il y a un mini circuit d'eau de mer, avec sa pompe, qui se charge du refroidissement de l'échappement.

mardi 04 octobre 2016 15:01
Missing
Thorlak50130

non, il n'y a pas d'eau de mer pompée pour l'échappement qui est sec. Mais on peut rajouter une pompe pour refroidir la sortie échappement.

mardi 04 octobre 2016 16:55
Quart_de_lune
Manillon

Ah, ça me revient. J'ai vu quelque chose de semblable sur un solide voilier en acier. On peut supposer que l'échappement est sec comme celui d'une auto. De toute manière ce système est exposé aux mêmes anatifes que le reste de la coque alors moi ça me laisse quelque peu dubitatif

mardi 04 octobre 2016 10:04
Fritz_ze_cat
fritz the cat

dans le keel cooling l'aiguille de coque est en cupro et à 80° les anatifes
n'aiment pas trop
alain

mardi 04 octobre 2016 10:13
Img_9443
OCEAN BEAR

Dans le refroidissement par Keel cooling j'ai vu 2 options
Soit un échappement sec rare car très compliqué de gérer la surchauffe de la cale, les risques d'incendie liés a la température importante de la sortie d'échappement ventilations sophistiquée et bruit+pollution importante
Soit plus répandu un échappement humide avec une pompe à eau de mer qui injecte de l'eau dans le coude d'échappement
Je crois qu'en bateau de série seul Nordhavn construit ses 40 à 52 ft en échappement sec. Au dessus ils passent en humide.
L'entretien des échappements sec est lourd. Le conduit isolant flexible qui raccorde le moteur et le tube d'échappement nécessite un remplacement fréquent et onéreux. La cheminée qui double le tube d'échappement possède une puissante ventilation. La fumée salie le Gelcoat. A l'arrivée au port il faut laisser tourner le moteur une quinzaine de minutes au ralenti pour permettre le refroidissement de la ligne d'échappement et chaque matin il faut purger le coude d'échappement pour évacuer l'importante condensation d'eau qui se produit dans le tube durant la phase de refroidissement.

mercredi 05 octobre 2016 07:58
Missing
Thorlak50130

Sur mon voilier, l'échappement sec a tenu 22 ans. A la fin, je songeais a refaire le pot de détente qui était en fonte. Il n'y avait aucune ventilation, un échappement de voilier n'a rien à voir en température avec celui d'une voiture.
Condensation ?
vu comment vous regarde les voisins, vous ne laissez pas tourner le moteur 15mns en arrivant à quai.
Peut-être que le climat en Normandie est trop sec pour une quelconque condensation.....

j'ai navigué 20 ans sur des navires pros, de très gros à très petits, tous équipés d'échappement sec. je n'ai jamais entendu parler de maintenance particulière ou de problème lié à ce principe.
les seuls problèmes rencontrés, c'est avec les vedettes en échappement eau de mer.

mercredi 05 octobre 2016 08:53
Missing
oualai

Bonjour à tous
OK, j'ai bien compris, un échappement sec c'est compliqué, bruyant, dangereux.
mais pour aller un peu plus loin :
La proximité des gaz d'échappement et de l'eau de mer, qui ne sont pas amis, présente quelques risques :

- si on fait tourner le démarreur trop longtemps
- si le coude d'échappement se perce (apparemment même avec une maintenance soignée, ça peut arriver)
- si on se manque au rinçage du moteur
- et sûrement dans plein d'autres cas que je ne connais pas

.....avec des conséquences très lourdes

ça serait compliqué de mettre un système anti-retour ? vu comme ça par quelqu'un qui n'y connaît rien, on se dit que ça ne doit pas être très sorcier....

mercredi 05 octobre 2016 08:20
Missing
settem

Malgré toutes ces explications, il subsiste, à ma comprehension' des questions. Dont le point d'injection, a longueur du collecteur d'échappement est en moyenne de 10/15 cm, pourquoi faire des collecteurs en pièce de fonderie mais surtout avec un point d'injection aussi près de la sortie de culasse.
Pourquoi prendre le risque d'avoir une arrivée d'eau aussi près des soupapes.
Une tresse calorifique sur ces 10/15cm pourrais suffire à contenir la chaleur, ce point d'injection a cet endroit me laisse interrogatif.

mercredi 13 septembre 2017 22:49
Missing
Thorlak50130

le point d'injection de mon échappement fait maison est à 30/40 cms après un col de cygne.

jeudi 14 septembre 2017 07:14
Missing
settem

Ok, et pas problème de chaleur importante dans le compartiment moteur?
Je suis en réflexion pour réaliser un collecteur "maison" sans col de cygne, avec un point dinjection situé à environ 25 cm de l'échangeur, ton expérience me conforte
En poussant la réflexion sur le refroidissement du collecteur, on pourrai faire un serpentin en cuivre recuit autour du collecteur afin de refroidir cette partira de l'échappement. Je suppose que ce n'est pas nécessaire, c'est juste uneidée.

jeudi 14 septembre 2017 10:04
Missing
Thorlak50130

Non pas de problème de chaleur, il y a environ 1m3 d'air autour du 13cv.
si problème il y avait, il serait résolu par une ventilation forcée.

jeudi 14 septembre 2017 23:22

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums