Tous les forums > Equipements > Interrupteur bipolaire...
Avatar
jeanmar

Interrupteur bipolaire...

Bonjour,

Je suis entrain de faire ma liste de commande pour réaliser un tableau électrique.
Coque métallique donc tout en bipolaire.

Au niveau des interrupteurs...
Il y a par exemple ce modèle en 12V.

http://www.vidalmarine.com/prod_Interrupteur-levier-bi-polaire-ON---OFF---12V-en-20A---canon-long-14-mm---avec-capuchon-tanche_Accessoires-lectriques_000289SgC_21899.html

Mais on peut aussi trouver ça en 220V,3 fois moins cher et pas de diode à souder en plus.

http://www.edcfrance.fr/fr_FR/acheter-interrupteur-bipolaire-on-off-250v-16a-lumineux-1-360-euros-connectique-2,14,1,1,1,1,748.htm

Montage possible??? sinon pourquoi?
Merci
Jeanmar
jeudi 09 février 2012 12:30

Liste des contributions

  • Xuri ;-) Peio vendredi 10 février 2012 16:52
Dscf2168
Peio
Bonjour,

Pas de problème. Qui peut le plus (250V en coupure) peut le moins (12V) si 16A suffisent.
Sinon, plus classique et plus facile à monter (juste un trou à percer) :
http://www.conrad.fr/interrupteurs_de_puissance_250_v_p_48674_49919_844506_208054
(3,90 Euros)

Peio
Haize Egoa
jeudi 09 février 2012 13:42
20130731_110035
LEGEND
Bonjour Peio,
16A en 220v!!!!! pas en 12v
jeudi 09 février 2012 13:47
Avatar
AICA
c'est pareil, 16A c'est l'intensité que peut supporté le contact, quant à la coupure de l'arc s'il coupe en 220v~ il coupera en 12V=
jeudi 09 février 2012 14:18
20130731_110035
LEGEND
Bonjour,
Dans le premier il est capable de supporter une intensité de 20A d’où le prix.
Dans le second non est le voyant est câblé en 220v.
Voilà est-ce clair?
jeudi 09 février 2012 13:46
20130731_110035
LEGEND
Chercher en bipolaire 12v 10A avec voyant led
jeudi 09 février 2012 13:54 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
jeanmar
Merci pour les réponses...

Entre temps j'avais vu pour le voyant en 220v...qui ne fonctionnera donc pas en 12v.

Si on prend les inter de chez conrad
Par ex 10A en 220v, cela veut dire que montés en 12v le courant de coupure sera 0,5A ?

jeudi 09 février 2012 13:55
Missing
(CergElAbroz)
Bonjour!
Attention le CC est plus difficile à couper que le l'alternatif.
Prendre en compte le courant de court circuit capable par le parc batteries.
Les contacts d'un inter prévu pour l'alternatif risquent de charbonner assez vite sur des circuits chargés capables de générer des extras courants de rupture (genre selfique comme sur un moteur de guindeau ou d'hélice d'étrave...)
Les inter en alternatif profitent du passage à zéro de la tension (100 fois par seconde en 50Hz européen)comme aide à la coupure...

Tout ça bien sûr AMHA...

jeudi 09 février 2012 14:10
Avatar
AICA
le passage par zéro facilite l'extinction de l'arc, oui, mais utilisé un inter 220V~ sur du 12V même à pleine charge ça passe, mais ça s'use vite.
Essaye d'éteindre du 220V~ pleine charge 16A cela charbonne aussi.
Par contre c'est très rare de couper 3,5kW avec un inter....il y a belle lurette que l'électricien domestique à mis un relais.
Pour exemple essayer déjà de couper 500W de tube fluo....
Donc les contacts charbonnent à pleine charge.
Avec un inter 12V prévu pour 16A les contacts vont subir le même sort et c'est pour cela que l'on place souvent un relais au dessus d'une certaine puissance (donc intensité)
De plus le PdC (pouvoir de coupure)des contacts n'est en aucun cas prévu pour le courant de CC des batteries, par contre le PdC du fusible ou du disjoncteur, oui, c'est son rôle d'ouvrir sur défaut.
jeudi 09 février 2012 14:30
Avatar
jeanmar
Je vais détailler un peu...

Je refais juste mon tableau de ditrib. Éclairage, électronique, les plus gros consommateur seront pilote et groupe froid.

J'ai 20 circuits à réaliser et je préfèrerai ne pas mettre 180euros juste dans les inters.

En bipolaire 12V j'ai l'impression qu'il n'y a pas beaucoup de choix...

Si vous avez des références, je suis preneur.

Au niveau Ampérage comment se comporte un inter 220v monté en 12v?

jeudi 09 février 2012 14:41
Item2
rodrigue
Je ne comprends pas pourquoi il faut un bipolaire sur une coque métallique, si chaque circuit est indépendant et que le retour du moins revient au tableau général. A la limite avec un coupe circuit sur le négatif commun. Par contre il ne faut pas que le moins soit en contact avec ne partie métallique (carcasse d'appareil par exemple).

Pour les gros consommateurs (pilote, guindeau...) j'ai mis des disjoncteurs batiment (en 220V) à l'intérieur d'un équipet, ils sont bipolaires et font office à la fois d'interrupteur et de protection. Pour les circuits qui doivent être alimentés en permanence (frigo, pompe de cale) des fusibles et pas d'interrupteur, puisqu'ils doivent rester elimentés. PAreil pour les départs d'éclairage à partir du tableau, puisque chaque spot est équipé de son propre interrupteur.
Par contre j'ai un coupe-circuit général qui coupe tous les + (sauf frigo et pompe de cale) en amont du tableau.

Car en fin de compte il te des inters pour quoi ? uniquement l'alimentation des appareils qui n'en ont pas : feux de mat, éclairage de pont, ou que tu ne veux pas laisser alimentés : prise alume-cigare, prise d'éclairage de cockpit, contrale de navigation.

Il y a peu de différence entre 16 A en 12 volts et 16 A en 220V . La différence est la puissance de l'appareil branché (en 12v, 16A tu peux mettre un appareil de 12*16= 192Watts, en 220V tu peux mettre un appareil de 220*16=3520watts). Mais 16A restent 16A.
jeudi 09 février 2012 15:06
Marseillan_2010_50_
iff
Bonjour

Un inter bipolaire après la batterie, ok, pas de - ou de + à la masse, bien sûr...
Mais chaque ligne qui part du tableau par un contacteur bipolaire, c'est indispensable ?

Alain
jeudi 09 février 2012 15:12
Sam_0341
Pircarre
En dehors du phénomène d'extra-courants de rupture, un conducteur ou un interrupteur se comporte en fonction des ampères qui le traversent et non de la différence de potentiel utilisée.

A travers un inter de 16 A, on peut brancher un appareil de 3520 W en 220V ou de 192 W en 12V

Enfin amha...
jeudi 09 février 2012 15:13
Avatar
jeanmar
Ok...

Merci pour les réponses concernant les interrupteurs... c'est donc la puissance possible qui diffère suivant 220V ou 12V, (et un phénomène d'usure possible un peu plus rapide). Ça me donne ma réponse.

Pour ce qui est de pourquoi tout en bipolaire.
C'est, d'après ce que j'ai compris car je débute, pour isoler totalement les lignes et avoir en cas de fuite électrique, une localisation précise de celle ci.

jeudi 09 février 2012 16:27
Missing
BB.VIAN43
Bonjour,
J'ai fais faire mon tableau électrique chez Nautelec une société spécialisé au tableau électrique(www.nautelec.fr). Ils sont de bon conseil.

BB Vian

a+
jeudi 09 février 2012 16:35
Avatar
patxi64600
Hola !! pour les spécialistes peut être vais-je dire une co...

Mais j'ai eu à changer deux interrupteurs sur mon tableau, et en installer deux supplémentaires dans les cabines, pour des petits ventilos d'aération.
Egalement surpris par les tarifs "bateaux", j'ai trouvé mon bonheur dans un magasin type grande surface de matériel auto !!
Même diamètre, donc pas de reperçage, et en plus, les languettes sont lumineuses lorsqu'elles sont sous tension.
S'agissant d'inters installés à l'intérieur je n'ai vu aucun inconvénient à leur usage.

Bon vent à toi !!
jeudi 09 février 2012 16:37
Missing
(60nora)
bonjour,
dans la mesure ou on utilise deux fils on n'est pas obligé de mettre des inter bipolaires
on coupe le positif et on reunit toutes les retours. sur un CB avant le neg de la batterie
si celui-ci n'est pas relié à la coque ni au bloc moteur aucun probleme
par contre attention aux plafoniers ou souvent la masse sert de negatif une vis qui traverse le vaigrage et touche la coque et c'est foutu meme avec un inter bipolaire
la colle du contreplaqué conduit le courant .....
alain
jeudi 09 février 2012 17:03
Marseillan_2010_50_
iff
Merci Alain

Il me semblait bien.

Alain
jeudi 09 février 2012 17:33 *** Message modifié par son auteur ***
Dscf2168
Peio
Oui.
J'ai un bateau en alu et c'est comme ça que j'ai refait l'électricité (un bornier commun pour les fils négatifs, soigneusement repérés au cas où).

Par ailleurs 20 circuits séparés au niveau du tableau, ça me semble beaucoup (à moins qu'il ne s'agisse d'un gros navire). Il est toujours possible, par exemple, de commander plusieurs spots ou liseuses ensemble, sur le même interrupteur/disjoncteur. Surtout si ce sont des Leds qui ne consomment que peanuts (3 lampes à leds de 5W chacune mises ensemble = 1A environ). Un tableau à 16 interrupteurs/disjoncteurs devrait suffire. Par exemple sur mon bateau (en aluminium, donc) c'est 5 inters pour les feux (feux de route, feu de hune, feu de mouillage, éclairage du compas,feux de pont), 1 pour la pompe de cale, 1 pour le groupe d'eau sous pression, 1 pour l'électronique, 1 pour les instruments de navigation, 1 pour les prises allume-cigare, 2 pour l'ensemble de l'éclairage intérieur, 1 pour la stéréo, 1 pour le frigo, 1 pour le gestionnaire de batteries et le détecteur de fuites de courant, 1 pour le pilote auto.
Total : 16 coupe-circuit. Le guindeau a son propre disjoncteur thermique bipolaire 120 A et l'onduleur (3000W) son propre fusible 150A (volontairement sous-dimensionné).

Si 16 inters suffisent, il y a par exemple ce tableau qui semble bien fichu à 274 Euros chez Seatronic (d'autant qu'on peut choisir des disjoncteurs de calibres différents pour chaque circuit):
http://www.seatronic.fr/tableau-electrique-disjoncteurs-unipolaires-p-358.html

Peio
Haize Egoa
jeudi 09 février 2012 18:16
Avatar_tree_of_life
Barbatruc
La mémoire et nos connaissances, même pour les gens du métier, elle nous joue des tours.
Bien que tout à fait d’accord avec CergElAbroz j’ai eu un doute quand au chiffre et à la valeur de coupure maximale en fonction de la tension.
J’ai ouvert mon tableau, mais impossible de voir quoi que ce soit, j’ai trouvé des inters en réserve dans ma boite à clou, et SURPRISE, des indications qui diffèrent de ce que j’avais en mémoire. J’ai fait quelques recherches sur le net pour confirmation.
Le résultat pour un interrupteur :
2 RT on - off - on 2A @ 250Vac; 4A @ 125Vac; 4A @ 30Vdc -
Et un autre:
1 RT on - on 3 A @ 250 V c.a. ; 7,5A @ 125 V c.a. 28 V c.c.
Pourtant je suis sur a 100/100 qu’un arc de court circuit ou de rupture de contact est beaucoup plus destructeur en CC que en CA, MAIS cela est à tension équivalente…
Or la tension est un élément important dans la production de l’arc et la distance nécessaire à le couper.
Bon il est vrai qu’il faut aussi faire attention aux charges inductives ou selfiques.
Donc je dirais pour Jeanmar, que mis a part pour le frigo et les pompes, il ne faut pas faire dans la parano pour les interrupteurs du moment qu’ils sont bipolaires et de qualité…
Par contre pour l’isolation des circuits (et des éléments styles moteurs électriques, pompes, frigo, etc…) par rapport à la coque, là il vaut mieux être parano et soigner le montage…
Car les recherches de fuite (et même de pannes en milieu corrosif) peuvent être un gros casse tête, et sans pouvoir isoler les circuits c’est pire, il faut tout démonter ou presque… Et avec des inters unipolaires on a quelques fois des effets très pervers de retour, par le négatif, qui provoquent des choses invraisemblables si on ne les a jamais vu personnellement. :tesur
@+
Alain
jeudi 09 février 2012 18:42
Avatar_tree_of_life
Barbatruc
Parkinson a frappé... ou le clic a tripplé dans la souris... Doublette...
jeudi 09 février 2012 18:44 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar
jeanmar
L'élec était plus que pourri sur ce bateau...ça aurai dut prendre feu.
Quitte à la refaire, autant que ce soit bien fait.

Je rejoins Alain dans son idée, de retour par le négatif.
Mais peut être je me trompe.


Par exemple (une panne n'arrivant jamais seule, merci monsieur Murphy)
Un câble s'abime par frottement ou pincement et le moins touche la coque.

Avec des inter unipolaire et un moins commun, dès que l'on actionne un inter on génère une fuite,

Comment trouvez vous sur quelle ligne ?


Avec des inter bipolaires, on allume les lignes une a une et on trouve ainsi laquelle il faut démonter.





jeudi 09 février 2012 19:36
Missing
(francois2)
Oui,
mais ça arrive tout les combiens ?

Un bornier, des cosses enfichables ou vissées sur le moins, ça peut aussi permettre d'isoler un circuit pour détecter une panne. Sans nécéssiter un inter bipolaire.
vendredi 10 février 2012 11:15
Avatar_tree_of_life
Barbatruc
Exact, mais il y des pannes encore plus vicieuse.
Quand tu mêles corrosion et/ou électrolyse, vibrations, mauvais contact, isolant défectueux et tous les négatifs en commun avec un milieu plus ou moins humide…
J’en suis venu à faire du Full bipolaire sur mon boat, qui est en bois pourtant , trop marre des pannes à la con…
Et sur la barque alu d’un pote, au final on a mis tous les moteurs de frigo, clim, ventilateur, les pompes de cale, les pompes de fuel et de polishing (désolé je ne connais pas le terme en français) fuel sur des plaques en contreplaqué imprégné et vernis et sur silent-bloc, pour l’isolation électrique, et accessoirement on bénéficie aussi d’une baisse du niveau sonore desdits moteurs… A cause de fuite et de panne complètement tordu et/ou intermittente… Et chez lui, tout ce qui n’est pas de l’alu et qui est fixé sur de l’alu est isolé par une plaque en matériel isolant et la fameuse pâte d’isolation (oublier le nom ) pour les vis…
@+
Alain
jeudi 09 février 2012 20:43
Avatar_tree_of_life
Barbatruc
Et 60Nora a raison pour le plafonnier ou certaines appliques et la colle, et pas seulement celle de contreplaqué, je me suis déjà fait avoir...
jeudi 09 février 2012 20:48
Avatar
jeanmar
Je remonte juste le sujet pour la journée.
Après je ne vous embête plus avec ça, et il va bien falloir que je me décide.

Un petit résumé,de ce qui à été dit plus haut.

Il est donc possible de monter des inters vendu pour du 220v sur nos circuits en 12v.

En bipolaire contrôle facile de chaque ligne par isolement total de chaque circuit.
Intéressant dans le cas où un des câbles moins vient à toucher la coque ou une matière non isolante.
(prévention de panne qui arrivent un jour où l'autre)

En unipolaire, avec le moins en commun, personne n'a répondu réellement sur le moyen de trouver la panne en cas de fuite à la coque de l'un des câbles négatif? (retour de courant possible de toutes les lignes?).
Si quelqu'un à la réponse.

Dans tout les cas je monte aussi un fusible par ligne.



Pour Peio.
J'ai à peu près la même distribution que toi. La différence provient juste d'une séparation de quelques instrument de bord pour la nav, 1 circuit de ventilation (on part au chaud) et 4 circuits pour l'intérieur que je pourrait peut être réduire à 2 comme toi.






vendredi 10 février 2012 11:01
Dscf2168
Peio
Bonjour,
J'ai eu le même problème que toi voilà (déjà!) 14 ans lorsque j'ai acheté mon bateau à des babas-cool-vrais-voileux pour qui l'électricité à bord n'était qu'un accessoire. Ce qui existait était bien fait, mais notoirement insuffisant pour le degré de confort que j'envisageais. Je me suis donc attelé à tout refaire ou presque (je n'ai par exemple pas touché à ce qui passait dans les mats, qui sont 2 car c'est un ketch).
L'avis que je donne ici vaut ce qu'il vaut mais il s'appuie sur un recul de 14 ans et 20 000 milles parcourus avec le bateau dans ce laps de temps : aucun souci avec l'installation électrique 12V (en revanche il m'a fallu changer l'an passé la prise de pont 220V pourtant "marine" et donc chère mais complètement pourrie bien qu'abritée).

Et donc c'est bien sûr un montage bipolaire avec la distribution que j'ai indiquée dans un autre message. Tout est réalisé en fil de bonne qualité bien isolé et tout fil qui pourrait entrer en contact avec l'alu de la coque est inclus soit dans de la gaine annelée (pour le bâtiment) ou, mieux, dans de la gaîne "aviation" plus souple que j'ai eu la chance de récupérer. Il y a un minimum de dominos (à l'origine aucun, mais j'ai ajouté depuis des nouveaux points d'éclairage). Chaque terminaison de fil est brasée à l'étain et toutes les cosses sont brasées de même, y compris les cosses de batteries, celles d'alternateurs (j'en ai 2) et celles du guindeau. Au niveau de ces cosses, l'isolation est réalisée avec de la gaîne thermorétractable doublée par une bonne épaisseur de bande auto-vulcanisante pour les cosses les plus "sensibles". Le négatif des installations "service" est donc un bornier à vis (2 borniers en réalité) où chaque fil est repéré par une étiquette correspondant aux étiquettes du tableau. Pour répondre à ta question existentielle , ce bornier est très accessible et, en cas de besoin, il serait facile d'en déconnecter les fils un par un pour repérer une défaillance mais, jusqu'à aujourd'hui, ce besoin ne s'est pas fait sentir (je touche du bois).

Pour finir, j'estime que le câblage final d'un tableau unipolaire brasé (pas de cosses) n'est déjà pas de la tarte avec un tableau pré-câblé (câblage des diodes et de l'alimentation positive commune aux interrupteurs/disjoncteurs) et que réussir un montage propre avec un tableau bricolé de 20 circuits en bipolaire est une gageure si l'on veut éviter tout risque de court-circuit, toute possibilité de déconnexion intempestive et/ou un épouvantable fouillis de fils. Garder présent à l'esprit qu'un court-circuit AVANT les fusibles/disjoncteurs (ou au niveau de leurs connexions) risque d'être beaucoup plus périlleux qu'une éventuelle fuite de courant qu'il sera toujours possible de répèrer avec un peu de patience. Et, encore une fois, pas de fuite à déplorer sur mon bateau depuis 14 ans que l'électricité a été refaite.

Ugh, j'ai dit

Peio
Haize Egoa
vendredi 10 février 2012 15:22
Missing
(60nora)
bonjour
si tu montes des fusibles tu les mets sur les négatifs ,en cas de panne tu peux savoir laquelle est défectueuse pour l'isoler il suffit de couper l'inter et d'enlever le fusible .
alain
vendredi 10 février 2012 11:58
Avatar
jeanmar
Salut Alain.

Fusible sur le moins?....Comment on protège alors le câble + si rupture ?
Ou plus je cherche et moins je comprends ou ce que tu dis est très dangereux.
vendredi 10 février 2012 12:36 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
roots
je te souhaite bien du plaisir à percer des trous rectangulaires ou carré !!!
percer sans bavure c'est déjà de l'art ....
je ne met des led que sur les trucs dont on ne s'aperçoit pas de suite genre feu de tete de mat , éclairage moteur etc....
1 fusible à chaque utilisation.
vendredi 10 février 2012 12:52
Avatar
jeanmar
Merci roots. Le plaisir c'est ce que je préfère. Mes trous carrés seront ronds ! c'est sûr.
vendredi 10 février 2012 13:02
Imago821
susylou
Sur un de mes anciens bateaux j'avais monté les inters carrés sur un support en tôle d'alu

Le tout sans problème mais contacts des inters fraciles

Trous carrés faciles dans l'alu

Il doit m'en rester encore ,si cela t'interesse tu m'en reparles
vendredi 10 février 2012 13:20
Avatar
jeanmar
Bon aller, j'arrête.

Merci à vous pour vos réponses, milesker Peio pour tes longues explications.

Y'a plus qu'a....

Jean mar' (qui va encore faire fumer son chéquier d'ici peu).
vendredi 10 février 2012 16:37
Dscf2168
Peio
Xuri
vendredi 10 février 2012 16:52 *** Message modifié par son auteur ***
Avatar_tree_of_life
Barbatruc
60nora, Fusible sur le +, ou prévoir les extincteur...
Et si une fuite sur un – (ou sur certain appareillage), si ils sont tous relier ensemble, sur un bateau alu........ Si c'est un pote ok, sinon c'est "monsieur, demandez à un collègue, je suis débordé là!!!"
Ou je le préviens que la facture risque d'être lourde coté horaire... Car c’est galère en perspective…
Le fait de relier tous les – sur une barrette a un autre désavantage, en cas de surchauffe suite à un serrage déficient, tu impactes les serrages, et donc les lignes, aux alentours, qui pourront se desserrer aussi et créer une cascade de problème…
@+
Alain
samedi 11 février 2012 17:58 *** Message modifié par son auteur ***
6
olivier29
j'ai pas lu tout le fil, mais je suis en train de refaire le tableau électrique de mon symphonie en ce moment. J'ai pris les inters chez "conrad" sur le site directement. J'en ai trouvé des sympas avec LED incorporée verte ou jaune ou rouge en 12V-20A. Pour les puissances dépassant 20A de consommation, je met sur relais

et puis je me suis même pas demandé si ils étaient étanches ou pas parce que par principe, l'atlantique reste de l'autre coté de la coque de mon bateau. Je trouve que c'est mieux comme ça. Donc à l'intérieur (là ou est le tableau en fin de compte) c'est tout sec.

bon courage
samedi 11 février 2012 18:13
Avatar_tree_of_life
Barbatruc
En faite, pour un bateau, il faut câbler comme on câble une armoire électrique dans les règles…
Et pas comme on fait dans le bâtiment, même si j’ai vu de belle installation, dans certains pays, et même en France. Mais c’est dans le bâtiment et dans la plaisance que j’ai vu le plus d’horreur électrique… Et la mécanique n’est pas mieux lotit dans la plaisance…
Les seules barrettes de connexion multiple que j’accepte, c’est pour l’arrivé (+& de la puissance (venant des différents producteurs) vers le tableau…
@ Peio, Quand le boulot est bien fait, on y touche plus, mis à part quand l’Amirauté veut un truc en plus là et un autre là-bas…
@+
Alain
samedi 11 février 2012 18:28

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums