Tous les forums > Equipements > Régulateur d'allure
Copie_de_photo_019
CAPDAN127

Régulateur d'allure

Bonjour,

J’ai un Ovni 395 qui a un an, équipé avec une grande voile fullbatten, un génois et une trinquette sur enrouleur et un spinnaker asymétrique de 90 m2.

Cette année, je pense aller me balader dans le monde, traverser l’Atlantique par Madère direction la Martinique puis le Pacifique, canal de Panama, les Galápagos, les Marquises et la Polynésie pour une navigation qui va durer environ 5 ans minimum.

Je me pose la question sur le régulateur d’allure. Tous les livres des tourdemondistes prétendent qu’il faut avoir un pilote de secours.

J’ai actuellement un pilote automatique Raymarine ST 6002 avec un vérin électro hydraulique Lecomble et Schmitt + un calculateur SPX 30, c’est ce qui fait de mieux sur le marché actuellement.

J’ai 6 batteries de 90 Ah (5 servitudes +1 moteur), un double alternateur sur un moteur Volvo de 55 CV (consommation 2.5 litres/heure), 250 litres de gasoil, une éolienne ATMB 400 et 2 panneaux solaire 90 W Lorentz.

Le régulateur d’allure préconisé par Arzal Nautique est le Wind Pilote Pacific MF3, il coûte
4 900 € TTC installé.

Ais-je vraiment besoin d’un deuxième pilote automatique, ais-je vraiment besoin d’un régulateur d’allure pour faire ces grandes traversées.

Le régulateur d’allure est incompatible avec l’annexe sur le bossoir, il faut donc le démonter en navigation côtière. Est-ce facile à démonter et à stocker sans risque de l’abimer dans le local technique.

De combien de quantité de gasoil ais-je besoin pour traverser l’Atlantique en toute sécurité.

Qu’en pensez-vous, que feriez-vous à ma place ?

Merci d’avance pour vos réponses.

Capdan127

mardi 06 mars 2012 06:28

Liste des contributions

Avatar
Nostria
Bonjour,

Sans aucun doute, je mettrai un régulateur d'allure.
Ayant un beaufort asmer, je ne peux pas répondre pour le WP pacific

Un exemple, un allure 40 quitte Cherbourg pour un tour du monde sans regul et se trouve en panne totale d'électricité au large de l'Espagne = plus de pilote !!

Vous avez apparemment de quoi fabriquer de l'électricité, mais qu'un seul calculateur et qu'un seul vérin, si l'un des deux tombe en panne = plus de pilote !!

L'avantage du regul, c'est qu'il ne consomme pas et qu'il est réparable très facilement, même s'il ne tombe que très rarement en panne.
Pour notre part,il y a 20 ans, juste une pièce inox qui casse dans les canaux des iles du cap vert, que nous avons fait ressouder sans soucis à Praia...

Donc regul sans aucun doute....
~~/)~~
mardi 06 mars 2012 08:12
Missing
(60nora)
bje,
toutes ces questions !!!!
pour quelqu'un qui part pour la grande boucle......
à la placE du G.o il vaut mieux avoir un bon cote de provence
le regulateur est une securité et une tranquilité d'esprit fabuleuses,
l'electro nique risque de tomber en panne
ne jamais garder l'annexe dans les bossoirs sur une grande traversée
en cas de gros temps c'est un risque et un fardage important .
sur ce pars plusieurs jours en mer avec ton joli bato pour bien faire
connaissance
alain
mardi 06 mars 2012 08:52
Avatar
GRIBOU25
INDISPENSABLE!
A vérifier, mais il me semble que certains régulateurs peuvent être désaxés .
Et en transat, tu ranges l'annexe.
JJ
mardi 06 mars 2012 08:58
Marseillan_2010_50_
iff
Bonjour
Merci, Alain et Michel pour ces réponses pertinente à ces questions étonnantes !
Alain
Et Jean-Jacques...
mardi 06 mars 2012 09:01 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
Micmarin
Tu peux avoir toute l'électronique que tu veux. Un seul problème sérieux et plus rien ne fonctionne. Et il y en a des raisons pour avoir l'un ou l'autre souci. Evidemment, il y a le joli bruit du moteur, la douce mélodie de la pompe du pilote pendant les calmes nuits alizéennes... je comprends que s'en passer enlever une quantité non négligeable de tapement de nerfs. En bref vive le suspence d'une traversée scotché à la barre pour cause de problème électro-électrique.

A côté de cela, un mécanisme simple, solide, autonome, silencieux, qui barre de mieux en mieux au plus il y a du vent (jusque tempête), à peu prêt incassable, bref un équipier modèle à part entière... je ne comprends pas que l'on puisse envisager de s'en passer.

Michel

PS : pour répondre à ta dernière question : pour traverser l'Atlantique en sécurité sur un voilier du as besoin de 10 litres de gasoil (pour sortir du port au départ, pour rentrer dans le port de l'autre côté).
mardi 06 mars 2012 09:29
P1050910
Hubert, de Cherbourg
j'avais un wind pilot sur mon gib sea, on le dépose en dévissant un seul boulon.
L'ensemble se range assez facilement (on doit pouvoir le rentrer dans un tube de 20 cm environ)
C'est vraiment sidérant de le voir fonctionner sans utiliser d'électricité.
Il existe un modèle avec son propre safran.

Hubert, de Cherbourg
mardi 06 mars 2012 09:50
Espagne_et_voile_2011_117_640x480_
moscatel
on raconte qu'il peut etre interessant de l'acheter ces trucs magiques et indispensables aux Canaries, hors taxes ...
mardi 06 mars 2012 15:00
Marseillan_2010_50_
iff

Bonjour
Merci à tous pour ces réponses pertinentes à ces questions étonnantes !
Bruno, les taxes n'ont pas l'air d'être le premier souci de notre ami, en plus il l’aura pour aller aux Canaries, ce qui, vous en conviendrez n'est pas le plus facile...
Alain
mardi 06 mars 2012 15:10 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
Miro
Bonjour,
Plutot que d'investir dans un regulateur d'allure ( hors de prix) vu que tu as deja un bon pilote achetes en secours un pilote independant de barre franche genre Simrad TP 32.
Même si ta barre a roue est en rade et toute ton electronique tu pourras toujours avoir un pilote en fonction.
C'est pas de Gasoil dont tu as besoin mais de vent¡ Y en a toujours suffisemment pour la traversee, sinon tu patientes: le plein de ton canot suffit largement¡¡¡
Bon vent¡'
mardi 06 mars 2012 15:30
Missing
(jean-paul7158)
Salut, je suis un inconditionnel du régulateur d'allure. Silencieux,pas gourmand en électricité! rarement de pannes. En route annexe rangée, il faut choisir. Mais comme il a été dit précédemment, sur les bossoirs gros fardage. Personnellement je ne le ferais pas. En terme de régulateur je suis partisans d'une unité autonome, c'est a dire sans connexion à la barre ou à la barre à roue. Tu as le choix entre deux marques : WINDPILOT PACIFIC PLUS et HYDROVANE. J'ai personnellement ce dernier, super. De plus sert de safran de secours en cas d'incident avec la barre à roue. Un plus, c'est d'adjoindre sur le régulateur autonome un petit pilote style raymarine 2000 et le tour est joué. Bonne nav!
mardi 06 mars 2012 15:46
Missing
outremer
Hélas, mille fois hélas, l'électronique a la fâcheuse manie de tomber en panne toujours au plus mauvais moment, d'autant que l'intégration maintenant très poussée la rend très vulnérable à l'environnement et que la zône électronique de puissance est très souvent très limite sur tous ces matériels non professionnels.
(Mème dans le monde pro il y aurait beaucoup à dire).
La partie électromécanique est beaucoup plus fiable, du moins en haut de gamme,
mais consomme (et s'use inéluctablement).
Le bon régulateur d'allure ne connait pratiquement pas tous ces problèmes.
Il est simple,remarquablement fiable, silencieux, et barre mieux qu'un bon barreur.
Son seul défaut est d'encombrer l'arrière et de nécessiter un minimum de prise en main.
Il faut impérativement que les voiles soient équilibrées
Des voileux connus misent malgré tout uniquement sur le PA électrique.
Mon voilier est équipé en principal d'un régulateur (Monitor), vu qu'un voilier par définition marche au vent. Un petit PA peut le contrôler aussi.
Le PA électrique sert au moteur ou au cas où le régulateur aurait des problèmes
(peu plausible et il y a des pièces de rechange).
mardi 06 mars 2012 18:11
Avatar
nossi
Bonsoir. En ce temps là, point de radiocommande, fallait savoir régler ses voiles pour aller vers l'arrivée et au besoin avec un régulateur.S'en inspirer peut toujours servir.
mardi 06 mars 2012 18:35
Missing
fblc
+1 avec tout ce qui a été dit.

J'ai un Beaufort de chez Asmer à bord de mon 345, il me donne toute satisfaction.

J'ai plusieurs fois croisé des équipage tombés en panne de pilote : la galère pour eux.
mardi 06 mars 2012 19:30
Missing
niji
Bonsoir,

Est-ce un First 345? Si oui, ça m'intéresse de savoir comment est monté le régulateur?
mercredi 07 mars 2012 20:34
Missing
fblc
Non un Ovni 345
mercredi 07 mars 2012 21:31
Aout_09_045
notilus
je n'ai pas de pilote electrique mais uniquement un régulateur même pour la croisière cotière. pas de soucis, à la limite ça se répare avec un boulon et un bout de bois, opérationnel en 2 mn ,loin de la mode électronique d'aujourd'huis mais nen fait je crois que ça fait peur quand à son fonctionement qu'il faut aprivoiser mais c'est un objet magique et fantastique !
mardi 06 mars 2012 20:31
Taie-d-oreiller-belouga_design
budd
Bonjour
pour Transat, 1 heure moteur le matin + 1 h le soir pour recharge des batteries et aussi pour refaire du froid, sans pilote, voir conso pilote pour adapter la production électrique.
le gps et sondeur à l'arret car inutiles, sauf Gps le midi pour le point.
mardi 06 mars 2012 20:45
Avatar
roberto
en cherchant windpilot on trouve d'autres messages

nous avons la même configuration (portique+annexe), le WP Pacific est excellent, 10 minutes pour l'enlever et gonfler l'annexe à sa place, et viceversa quand on part pour 2+ jours. Le portique ne le gêne pas du tout.

Je le mettrais parmi les 5 choses les plus prioritaires.



mardi 06 mars 2012 22:03
Avatar
roberto
*plus prioritaires* sonne très mal

comme la pureté, c'est soit pur soit pas pur, non ? soit on est vivants soit on est morts

mardi 06 mars 2012 22:15
Marseillan_2010_50_
iff
Bonjour Roberto
J'avais noté ce pléonasme, mais aussi la correction du français de ton post, bravissimo !
Toutefois : vice-versa...
Alain
mercredi 07 mars 2012 07:24 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
(wingeim)
Il y a des posts qui sont plus près de la Taverne, et pas à jeun.
Ou c'est pour alimenter le moulin du faux rhum. Celui qui envisage de traverser l'atlantique et qui demande s'il doit choisir entre un pilote auto ou un régulateur d'allure. Y a comme un problème ! Parce que si c'est vraiement le cas, il faut tout de suite aller faire un stage aux glénans ou à la Macif. Ou j'ai raté un épisode.
mardi 06 mars 2012 22:14
Sternes_1
Skol
Bonjour,

Pour 5 ans de navigation, un régulateur d'allure, sans hésiter, plutot qu'un second pilote.
Plus ça souffle, mieux il s'en sort , ce qui n'est pas le cas des trucs à vérins ni des barreurs humains en cas de panne du PA.

La question du Gaz-oil se pose surtout en fonction du bilan électrique total (consommateurs et producteurs) si tu as frigo, congélateur, paystation, caméra vidéo à rechercher, etc...., et pas de panneau solaire, alors faut du Gaz-Oil. La recommandation de philippe33470 (1h le matin et 1h le soir , c'est précis) ne vaut que pour ses propres pratiques de consommation et de production autonome. Un témoignage de traversée ARC a un jour mentionné 4h de moteur par jour (argghhh !!! qui supporte ça en pleine mer ???).

Une exception : lorsque le parcours prévoit les mers moins chaudes, le gaz-oil peut servir à se chauffer. mais ça ne semble pas ton projet.

Skol & co , équipage rustique.
(Régulateur, pas de frigo, un petit panneau solaire, éclairages à leds, poêle taylors)
mardi 06 mars 2012 22:18
Img_0432_reduk
Paratti
Bonsoir,

Quelqu'un aurait il déjà vu un système proche du régulateur d'allure, mais sans la partie immergée et avec un grand aérien, qui par deux bouts corrige la barre franche. j'ai lu un truc une fois, je dois avoir un fichier quelque part mais je ne peux y accéder là. Le principe est simple, peut être bien l’ancêtre du régulateur. Ce fichier que je tenterais de vous retrouver indiquait de mémoire comment le fabriquer sois même. La question est est-ce vraiment efficace ?

Dans mon cas, financièrement ce serait la solution, le prix d'un régul est plutôt rédhibitoire. L'autre avantage est qu'il est peut être possible de fixer ce système sur un portique arrière et ainsi libérer la place pour l'annexe ou l'accès.

je serais curieux de savoir si on peut en espérer une efficacité proche de celle d'un régulateur d'allure moderne ? En avez vous déjà croisé, essayé ou adopté ?

En espérant proposer là une solution à Capdan ...

Merci, bon vent !
mercredi 07 mars 2012 04:32
3dauphinsmini3
CLK
Sir Francis Chichester a essayé un tel système dans la préhistoire des régulateurs d'allure. Ce fut abandonné car l'aérien doit être une véritable voile d'artimon tant les efforts à obtenir sont importants. Chichester appelait familièrement son pilote "Miranda".
mercredi 07 mars 2012 09:11
Marseillan_2010_50_
iff
Bonjour
Et encore merci à vous pour ce qui me semble être de la pertinence, puisque vous êtes unanimes à défendre le régulateur d'allure et à montrer une prudence certaine vis-à-vis des merveilles technologiques. C'est une agréable surprise pour moi qui partage cet avis.

On est sans nouvelle de CAPDAN qui à lancé ce post surprenant par sa rédaction, mais efficace au niveau des informations provoquées... Il peut vous en remercier !!!

Quitte à dévier, je ne peux résister à l'envie de vous poser la question suivante :
VOUS qui avez manifesté un tel souci d'autonomie et "de sens marin", êtes vous des partisans intransigeants des enrouleurs de voiles D'AVANT, ou bien, vu qu'il faut de toute façon un étai volant et une voile de brise, considérez-vous : autant avoir des "vraies" voiles?
Votre avis m’intéresse.
Alain
mercredi 07 mars 2012 07:43 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
Micmarin
Perso, un génois à large recouvrement sur enrouleur pour les moments de bon temps, petite et belle brise. C'est facile à gérer.

Puis un second étai (chez moi non volant) où s'endraille au choix, trinquette, foc de route voire tourmentin.

J'utilise beaucoup les focs de route, je les préfère à un génois enroulé partiellement.
mercredi 07 mars 2012 09:11
Avatar
mimivivi
Bonjour,
quand tu l'auras adopté, tu verras que c'est ton pilote électrique qui te servira de secours!
Je construis actuellement un dériveur de 37 pieds, et me retrouve avec le même problème: concilier le régulateur et l'annexe. Le seul qui te permet ça, c'est le "cap Horn" qui est également un des plus performants. En effet, le tube vertical portant l'aérien peut être au niveau du balcon, et le tube horizontal, au niveau du plancher de la jupe, voir même passer sous le plancher... Il faut les contacter, car ils adaptent le système à ton arrière. Tu peux donc continuer à porter ton annexe avec les bossoirs, ou le portique. Dommage de te priver de ton régulateur en cotière!
Amicalement,
Michel
mercredi 07 mars 2012 09:46
Missing
chuckD
Bonjour à tous,

Merci pour ce post qui me permet de poser ma question, pour être franc ( et j'espère que ce mot m'évitera la foudre) je pensais supprimer le régulateur du cata que je viens d'acheter, car je souhaite construire un portique, support de panneaux solaire,pour y suspendre et surtout remonter l'annexe, système que j'avais sur mon ancien mono et que je trouvais parfait, en fait je ne pensais pas que le régul soit compatible avec le portique, donc question comment est positionner le régul par rapport au portique ? l'aérien est-il en arrière du portique, en dessous ou passe t-il à travers pour finir au dessus ? si vous aviez des photos ce serait plus parlant
Donc vous aurez compris que vous venez déjà de sauvez la vie de ce 'pauvre régulateur' qui n'a pas de nom encore ! et n'est-il pas possible d'utiliser le régul avec l'annexe à poste ? hormis la question des vagues pouvant fleurter avec l'annexe par l'arrière.
Merci
Alain
mercredi 07 mars 2012 13:05
Avatar
GRIBOU25
Et puis tes panneaux solaires peuvent se trouver sur les 2 bords sur matereaux et orientables.
JJ
mercredi 07 mars 2012 17:30
Marseillan_2010_50_
iff
Merci à Nossi, Perioh et 60Nora qui m’ont répondu par MP.

Comme ils n’ont pas mis leur courrier sur le fil, je vous en livre l’essentiel, suite à ma question de savoir si les partisans des régulateurs étaient ou non favorables aux GSE…

Nossi : GSE (modèle sans étai)
Perioh : GSE + étai fixe + voile de brise sur enrouleur GV full batten
Nora : GSE 120% (Facnor), étai largable GV full batten

Donc sur trois réponses toutes sont favorables à l’emploi de l’enrouleur de génois

Alain
mercredi 07 mars 2012 17:19
Avatar
nossi
Petite précision, mon génois est d'origine à mousquetons que j'ai fait sauter afin d'y coudre une ralingue pour le profil donc, pas de rattrapage de creux comme sur les vrais GSE .
mercredi 07 mars 2012 17:42
Missing
amate
pour avoir l'expérience de 2 tdm, je ne jure que par le régulateur d'allure, que ce soit un vieil Atoms ou naviK, qui peuvent etre facilement installé sur une jupe et surtout désinstallés et stockés en dehors des grandes traversées! un pilote électronique tombera en en rideau un jour ou l'autre,c'est inéluctable sur TDM de plusieures années, réparer , c'est etre bloqué quelque part un bon moment, plus le cout des réparations, souvent mal faites, en plus! Le régulateur, c'est l'autonomie, et ça autour du monde, ça n'a pas de prix!alors, en résumé, un pilote élect, c'est super quand ça marche, mais il faut constamment entretenir ses batteries, et souvent faire du moteur en traversée,(rien de plus chiant)et un régulateur ça prend de la place et c'est moins précis (quoi que...)c'est plus une question de philosophie, avec un régulateur, on se dépatouille toujours! SUr mon nouveau bateau, j'ai monté un Sailomat d'occas des années 80, le temps ou l'on fabriquait encore du vrai matos de bateau! bon vent!
mercredi 07 mars 2012 17:43
Missing
ernestpt
tu as aussi un fil initié par Christian Navis qui abordait ce sujet sous un angle innovant et intéressant.
mercredi 07 mars 2012 17:51
Avatar
Papy-Boom
Dans la pratique, j'utilise :
-pilote électrique pour les bords sans vent.
-régulateur commandé par pilote électrique si peu de vent ou besoin d'une route précise;
-régulateur dés qu'il y a du vent (plus de 10 nds apparents)
-l'annexe en navigation (même côtière) est toujours pliée dans le coffre.
mercredi 07 mars 2012 19:02
Missing
rb1
il me semble avoir vu à une époque des schémas de régulateur avec aérien et trimmer sur le safran
peut-être une piste pour concilier régulateur et jupe dégagé pour l'annexe ou la baignade
même si ça me semble compliqué à mettre en place et j'ai des doute sur l'efficacité d'un tel système ?

le GSE est quand même bien pratique (surtout que nos bateaux sont de plus en plus grand) pour adapter la surface aux conditions météo sans prendre de risque à l'avant
par contre en cas de coup dure tout se fardage et ces poids dans les hauts perde très vite de leur intérêt
en navigation côtière on peut normalement éviter les coups dure
mercredi 07 mars 2012 20:58
Avatar
Nrs
Il faut demander à Patagon qui passe souvent par ici, il a fait les 40 èmes dans le Pacifique Sud avec un système de ce genre (trimmer sur le safran) et semblait très content.
Je te dirais bien que j'avais le même système pendant 10 ans mais je n'ai été que jusqu'à Tahiti ... et par les alizés ... mais pratiquement sans jamais barrer en dehors des ports ... et du canal de Panama.
mercredi 07 mars 2012 21:05
Marseillan_2010_50_
iff
Toujours pas signe de vie de CAPDAN127, il est mort aux pluches ?
Alain
mercredi 07 mars 2012 21:02
Marseillan_2010_50_
iff
Je refais un point pour les réponses que vous avez bien voulu
me donner par rapport aux GSE

Nossi.....GSE (modèle sans étai)
Perioh....GSE + étai fixe + voile de brise sur enrouleur GV full batten
Nora......GSE 120% (Facnor), étai largable GV full batten
Gribou25..GSE+étai largable, trinquette arisable
Skol......GSE
Notilus...GSE+étai largable
Fblc......GSE+étai largable, trinquette
Rb1.......GSE

Donc toutes les réponses sont favorables à l’emploi de
l’enrouleur de génois

Alain
mercredi 07 mars 2012 22:33 *** Message modifié par son auteur ***
2011norv_gealain2_060
almar1
Bonsoir,
J'ai un wind pilot Pacific sur mon 39 pieds en cp de 8t,il fonctionne à merveille et réclame jamais.
Génois 40 m2 sur enrouleur et étai largable et solent avec un ris 20m2 dès F4 au près.
L'annexe se range pour les traversées
Autre alternative si pas encore mort, Costa Croisières !!!
mercredi 07 mars 2012 22:47
Missing
kjjaacc
le principe du régulateur est chouette, autonomie et silence mais il a un inconvénient il freine le bateau, avez vous remarqué la différence de vitesse et pouvez vous en parler ?
le pilote consomme et fait du bruit mais ne freine pas !

le régulateur sans partie immergée , fonctionne , à dire d'un utilisateur sur bateau à quille longue mais cela reste une interrogation lorsque le vent est faible, quel est la force mini du vent... C'est là ou le pilote prendrait le relais.

pour le génois sur enrouleur, c'est pratique mais il faut en supporter les inconvénients:
fardage, près moins performant, mécanique qui use ou détoronne l'étai et enroulement du bout aléatoire même sous tension, UV et renfort ou housse. Je ne sais pas quoi choisir si TDM avec ou sans enrouleur il existe des inconvénients différents...

l'annexe est le dernier problème à considérer, elle se dégonfle, mieux vaut parfaire son système de gonflage et de dégonflage que de tout penser autour d'elle lorsqu'elle est gonflée.





jeudi 08 mars 2012 02:00 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
(if)
Bonjour
Merci pour ce message. Je n'ai pas d'experience, mais qu'un pilote freine un voilier, je suis étonné. Tout au moins si l'équilibre des voiles est correct...
J'attends l'avis des utilisateurs...
Alain
jeudi 08 mars 2012 12:23 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
(60nora)
effectivement tout ce qui traine dans l'eau freine surtout si la pale immergée est de travers, des que l'on prend de la puissance il faut bien la trouver qelque part
c'est comme l'hélice fixe si on la laisse tourner on peut recuperer de la puissance pour entrainer un alternateur mais ça freine le bato plus que si elle est libre .
alain

jeudi 08 mars 2012 12:31
Missing
(if)
Evident, mon cher Alain...
Mais est-ce que c'est considérable, en rapport de tous les facteurs determinant la vitesse de croisière d'un voilier?
la pale immergée ne prends jamais que l'équivalent de l'énergie d'un bon barreur...
Et un voilier bien équilibré se passe presque de pilote, de régulateur et de barreur!
Vos avis m'interessent, car à part le prix et l'encombrement, c'est le seul grief...
Alain
jeudi 08 mars 2012 12:45
Avatar
mimivivi
Vu ton programme, c'est insignifiant. Comme le dit Alain, il y à beaucoup d'autres raisons pour que ton voilier soit freiner, et puis le réglage des voiles en grande croisière n'est pas toujours au top!
Si tu veux vraiment récupérer de la vitesse, c'est du coté de l'hélice et non du régulateur qu'il faut voir. Il faut que que tu sache mettre les priorité là ou il faut, car le mat de ton voilier est aussi un frein
jeudi 08 mars 2012 14:07
Missing
kjjaacc
espérons d'autres témoignages sur la perte de vitesse, cela devrait être intéressant. Bien sûr que l'on peut accepter une perte de vitesse si le bateau fonctionne seul sans énergie et sans entretien, mais il est possible d'en parler et de considérer cette perte de vitesse à sa juste valeur et non en proportion du service qu'elle rend.

un bateau bien réglé , un bon barreur qui touche la barre juste quand qu'il faut , oui , dans ce cas il n'y a pas besoin de beaucoup d'énergie et donc il ne devrait pas avoir beaucoup de perte, dans ce cas je perds un noeud au moins !

mais dans d'autres cas , les réglages de voile et du régulateur sont approximatifs, il y a des rafales et en plus rajoutons les pertes dues au frottement, eh bien la demande d'énergie est grande et le bateau perd encore plus de la vitesse


le plus génant c'est dans le petit temps, lorsque ça zèphe pas de problème , y a de la toile à mettre et ça ne traine pas ! perte ou pas perte , on s'en moque quand on a la sensation de vitesse, mais si on enlève le régulateur et on met le pilote, on accélère !

jeudi 08 mars 2012 21:56
Sternes_1
Skol
La perte de vitesse due au régulateur ???? J'y crois pas: la pale se met légèrement en travers pendant quelques secondes le temps de redresser la route.
L'hélice, elle est en travers tout le temps.

Comment peux-tu évoquer un noeud de perte avec un régulateur sous voilure bien réglée? C'est énorme un noeud, tu as fait quoi comme essai?????

Isabelle, sur Skol
vendredi 09 mars 2012 20:41
Avatar
roberto
perte / pas perte de vitesse

une chose si on est en course, une autre si on est en croisière amha

quand on a traversé en famille, assez vite on avait en permanence deux ris: souvent trop, mais parfois trèèèès nécessaires quand les grains arrivaient

on a perdu de la vitesse? oui bien sûr

on a traversé dans des conditions agréables ? oui bien sûr aussi :)

prendreenleverprendreenleverprendreenlever des ris, parfois on le fait, parfois on ne le fait pas

jeudi 08 mars 2012 22:15
Sternes_1
Skol
Cela dit, comme plusieurs l'ont signalé, nous avons un fil initié par un Capdan qui a disparu....
vendredi 09 mars 2012 20:42
Missing
outremer
Lors d'une course mémorable en solitaire, qu'il a gagné, Tabarly a cité le calvaire provoqué par la panne de son régulateur, et non d'avoir gagné sur la vitesse propre de son bateau.
vendredi 09 mars 2012 21:09
Missing
kjjaacc
réponse à skol, la surface d'une fletner est largement supérieure à celle d'une hélice, voir le double ou triple, le fletner est de temps en temps droit, certes, mais il est le reste du temps en travers, si la proportion du temps en travers est en rapport avec la proportion de surface, ( double surface et 50% du temps en travers), la perte de vitesse se compare au gain de vitesse d'une hélice à mise drapeau par rapport à une hélice normale, soit 1 noeud environ.

Explications théoriques .....avis des utilisateurs est attendu, cette question se pose :
avez remarqué une perte de vitesse avec régulateur ?
ou, pour les mêmes conditions de houle et de vent , avez vous fait l'essai avec et sans régulateur ?

vendredi 09 mars 2012 21:50 *** Message modifié par son auteur ***
Sternes_1
Skol
Réponse à kjjaacc : Ingénieure de formation et observatrice attentive de mon cher régulateur, j'exprime les plus grandes réserves sur ton utilisation peu rigoureuse des expressions "de temps en temps "et "le reste du temps".

par ailleurs, je n'avais pas réalisé que tu parlais de fletner, alors que nous avons un pendulaire qui fonctionne un peu différemment.

Cela dit, dans un cas comme dans l'autre, si le bateau est correctement réglé, le régulateur est transparent pour la vitesse du bateau "la plupart du temps"
samedi 10 mars 2012 15:44
Missing
kjjaacc
réponse à outremer, le régulateur fait un travail magnifique, la question n'est pas là, le but est de partager les avis sur les avantages irréfutables mais aussi sur les inconvénients reconnus par un certain nombre ...


si on regarde différemment et humoristiquement la victoire de tabarly, il a gagné parce qu'il n'a pas été freiné par son régulateur!
vendredi 09 mars 2012 22:06 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
outremer
Comme le rappelle Christian Navis sur son site, on peut maintenir un voilier
sur son cap uniquement en jouant sur l'équilibre vélique.
Le but d'un PA ou d'un régulateur n'est pas d'imposer en permanence un équilibre mais
simplement de ramener à l'équilibre choisi quand une condition externe défavorable transitoire perturbe cet equilibre. On peut d'ailleurs définir l'écart que l'on veut tolérer. Un PA ou Régul qui travaille trop traduit le fait que les réglages ne sont pas bons ou que les conditions de fonctionnement ne sont plus adaptées.
En usage normal le freinage supplémentaire du régulateur se résume donc à 90% à la présence d'une surface mouillée supplémentaire présentant son plus petit maitre couple.
samedi 10 mars 2012 12:46
Img_0432_reduk
Paratti
@Outremer bonjour, l'équilibre vélique, j'aimerais en savoir plus. est ce le système dont j'ai parlé dans un autre fil sans avoir d'infos en retour ? vois ci-dessous, merci.

" Bonjour,

je viens de trouver un système alternatif qui semble pouvoir remplacer un régulateur d'allure pour beaucoup moins cher. C'est lors de recherches sur internet sur des sites anglais que je suis tombé sur ces infos, un concept de régulateur grâce aux écoutes et à quelques élastiques de belles tailles.

Avez vous déjà entendu parler de ce système, qui semble assez délicat à régler, tout comme l'est selon certain le régulateur d'allure. il profite des voiles et de la force du vent appliquée sur celles-ci pour corriger la barre. il prend semble t'il un peu de place dans le cockpit mais ne nécessite pas d'installation, garde la jupe libre et n'est pas comparable en prix à un régulateur d'allure. Pour les heureux propriétaires de régulateurs, ça peux être un système de secours économique.

Pour ma part, j'envisage d'étudier plus à fond ce concept, le régulateur n'étant pas pour l'instant dans mon budget. je suis preneur des avis expérimentés. Quel effet sur un dériveur intégral de 39 pieds lourd ? Cela peut il vraiment remplacer un régul, est ce toujours efficace quand le vent monte ? merci pour vos avis, liens ou conseils.

http://www.jsward.com/steering/index.shtml

Bon vent ! "
samedi 10 mars 2012 13:10
Missing
outremer
Ce site semble décrire en Anglais ce que Christien Navis décrit en plus court et en Français, rappelant que cela devait ètre utilisé par les premiers tourdemondistes en solitaire, sur son site http:christian.navis.free.fr (et autrefois publié dans un LN. Plus tard LN avait sortie un HS traitant des principes, détails et réalisation du régulateur (aussi du PA avec un autre schéma plustard).
Ne partez pas sur des idées préconçues.
Testez toutes ces solutions. Vous seul pouvez vous faire votre opinion.Ces essais vous serons passionnants, surtout utiles, et vous ne risquez rien.
Avec un régulateur on est toujours en voile pure.
Après une courte période de redécouverte éventuelles de vérités premières de la voile, adaptées à chaque bateau, le réglage d'un régulateur est ultra simple quasi instinctif
Plus généralement les bons régulateurs d'allure sont des merveilles
d'ingéniosité aérodynamique et hydrodynamique, reposant sur des principes aussi simples que lumineux. La perfection des résultats est directement fonction de celle de la fabrication (ce qui explique en partie, le prix en commercial).
samedi 10 mars 2012 19:07
Img_0432_reduk
Paratti
Merci pour ce lien, je vais essayer et m'équiper et ce sera au moins une solution de repli en cas de panne du PA, en attendant le régulateur d'allure.
lundi 12 mars 2012 09:10
Missing
(CergElAbroz)
Chaque coup de barre est un coup de frein. Dans une mer non chaotique il est difficile de faire mieux qu'un régulateur correctement réglé et correctement échantillonné par rapport à la taille du bateau lui aussi correctement toilé et équilibré. Le régulateur t'auras de toute façon à l'usure lui ne connaît pas la soif, le froid, ni la fatigue et ne se laisse pas distraire...

Juste mettre une veille sur le cap... (Petit coups d'œil au compas, signal balise dans la ferrite, ou alarme GPS etc...)

J'ai goûté au régulateur d'allure (Atom monté sur un Ecume de Mer il y a longtemps) c'est une merveille, si je deviens à nouveau propriétaire; le régulateur fera partie de l'armement bien avant une électronique sophistiquée et gourmande en énergie.
Essayer le régulateur d'allure c'est l'adopter...

Les supputations concernant des différences de vitesses ne relèvent que de la sexualité des mouches sodomites car si différence il y a elle est globalement négligeable pour des candidats transocéaniques et des tour-du-mondistes en croisière en regard du fardage occasionné par l'éolienne, le support de panneau solaire, les marches de mâts, le marouflage, les équipiers qui ne se profilent pas, les traînées parasites de l'hydrolienne, les lignes de pèche, la remorque, les voiles soufflées ou volontairement réduites (la croisière gitée à 40º ça va un moment etc...)
samedi 10 mars 2012 13:42 *** Message modifié par son auteur ***
Sternes_1
Skol
Il existe cependant peut-être une différence de vitesse entre régulateur et barreur manuel. Elle ne serait pas liée au freinage de la pale immergée du régulateur, mais au fait qu'un régulateur tient moins bien le surtoilage qu'un barreur et que donc nous avons tendance à réduire la toile un peu plus tôt, ou à retarder le largage d'un ris.
A mon avis c'est loin de faire un noeud de différence parce que ça joue seulement aux transitions de force de vent.
samedi 10 mars 2012 15:49
Avatar
mimivivi
De toute façon, à l'usage et à l'usure, le régulateur est est bien plus performant que l'homme de barre car infatigable, et toujours attentif. Il regarde passer les heures sans broncher!!!
samedi 10 mars 2012 18:01
Avatar
GRIBOU25
Connaissez-vous le nom de ce régulateur ?
très utilisé outre manche sur les petits bateaux.
JJ
samedi 10 mars 2012 18:46
F1010036
0491472506
un w pilot je crois
mercredi 25 avril 2012 06:17
Missing
kjjaacc
"Chaque coup de barre est un coup de frein". VRAI avec ou sans régulateur, si un fletner est en plus immergé, le coup de frein se rajoute à celui du safran. Rajoutons un deuxième safran intégré sur régulateur et certains refuseront encore la perte de vitesse.

" Dans une mer non chaotique il est difficile de faire mieux qu'un régulateur correctement réglé et correctement échantillonné par rapport à la taille du bateau lui aussi correctement toilé et équilibré" FAUX, tous les bons barreurs anticipent l'effet de la houle et sont plus réactifs qu'un régulateur.

"Le régulateur t'auras de toute façon à l'usure lui ne connaît pas la soif, le froid, ni la fatigue et ne se laisse pas distraire..." VRAI, c'est une merveille pas un mer-veille.

"négligeable pour des candidats transocéaniques et des tour-du-mondistes en croisière en regard du fardage occasionné par l'éolienne, le support de panneau solaire, les marches de mâts, le marouflage, les équipiers qui ne se profilent pas, les traînées parasites de l'hydrolienne, les lignes de pèche, la remorque, les voiles soufflées ou volontairement réduites (la croisière gitée à 40º ça va un moment etc...) " VRAI ou FAUX , la caractéristique négligeable est une considération personnelle, négligeable exprime une réelle perte, il faudrait quantifier avec d'autres témoignages, sous prétexte que tous les équipements d'un TDM font perdre de la vitesse chacun est libre ou non de trouver une perte non négligeable ou négligeable,

pour chiffrer les pertes au mini :
2 lignes de pêche = 0,1noeud, on peut remonter les lignes quand on a bien pêché
hydrolienne ou hydrogénérateur = 0,5 noeud (ne fonctionne pas forcémént toute la journée, plutôt la nuit...car on peut calculer des panneaux solaires le jour.
fardage selon la force du vent : portique 0,05noeud
éolienne 0,05
le frein sur l'air est bien moins important que sous l'eau
les marches de mâts , cela doit freiner en plus poids dans les hauts, elles ne sont pas obligatoires.

le régulateur 1 noeud 24h sur 24, chacun est libre de penser que c'est négligeable,


personne n'a essayé d'enlever son régulateur et observé la montée du speedo ?

est ce que cette question relève de la sexualité des mouches ?



dimanche 11 mars 2012 04:23
Avatar
mimivivi
Qui es-tu kjjaacc pour mener de telle affirmation? Où navigues-tu? Combien de jours par ans? Sur quelles mers ? Autant de facteurs qui devraient te rappeler qu'il n'y à pas une seule réponse juste à la question initiale du fil.
Tu n'à jamais du te trouver dans un gros coup de vent en équipage réduit au minimum, dans mon cas, moi et ma petite famille qui stresse en bas tout en essayant de se rendre utile au maximum...
Un bateau de grande croisière (il n'y en à plus beaucoup aujourd'hui) destiné à des traversées océaniques est un tout. Le régulateur fait partie de ce tout au même titre que n'importe quelle autre pièce d'accastillage. Sur mon rêve d'Antilles, mon Atom grand modèle barrait à merveille jusqu'à force 9, voir plus et bien mieux que moi qui fatigué n'était pas si réactif que ça.
-La vitesse dans ces cas-là? On n’en a rien à faire...on s'économise!
-Bateau bien réglé dans le médium? Nickel. Il freine pas plus que toi qui ne resteras pas attentif tant que ça au bout d'une heure ou deux.
-Par petit temps? Ça dépend du modèle de régulateur.L’atome était pas mal du tout.
Maintenant su tu as dix équipiers sur ton bateau, alors tu peux tout débarquer, pilote et régulateur, mais j’espère que ta carène est bien propre...
Moi, la question du frein de de la pelle du régulateur, si je la trouve légitime, elle me fait bien marrer!
dimanche 11 mars 2012 10:28
Redimensionnement_de_fond_ecran_pc
Breizhou
Quelle précision ! mais on peut aller encore + loin dans le raisonnement : par ex : le portique + panneaux solaires + éolienne ... etc pénalise-t-il les perf par sa résistance à l'air ou par le fardage induit ou par son poids placé haut qui augmente roulis et gite qui pénalisent la vitesse et/ou oblige à réduire plus tôt ?
lundi 12 mars 2012 08:38 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
(CergElAbroz)
Bonjour!
@CAPDAN
Comme tous ceux qui utilise ou ont utilisé un régulateur d'allure adapté c'est vraiment un appareil recommandable.

@kjjaac +/- 5/100ème de noeuds CAD 1/10ème de noeuds pour 7.5 noeuds CAD 0.1/7.5 =1,3% ou plutôt 0.01333 noeud: on parle bien d'un pine de mouche...

Et j'ajouterai que le désavantage n'est pas forcément au régulateur. A une époque où dans un championnat de match racing de niveau soit disant mondial (SUEDE) on voit le barreur au virement donner deux coups de safran antagonistes pour enjamber sa barre pendant l'arrondissement de son virement, AMHA il n'a pas sa place dans le bateau pour une régate de ce niveau...

dimanche 11 mars 2012 05:27
Missing
(if)
Bonjour
Plusieurs témoignages sérieux me confortent dans l'idée qu'il n'a pas lieu de prendre en considération l'éventuel "ralentissement" causé par un régulateur.
Il y a dans ce fil des solutions interréssantes par rapport au prix et encombrement...
Capdan disait merci par avance.
Merci a posteriori !
Alain
dimanche 11 mars 2012 06:48 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
(if)
Bonjour
Cinq jours déja et le CAPITAINE DANIEL ne s'est pas manifesté !!!
Allez, Daniel, enlève ton masque...
C'était bien joué, même le coup du GO, à la faux monnayeur...
Le WEEK END est fini.
Alain
dimanche 11 mars 2012 09:07 *** Message modifié par son auteur ***
Sternes_1
Skol
@ kjjaacc
l'anticipation éventuelle du barreur sur les vagues ne marche bien que de jour et en état de repos correct. c'est à dire pas tout le temps, surtout en long voyage, ce qui est la question d'origine de ce fil.
le pilote électrique n'anticipe pas, le barreur fatigué non plus et non plus lorsque la nuit il ne voit pas bien les vagues ou lorsqu'il rentre la tête sous sa capuche pour échapper aux embruns ou à la pluie battante. (ça sent l'expérience vécue...)
De plus, en transocéanique croisière, même avec des équipiers, combien de "bons barreurs" à bord ????
Ton affirmation "au mini, 1 noeud", elle vient d'où ? tu nous demande qui a fait l'essai mais tu ne nous décrit pas tes essais à toi.....

@Cergelabroz
intéressant.... peux-tu détailler un peu ta méthode d'estimation ?

Isabelle
dimanche 11 mars 2012 10:09
Marseillan_2010_50_
iff
Bonjour
Ne vous fatiguez pas à répondre aux fantômes sans profils...
Ils rigolent doucement derrière leurs masques !
Alain
dimanche 11 mars 2012 10:47 *** Message modifié par son auteur ***
Sternes_1
Skol
Un masque vert avec des grosses dents et des poils qui dépassent partout ?
dimanche 11 mars 2012 11:55
Marseillan_2010_50_
iff
Va savoir !
dimanche 11 mars 2012 12:03
Missing
(CergElAbroz)
Merci Skol d'en remettre une couche, j'ai tout à fait le même ressenti.

Ma méthode d'estimation elle est purement pifométrique et s'appuie sur des heures et des heures passées jadis (période compétition) à étalonner mes bateaux avec un jumeau en bord à bord par tous les temps en échangeant, bateaux, barreurs et équipiers.

Une fois passé au gros cul, l'électronique et ses interfaces permet de mesurer notre seuil de sensibilité acquis sur les petits bateaux volages.

On parle d'un REGULATEUR, pas d'un correcteur. Son action, discrète, progressive et ajustable en un instant ANTICIPE (de peu) les mouvements de barre en en minimisant l'impact (au près) ou renforçant l'action correctrice au portant (mieux vaut un rappel nerveux qu'un départ au lof ou une abattée scabreuse sur la fausse panne) le bilan global du tandem est bénéfique sur la durée.

Peut être ne faut-il pas généraliser, quid du régulateur sur un mini transat 6.50 affuté aux réactions plus dériveur que gros cul, sur l'hydroptère auquel on ne demande que des rushs courts entre deux bouées ?...

@iff Tout à fait d'accord quand à la fatigue. Je pense que lorsque je retournerai enfin sur l'eau je me ferai rare sur les blogs, sauf à prendre des RV pour des visu.
Pour l'heure j'ai du temps pour causer.

Nostria, Outremer, 60nora, Skol et les autres intervenants favorables au régulateur ont déjà répondu pour l'essentiel à CAPDAN127 de façon très pertinente AMHA bien sûr...
dimanche 11 mars 2012 13:04
Missing
kjjaacc
bon, à dires de certains le régulateur n'entraîne quasiment aucune perte de vitesse

à dire d'autres cette perte vitesse ne les intéresse pas car le régulateur est indispensable pour les longs voyages


j'espère que vous avez compris , je vous le précise quand même au cas où... : "le régulateur d'allure , à mon avis, est indispensable"



ce n'est pas parce qu'il y a une perte de vitesse qu'il faut le jeter à la poubelle, mais il me semble normal d'en parler pour avoir fait tout simplement un essai pratique, j'ai observé 1 noeud de différence, le même jour la même allure sans régulateur cela va plus vite qu'avec, je peux affirmer tout bonnement! qui ayant fait cet essai dit le contraire ?

@cergELAbroz, " Son action, discrète, progressive et ajustable en un instant ANTICIPE (de peu) les mouvements de barre" FAUX et archi faux : pour que le régulateur tire sur la barre il faut impérativement que la pâle immergée pivote pour tirer les drosses ( ou commander une transmission mécanique) , pour qu'elle puisse pivoter il faut qu'elle tourne sur son axe, et au final pour qu'elle tourne sur son axe il faut que l'aérien bascule sur un côté, l'aérien bascule de côté par rapport à sa position verticale si et seulement si APRES APRES APRES (aucune anticipation possible) donc APRES que le bateau est dévié de cap / vent apparent.

1noeud sur 7,5 = 13% ! ! ! ! ! c'est une "grosse" , ce ne peut pas être celle d'une mouche mais plutôt celle d'un ours, imaginons le gros freinage .
dimanche 11 mars 2012 21:38 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
roberto
si on veut vraiment un chiffre, combien d'énergie on récupère de l'eau pour actionner la barre ?

combien vous poussez avec votre barre ? quelques kilos sur 10 20 30 cm toutes le X secondes, en général sont suffisants pour tenir la route, non ?

Puis on compare avec l'énergie d'un bateau en équilibre avec ses voiles qui avance a X noeuds.
Surtout pour un bateau qui peut produire beaucoup plus d'énergie de ce qu'il consomme, voir navigation à la fin du régime en déplacement (je parle de bateaux "classiques"): pour être clair bateau poussé aux limites de vitesse par des forces produites par les voiles au maximum, si on retire un X% de l'énergie.. si on veut vraiment un chiffre on peut calculer


Si on a besoin d'une comparaison plus analytique on peut passer par là amha, perso avec mon régulateur c'est la même priorité que "écoutes vert clair ou vert foncé ?"

bon choix
dimanche 11 mars 2012 22:03
Sternes_1
Skol
merci Roberto, l'idée de raisonner en termes d'énergie est excellente.
Vu comme ça, il s'agit donc de pouillèmes et non pas de 10% (il ne faut pas 10% de puissance pour diriger le bateau) et les mesures instantanées de kjjacc sont donc fortuites. Peut-être une baisse de vent ou une veine de courant contraire au moment de l'observation...
dimanche 11 mars 2012 22:12
Avatar
roberto
honnêtement aucune envie de calculer quoi que ce soit, mais juste par curiosité:


vent faible - bateau qui court sur courbe vitesse-résistance peu prononcée - on retire la petite énergie du régulateur, on recalcule la vitesse d'équilibre, on a 0.X noeuds de perdu (?, point décimal où on veut)

vent fort - bateau qui court sur une courbe de vitesse-résistance beaucoup plus pentue - le régulateur retire plus d'énergie mais le bateau en a plein à donner, on recalcule la vitesse d'équilibre donc peut-être 0.0??X de vitesse de perdue ?

dimanche 11 mars 2012 22:32
Missing
outremer
Personne n'a jamais dit que la pale immergée du régulateur ne consommait pas d'énergie et donc freinait quand elle entrait en action. Mais on cherche justement à faire en sorte que ce soit le moins possible par réglage correct de la voilure et par qualités propres du régulateur. Le problème est le mème avec le PA électrique.
Le but est de rester dans une zône autostable où l'appel à la correction de barre sera minimum .(un avion classique bien réglé vole tout seul: au tout début de l'aviation un avion a décollé seul avec sa passagère mais sans le pilote (pas eu le temps de monter)et a volé correctement une à deux minutes avant de s'écraser).
En aréo(ou hydro)dynamique il faut parfois très peu pour obtenir des résultats radicalement différents et souvent surprenants ou inespérés.
Vos mesures intéressantes témoignent de vos conditions propres mais pour généraliser vos chiffres, il faudrait en faire sur d'autres bateaux avec d'autres régulateurs, diverses conditions, etc.. pour établir des statistiques fiables de la moyenne de freinage de ces engins.
dimanche 11 mars 2012 22:46
Missing
rb1
entre mon pilote automatique et un barreur selon les conditions je constate de belles différence de vitesses (jusque 1 nds comme extrême dans les vagues, mais souvent moins de 0,5)
le côté flatteur c'est que c'est l'humain qui va plus vite
et là il n'est pas question de récupérer de l'énergie dans l'eau pour actionner la barre
en même temps on c'est jamais penché sur les réglages du pilote
et l'équilibre des voile n'est sans doute pas optimum non plus
au passage les vagues on peut aussi les sentir sans les voir et les entendre pour éviter de planter le bateau même de nuit

j'ai pas pratiqué le régulateur ni les pilotes performants
mais en solo, ou quand les conditions sont moins joueuses on met le pilote quitte à arriver une heure plus tard
mais on ne peut faire un choix que quand on est bien renseigné
dimanche 11 mars 2012 23:01
Missing
kjjaacc
@roberto
chouette cette approche en terme de puissance
dommages qu'elle ne s'accompagne pas d'ordre de grandeur dans un exemple théorique concret sur n'importe quel bateau de croisière (...,la puissance consommée par un pilote électrique est proportionnelle au poids du bateau et serait la moitié de celle consommée par le régulateur qui a plus de pertes, je ne sais pas si cela suffit pour faire un calcul rapide...)


"(?, point décimal où on veut)" je ne comprends pas bien, serait ce une perte de vitesse grandissante avec la diminution de vitesse du bateau?

"sentir sans les voir" merci @rb1
lundi 12 mars 2012 00:54
Cadaques_007
bitkine
Les mouches commencent a terriblement souffrir!
lundi 12 mars 2012 07:27
Missing
aikibu
Je pilote mon boat de 20t, quille longue, avec l'equivalent, ancien bien sur, du SPX-5 (84 kg de poussée max) jusqu'à 25n de vent...et encore pas en bout de barre ,car je n'aurais pas assez de debattement....
Donc le rapport puissance consommée/poids du bateau....se rapporterait plutot à une puissance de vent et au reglage des voiles.
dimanche 13 mai 2012 17:34
Missing
(CergElAbroz)
Kijjaacc je te trouve un peu lourd et tu ne sais pas lire!... Je me barre de ce fil
lundi 12 mars 2012 04:53
Missing
(60nora)
bonjour,
si le voilier a atteint sa vitesse limite de coque le regulateur ne peut plus rien lui prendre puisqu'il a de l'energie en trop , c'est en dessous de cette limite qu'il le freine un peu et de moins en moins s'il ralentit.
plus tu pedales moins vite moins t'acceleres ..


alain
lundi 12 mars 2012 08:43
Missing
(if)
Ce matelot n'a pas définit (sic) sa position...
Domage Kjjaacc, ceux que cette question interresse auraient pu monter avec toi une expérience rigoureuse, et aux conclusions incontestables!
Alain
lundi 12 mars 2012 09:07
Avatar
mimivivi
Je jette un pavé dans la mare... Je suis persuadé qu'un voilier sous régulateur est plus rapide que sous pilote, pour la bonne et simple raison qu'avec un régulateur, tu soigne d'avantage le réglage de tes voiles.
Le pilote, c'est la version "bourin"...
lundi 12 mars 2012 10:09
Dsc02229
pierrevoile
Exact sous régulateur le voiler suit le vent apparent et est donc toujours au top par rapport a son réglage initial , des que le vent varie il suit et le voilier garde sa vitesse maxi précedente , sous pilote electrique il perd de la vitesse car l orientation des voiles n est plus bonne , et le cap est maintenu à la bourin . De plus sous regulateur on passe du temps à surveiller et afiner les reglages pour etre toujours bien équilibré. Au final on va plus vite, souvent vérifié notemment en cotiere et au pres ou le bateau suit bien les adonnantes par exemple .
lundi 12 mars 2012 10:29
Avatar
GRIBOU25
Tu oublies qu'il est possible qu'avec un pilote électrique et une centrale il existe le mode vent.
mais bon c'est cher et ...
JJ
lundi 12 mars 2012 12:07
Dsc02229
pierrevoile
Effectivement je parlai pour les petits budgets , j en connais qqs uns qui n ont pas ou plus de girouette anemometre interfacée au pilote electrique.Un autre aspect est que sous regulateur on consomme moins d energie, c est tres interessant en navigation hauturiere 24 h sur 24 .Donc pour revenir au sujet du début, je dirai , s il faut choisir un seul type de pilote : En premier un regulateur d allure, ( attention aux bi safran pour lequel le regulateur d allure ne fonctionne pas toujours) , en deuxieme un pilote electrique ,mais l addition des deux systemes est quand même idéale et complementaire en navigation hauturiere.
lundi 12 mars 2012 20:40
Avatar
Nrs
Pour un bi safrans, il existe des solutions :
- un fletner sur chaque safran comme sur certains bateaux d'Erik Lerouge
- des doubles pendulums à coté de chaque safran comme sur le bateau de David Tyler ...
lundi 12 mars 2012 20:53
Missing
wayan
Qui peut m'expliquer pourquoi un régulateur d'allure ne fonctionnerait pas sur un bi safrans .
mardi 13 mars 2012 11:33
Jpla90
jpla
Au portant, no pb.
Sur aucun bateau.

Ensuite, il y a des bateaux qui ont deux safrans pour échouer.
No pb là aussi.

Et il y a des bateaux qui ont deux safrans cause forme de carène, poupe large.
Au portant, no pb.
Près du vent, le côté au vent de la poupe monte haut sur l'eau ; au point qu'un safran central sort de l'eau !
Donc un safran pour chaque amure. Très d'un coté et très de l'autre.
Et si pb pour un safran central...
... pb pour un régulateur central.
mardi 13 mars 2012 11:44
Avatar
mimivivi
Ce que tu dis est valable pour les voilier de course. Sur les croisières qui ne sont pas des ultra léger, les deux safrans ne sont pas très éloigner l'un de l'autre. L’intérêt pour ces bateau est:
-éviter un safran repliable pour les dériveurs.
-Avoir le safran sous le vent plus immergé et donc plus efficace.
Avec un positionnement correct, le régulateur marche nickel
mardi 13 mars 2012 20:44
Missing
(60nora)
bonjour,
je pense plus à un probleme de largeur de coque ,bien qu'au près ilo ne travaille pas beaucoup meme si la pelle est peu immergée
alain
mardi 13 mars 2012 11:57
Avatar
GRIBOU25
Bonjour,
Je ne sais si c'est comparable, mais j'ai connu un petit catamaran avec 2 safrans et un régulateur dont l'aérien était déporté sur un bord. 99% du temps en transat aller et retour.
JJ
mardi 13 mars 2012 12:11
Dsc02229
pierrevoile
Pour repondre a wayan, sur un bisafran lorsque le bateau gite , meme normalement, 10 à 20 degres par exemple la pale du regulateur fonctionne tres bien mais le centre de carene se decale et le zero de barre se decale lui aussi d' un coté pour garder le bateau sur sa route en reduisant la course des drosses qui n est déjà pas tres grande sur un regulateur , il s en suit en navigation ou le bateau gite puis revient à plat puis gite à nouveau une difficulte à rester en route droite car on ne peut pas regler le bateau facilement pour une navigation à plat , zéro de barre au centre en haut de la barre à roue et en meme temps pour une navigation gité avec un zéro de barre décalé d' un coté .Ceci dit j aimerai bien qu un autre possesseur de bisafran me dise son experience. Il y a peut etre une solution?
mardi 13 mars 2012 21:20
Missing
kjjaacc
le problème c'est donc le changement de position du zéro de barre avec la gite (pb lié au bateau) et la modif du point zéro de l'aérien avec donc la réduction de la course d'une drosse.... je gite et cogite.... une question: lorsque le bateau gite sans régulateur, pour garder une route droite , tu 'loffes' ou tu "abats", et à peu près de quel angle de barre ?


Y a t'il une " certaine" proportionnalité d'angle de gîte par rapport au décalage d'angle de barre ? (sans régulateur)


mardi 13 mars 2012 22:42 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
kjjaacc
le bateau à plat , aérien vertical et support de l'aérien non gité = décalage aérien nul, point zéro de pâle immergée et safran dans l'axe du bateau

bateau à la gite , aérien vertical et support d'aérien à la gite = décalage de l'aérien (variation de la longueur des drosses), et point zéro de pâle qui doit encore se décaler pour suivre le décalage de la barre due au déplacement de centre de carêne.

Ces deux décalages sont certainement inégaux , variable en fonction de la gite et espèrons dans le même sens , si on abat pour tenir la route et compenser le déplacement de centre de carène. Le résultat de ces deux décalages est la création d'un décalage unique de zéro au niveau de la barre et de la pale, il faut simplement décaler transversalement la longueur des drosses, on diminue d'autant que l'on augmente l'autre, pour simplifier on décale la "chaine" de fixation des drosses sur la barre.

Pour compenser la "gite" de l'aérien" ou équilibrer la longueur des drosses ;
- créer un réglage d'un décalage d'angle entre l'aérien et la pale , à n'importe quel endroit sur la transmission
- ou carrément , plus simple à comprendre mais plus difficile à faire, monter le régulateur sur un pivot pour incliner le régulateur entier toujours perpendiculaire au plan d'eau, pour tout le temps amener le support de l'aérien vertical comme l'aérien au point zéro.

ppppppppsssssssssiiiiitttttt..................ronnnnnnnronnnnnnnnnn..........
roooooooooooooooonnnnnnnnnnnn.......piiiiiiiiiiichchchchchchchceeeeeeeeeeeu

mardi 13 mars 2012 23:36 *** Message modifié par son auteur ***
Dsc02229
pierrevoile
En reponse à kjjaacc, A la gite le zero de la barre a roue se deplace de 10 cm sur le perimetre de la barre a roue du cote sous le vent ,( en clair je dois abattre de 10 à 15 cm de perimetre de barre à roue ) cela correspond a l angle necessaire au safran sous le vent qui travaille le plus pour garder la ligne droite, sans le regulateur c est idem .Ceci dit je n ai pas compris grand chose a ta derniere intervention.Y aurait il un autre skipper de voilier de croisiere bisafran qui navigue sous regulateur qui pourrait nous dire si sur son bateau il arrive a equilibrer le regulateur dans toutes les conditions ( au pres c est beaucoup plus facile ) .Merci de vos contributions.
mercredi 14 mars 2012 20:28
Avatar
Nrs
Il me semble que "Patagon" a fait quelque chose comme Tahiti- Chili sur un bi-safran Lerouge tout (ou presque) au régulateur ... essaye de le contacter ...
mercredi 14 mars 2012 20:42
Avatar
mimivivi
J'ai simplement navigué deux jours sur un bisafran équipé d'un régulateur, et ça marchait. Il est vrai que les safrans des Chatam ne sont pas très éloignés (1100mmm pour le 37).
Ceci dit, sur quoi vous basez-vous pour dire que ça ne marche pas sur un bi?
Des exemples concrets s.v.p. et pas que de la théorie!
jeudi 15 mars 2012 08:27
Missing
(if)
Bonjour
Fin du suspens, ce fil n'est pas la question du w-e, Capdan n'est pas un Troll : il a mis une annonce pour trouver des équipiers. Régulateur d'allure ou pas ?
Alain
mercredi 25 avril 2012 02:17
Marseillan_2010_50_
iff
Bonjour
Fin du suspens, ce fil n'est pas la question du w-e, Capdan n'est pas un Troll : il a mis une annonce pour trouver des équipiers :

ANNONCE
Alain
dimanche 13 mai 2012 12:18
Missing
(melody)
Bonjour,

Le Pacific se démonte (et se remonte) avec 2 vis, encore plus simple avec le MF3 car débordé de la coque.

Etonné du prix :
PACIFIC MF 0 Barre franche 2850,00 EUR
MF 3 + 4 390,00 EUR
Adaptateur barre à roue 420,00 EUR
Tout ça prix TTC départ Hambourg.

Je recommande fortement d'aller le chercher sur place, d'abord Peter est très sympha, ça vaut le coup de voir la fabrication et il est plein de bons conseils.

Le montage est à la portée de qui sait percer quatre trous avec une perceuse et utiliser les clés allen fournies (1h à 2h maxi).

Vous pouvez voir ce qui reste une fois le régulateur démonté sur mon site à : http://www.melody-in-blues.org Aller sur la page "Peinture coque", tout en bas, la dernière photo.
dimanche 13 mai 2012 15:57
Missing
f_blc
J'ai un Ovni 345, je viens de rentrer d'une transat rettour et c'est le régulateuer Beaufort de chez Asmer qui a tout fait.

J'ai aussi un pilote ST6001+, après une semaine, lorsque j'ai voulu l'utiliser (au moteur) le bouton AUTO du boitier de commande ne fonctionnait plus. CQFD
dimanche 13 mai 2012 16:37
Missing
(60nora)
bonsoir
si vous cherchez des couronnes debrayables montées sur roulements à bille pour adapter des drosses de pilote sur une barre à roue j'en ai deux à vendre
alain
dimanche 13 mai 2012 19:34
Missing
(60nora)
bonsoir,
si vous cherchez un couronne debrayable montée sur roulements pour adapter les drosses de regulateur sur une barre à roue ,j'en ai deux a vendre
alain
dimanche 13 mai 2012 19:37
Missing
f_blc
Merci, j'ai une barre franche sur mon 345.

Fab
dimanche 13 mai 2012 19:59

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums