Tous les forums > Commentaires > Achat Groupé : Antifouling Base Cuivre 10 ans
Missing
MATESO

Achat Groupé : Antifouling Base Cuivre 10 ans

Bonjour,

Je vous suggèrer un Achats Groupés d'un antifouling à très forte teneur en Cu dans une matrice époxy sans solvant, efficacité garantie pendant 10ans par les fournisseurs.

Prix catalogue à négocier pour un voilier 12m: Environ 1000 à 1200€ soit 120€max/an moins le travail et la manutention lourde annuelle traditionnelle pour certains.

Evaluation du nombre de personnes intéressées par l'achat d'antifouling longue durée, de l'ordre de 5 ans minimum voir 10 ans selon un fournisseur, à forte teneur en cuivre (env.95%) limitant fortement l'entretien des œuvres vives chaque année et semble favoriser la glisse. Le coût d'achat est nettement plus important que pour un produit classique mais sur 5 ou 10 ans une économie importante est réelle.

Pour les détails de tels produits voir les sites de 2 fournisseurs possibles ci-dessous:
- Chantiers Vénetes: www.venetes.fr
- M300: m300antifouling.fr

D'autres fournisseurs peuvent être proposés.

A débattre,

...

****************************
Rappel des phases d'un Achat Groupé
****************************

* Consultation
- Objet : autour de discussions, définir un ensemble de critères permettant de définir un cahier des charges
- Durée : non défini
- Sondage : Si nécessaire, un sondage est utilisé pour permettre de recueillir les différents besoins. Il est consultatif et n'engage pas les participants

* Négociation
- Objet : sur les critères, rédaction des spécifications techniques retenues par les participants consultés. Et consultation d'un ensemble de prestataire (distributeurs, fabricants)
- Durée : 2 semaines
- Procédure : a réception de l'ensemble des réponses, l'équipage statu sur la meilleur offre définit par les critères de l'appel d'offre

* Enregistrement et Achat
- Objet : prendre connaissance des conditions de ventes et accéder à l'achat du produit
- Durée : -----
- Accès : les membres du Club HEO

jeudi 30 janvier 2014 18:44

Liste des contributions

  • Up :) Ben6444 vendredi 17 mars 2017 14:20
05_(6)
shazzan

Bonsoir
je serais intéressé

jeudi 30 janvier 2014 18:49
Missing
SCAPA V

bonjour
je suis interesser mais pour 2015, j'ai fait mon carenage en septemnbre 2013

jeudi 30 janvier 2014 18:51
Missing
SCAPA V

bonsoir à tous
apres avoir été lire la doc du M300: je resume
(pas pour bateau métallique)
supprimé les anciens antifoulling
appliquer un primer bi composant
appliquer le M300 au rouleau
+ un petit poncage fin pour activer le produit
et il annonce une efficacité de 5 ans ..minimum

tarifs (copier coller de leur fiche)

( Prenons maintenant l'exemple d'un voilier de 12 m. La surface immergée est d'environ 36 m2, ce qui réclamera 7 kits, soit un budget de 1253 €TTC, soit 35 €/m2.
Il est donc convenable de tabler sur un prix de revient entre 35 et 38 €TTC/m2 hors main d'oeuvre (qui sera variable selon si vous appliquez au rouleau ou au pistolet). Ce coût est amortissable sur au moins 5 ans.
A maxima, le coût de traitement de votre carène en M300 sera donc de 8 €TTC/m2/an

A titre de comparaison, un antifouling "classique" haut de gamme à matrice dure, d'une grande marque très répandue, coûterait autour de 20 €TTC/m2, soit un budget respectif de 325 €TTC et 705 € TTC. Application à renouveller chaque année bien entendu...
A minima, cette solution reviendrait à 20 TTC/m2/an )

il serait bien de rencontrer des utilisateurs: je vais essayer de contacter cet hiver DEPAVANT à PORT CAMARGUE pour savoir ce qu'il en pense, savoir s'il a eu gratuit le produit (cela changerai certainement sa réponse) et sachant que son bateau est hiverner a sec (son anneau est en face du mien) je vous tiendrai au courant.

dans l'attente d'autre témoignage

jeudi 30 janvier 2014 19:29
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
3
Calypso2

excusez moi si je faut ma merde mais je trouve que l'on nous prends pour des billes ...

voici 20/25 ans nous (ecole de voile) fabriquions ce meme produit pour deux sous ...voir la composition du KIt

1.5kg de liant ( vernis tres ordinaire )
1 kg de poudre de cuivre ça coute deux sous
durcisseur

je propose simplement de faire un achat groupé de poudre de cuivre ..et vous divisé la note par 10 au moins ...

d'autre part il serait bien de savoir si un tel produit est autorisé

je vais me faire incendier ... et je peux vous dire que de cet antifouling j'en ai fait des dizaine de kg la recette vient de la Marine Nationale tout simplement

vendredi 31 janvier 2014 09:47
Missing
OlivierSPb

Oui c'est un peu ce que je dis aussi, le prix des composants est dérisoire par rapport au prix du coppercoat ou autres. (Je bosse dans la métallurgie du cuivre). Pour info, la poudre de cuivre de récup environ 5 €/kg, la poudre de cuivre par atomisation environ 10 € le kg. Je doute que sur un voilier de 12m on mette plus de 10 kgs de poudre de cuivre!

vendredi 31 janvier 2014 18:24
Helios_20100917_3801_50x50
ODeclav (Helios)

Je suis intéressé pour le CopperCoat mais d'ici 3 à 10 ans car je l'ai appliqué mi-2012.
M300 et CopperCoat ne sont pas les mêmes produit : loin de là.
Ma préférence va pour le moment au CopperCoat, même si l'application requiert 4 couches versus 1 pour le M300.

jeudi 30 janvier 2014 19:38
Missing
CMa

Je suis intéressé pur 2015
Pour avoir demandé un devis pour pose du M300 ce n'est pas l'antifouling qui coute cher mais la préparation de la coque.
Pour vous donner une idée le devis complet est de 4000€ pour 1500€ de fourniture pour un bateau de 10m
Si on lit les fils sur internet et les publicités tous insistent sur une excellente préparation de la coque avec décapage de l'antifouling en place. Certains conseillent même de retirer le gel-coat pour passer un apprêt epoxy avant la peinture au cuivre. Toute cette main d'oeuvre coute très cher. Bien sûr cela peut-être fait par un amateur mais il faut avoir du temps...
Un autre risque est la corrosion galvanitique des mèches de safran, arbre d'hélice (en principe protégé par son anode) et dans mon cas l'axe de la quille car j'ai un bateau à quille relevable (un Malango pour ceux que ça intéresse)
Quelqu'un a-t-il l'expérience d'application et de l'usage de l'un de ses produits

jeudi 30 janvier 2014 21:29
Photo
(bellona)

je suis intéressé, à priori il vaut mieux du coppercoat, malgré le fait de passer 4 couches

vendredi 31 janvier 2014 09:14
Avatar
Lodge

Pas intéressé parce que.... une coque pour laquelle la certitude qu'elle soit bien sèche n'est évidente que sur des coques neuves.

vendredi 31 janvier 2014 09:54
Missing
2
(larent le hareng)

ouh là, retenez les chevaux sur la proposition;
les infos qui datent de peu dans un V&V très récent :
- le M300 n'est pas garantie 10 ans mais 5 ans,
- la garantie de 5 ans n'est acquise que si on signe un contrat d'entretien annuel par un revendeur agréé (et c'est pas donné je trouve),
- si le contrat d'entretien n'est pas signé, la garantie n'est pas appliquée ...;
- la boite qui commercialise propose même un crédit pour financer le contrat d'entretien,
- le retour sur essai de V&V n'a que 6 mois et un seul bateau traité;
c'est ça l'offre commerciale vraie du M300 et moi, ça me laisse dubitatif;
ou alors H&O a plus d'infos et obtenu plus de garantie et à un bon prix ? il faudrait le préciser alors svp
cordialités maritimes
larent le hareng

vendredi 31 janvier 2014 10:32 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
(larent le hareng)

pour être précis, c'est dans le V&V de décembre 2013, page 33

vendredi 31 janvier 2014 10:53
Dscn0421
goud

lorsque vous interroger M300 pour savoir ce qu'ils incluent dans la garantie (au printemps dernier)
-ils vous sortent tous ce qui exclus la garantie ( la liste est longue)
-ils vous écrivent que ça fonctionne forcément car c'est du cuivre, tiens l'intervention de calysso 2 n'est peut être pas si étrange
-par contre je n'ai pas compris ce qui est inclus dans la garantie

vendredi 07 février 2014 06:57
Helios_20100917_3801_50x50
ODeclav (Helios)

Les deux produits ont la même contrainte d'entretien : il faut régulièrement enlever le voile gras qui se forme si on ne navigue pas viittteeee ...
Pour moi, avec des pointes durables de 6 à 7 noeuds, cela n'enlève pas complètement le voile gras.
Cela dit, j'ai pu réaliser en avril 2013 un nettoyage complet en apnée en 1h30 sur mon C32 après 6 mois sans nettoyage ... Et plus on nettoie, plus c'est efficace.
Le CopperCoat a ma faveur pour la facilité d'application et de nettoyage. En laissant le bol dans une glacière à 10°C pendant l'application, il reste fluide pendant au moins 0h30. Préparations par doses de 0L25 en continu. La durée d'application sur la notice est optimiste. J'avais préparé ma première dose de 0L5 et la fin d'application a été laborieuse.
Je pense aussi que l'on maitrise mieux l'épaisseur lors d'une application au rouleau : on est sûr d'au moins 4 couches partout.
Pour ce qui est du séchage de ma coque en polyester, je prévois 10 ans après (2022 ?), sauf si osmose visible ou érosion trop visible du CopperCoat, de remettre à nouveau à nu le gel coat et laisser sécher pendant au moins 6 mois.

vendredi 31 janvier 2014 10:50 *** Message modifié par son auteur ***
Je_suis_charlie-2
bruno L

cherchez coppercoat sur la recherche du forum: plein de fils sur le sujet, depuis plusieurs années, avec des avis assez mitigés me semble-t-il...

vendredi 31 janvier 2014 10:49
Helios_20100917_3801_50x50
1
ODeclav (Helios)

Globalement, il y a trois catégories de mécontents en supposant une application correcte (4 couches régulières, séchage, léger ponçage avant mise à l'eau):

Ceux pour lesquels le CopperCoat part au Karcher : il a été appliqué sur un primaire ou une surface trop lisse. Il faut déglacer au 120 avant d'appliquer le CopperCoat car étant sans solvant, l'accroche est uniquement mécanique.

Ceux pour lesquels, la coque de leur voilier après quelques mois au ponton est couverte de limon, voire moules et autres passagers clandestins : ils ne bougent pas => le voile gras fini par servir de support à des SDF vivants.

Ceux pour lesquels, la coque de leur voilier après quelques mois à naviguer quelques heures par WE de beau temps est couverte de limon, voire moules et autres passagers clandestins : le voilier ne sort pas suffisamment ou ne va pas assez vite => le voile gras persiste.

vendredi 31 janvier 2014 10:59 *** Message modifié par son auteur ***
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
4
Calypso2

si l'on comprends bien ce produit miracle n'est valable que pour quelques tres rares plaisanciers ...

car qui n'a pas son voilier qui reste qulques mois sans sortir

qui ne sort que le WE par beau temps ???

et celà pour 5 ans ...a condition d'avoir un contrat d'entretien signé

le MIRACLE n'est qu'un MIRAGE semble-t-il mais bonjour le porte monaie

vendredi 31 janvier 2014 13:54
Missing
2
OlivierSPb

En fait le problème, c'est que les avis sont assez partagés sur ces produits. Si on regarde les forums, il y a pas mal de polémique. Un fournisseur donne une garantie mais il vous garantit que rien ne s'attachera que l'on ne puisse enlever avec un nettoyeur très haute pression (100 bars je crois).
Le cuivre est un fongicide et un microbicide (Et même un spermicide car certains stérilets contiennent du cuivre à cet effet).
Mais rien ne pourra empêcher la formation d'un film organique, ni un anti-fouling érodable, ni les diverses solutions miracles à base de cuivre (Cuivre en poudre ou oxydes de cuivre).
Donc vous n'éviterez pas le carénage en mer avec tampon métallique ou gratounette ou la sortie et nettoyeur haute pression. Simplement pour raviver la surface de cuivre ou l'anti-fouling érodable.
Par ailleurs, je suis un métallurgiste (Et dans la métallurgie du cuivre en plus), donc je connais le prix de la poudre de cuivre et de ses oxydes. Et je suis un peu énervé de voir le prix auquel on vend cela, alors que si l'on achète les éléments à part on a tout à 5 fois moins cher.
En plus c'est compliqué en application et si on ne fait pas cela sur une carène très sèche cela se barre par plaques.
La prochaine fois que je fais un carénage je rajouterai un peu de poudre d'oxyde de cuivre dans l'anti-fouling pour voir.
J'ai pris une autre solution ayant un catamaran ayant pour port d'attache des eaux tropicales: un simple antifouling érodable mais j'ai coupé et soudé des bâches de PVC pour faire une espèce de capote assez grossière qui entoure chacune des coques. Bien sur elles ne sont pas étanches totalement ne serait-ce qu'avec l'eau de pluie mais le renouvellement est très faible et donc l'apport de matières organiques. En plus je balance avant de partir dans chaque poche une pastille fongicide pour piscine et si je ne reviens pas dans le mois un copain en balance une. Je ne dis pas que je n'ai aucun film organique, mais vraiment minimum et aucune algue ne vient.

vendredi 31 janvier 2014 18:20
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
1
Calypso2

Pour faire serieux et etre vendu il faut que celà soit cher là on a toutes les chances d'attrappé les gens ..on n'imagine guere un produit miracle bon marché ...et en plus ça rapporte ...tout au moins dans un premier temps ...

quelle rigolade ...

vendredi 31 janvier 2014 19:41
Missing
Gwel Mor

Il est vrai que les tarifs fournisseurs sont élevés par rapport aux coûts de production et commercialisation des matières de base prises séparément (Epoxy et Cu). Les prix des kits sont simplement ajustés par rapport aux prix de ventes grand public des antifoulings classiques érodables et autres, de façon qu’ils paraissent un peu plus attractifs que ceux-ci. Nous sommes dans une économie de marché et les fabricants d’antifoulings ont calculé le prix maxi que les plaisanciers sont prêts à payer s’ils veulent naviguer dans des conditions acceptables. C’est ce que les économistes appellent le « prix d’usage ». La concurrence ne se faisant que sur quelques petites différences technologiques et la notoriété de tel ou tel marque. Malheureusement, le nombre de plaisancier augmentant et donc la demande étant de plus en plus forte, les prix ne dimuniront pas, bien au contraire.
Personnellement, j’ai eu l’occasion de naviguer sur un « mini 6.50 » caréné avec un antifouling à base de Cu de fabrication GB et j’ai été surpris par le gain de vitesse obtenu par rapport à l’ancien antifouling. De quelques dixièmes à 1,5 N suivant l’allure pour des vents moyens (F3 à F4).
Il est évident que si on peut mettre sur pied un achat groupé de l’époxy qui va bien, recommandé par un professionnel du domaine, ainsi que du Cu par ailleurs, nous ne pourrons qu’adhérer.
Bien amicalement.
i

samedi 01 février 2014 01:14
Missing
OlivierSPb

S'il y en a qui veulent faire eux-même leur antifouling au cuivre, je veux bien m'occuper de l'achat groupé de la poudre de cuivre. Pour l'époxy, je n'y connais rien, il faut trouver quelqu'un d'autre, ou alors que chacun achète son époxy chez le ship du coin. Je ne pense pas que l'achat groupé de l'époxy apporte grand-chose, peut-être quelques dizaines d'euros pour une coque de 12 m. Par contre pour achrter de la poudre de cuivre à un bon prix il faut acheter au moins 100 kg si ce n'est plus. Par contre, les fabricants qui veulent faire des super-profits sous prétexte d'un prix de marché ouvrent en fait un boulevard aux Chinois ou autres exotiques.

samedi 01 février 2014 06:47
Missing
Mengam

Moi j'ai abandonné le Coppercoat pour de l'érodable conventionnel qui est bien plus efficace sur 8 mois

vendredi 31 janvier 2014 19:47
Missing
OlivierSPb

Le coppercoat ou autres n'empêche pas la formation d'un biofilm, c'est clairement marqué sur les sites des fabricants. Donc pour vire le biofilm il faut passer au karcher la coque ou à la gratounette. Avec un érodable, le biofilm se consititue aussi. L'avantage de l'érodable est que si on navigue, l'antifouling s'érode emportant le biofilm. Si le bateau est une ventouse de port, érodable et biofilm, cela ne change rien, la coque va s'orner de jolis algues et ravissants coquillages.
De toute façon, l'idée du cuivre n'a rien de neuve. Du temps de la marine à voile, les coques étaient doublées en cuivre ou en laiton (Alliage cuivre-zinc).
Par contre l'inconvénient que je vois à une coque propre pleine de cuivre, c'est que l'on créée une magnifique pile et bonjour l'électrolyse! A éviter à mon avis sur des coques en alu. Bien sur il y a les anodes en zinc, mais à mon avis elles s'useront rapidement, ce qui n'est pas gratuits et il faut sortir le bateau de l'eau pour les changer. Quelqu'un a une expérience la-dessus?
A ce propos, étant donné le prix des anodes, je conseille un truc simple: acheter chez un ferrailleur des lingots de zinc de récupération (Cela coute environ 2 €/kg), faire un trou, passer un câble inox attachez aux chandeliers et balancer dans la flotte (Relier de préférence les filières à la masse du bateau). Vos anodes payées une fortune ne s'useront pratiquement pas.

samedi 01 février 2014 07:05
Missing
pierol

il faudrait demander l'avis de pro de l'epoxy, sicomin par ex. la résine coûte assez cher, avoir une réduction serait bien .

samedi 01 février 2014 09:04
Missing
(larent le hareng)

je me souviens de ce photo-reportage de JP qui est impressionnant, ça avait donné lieu, dans d'autres fils, à de sacrés empoignades entre les pours et les contres;
pour ma part, j'ai un copain qui a fait mettre coppercoat sur son bateau neuf par le chantier qui lui a construit et ce en 2010, et il est super content, il navigue sur le bassin d'acachon et échoue très très souvent et l'antifouling tient le choc et pas de soucis de fonctionnement, juste le fameux film gras mais qu'il enlève (1 à 2 fois par an) quand il peut s'échouer et avec juste une éponge; il faut dire que le bateau sort en moyenne 1.5 fois par semaine environ donc c'est pas une ventouse;
donc ....... que penser ?
est ce que le problème vient du support ? de sa qualité ? de sa nature ? du fait qu'il y ait eu d'autres antifouling avant ? du fait que le bateau ait déjà trempé dans l'eau ?
en tout cas, ou ça marche et très bien ou ça ne marche pas et sacrément
va comprendre charles

samedi 01 février 2014 09:54 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
(larent le hareng)

une précision sur la fréquence de nettoyage du film gras; il seule fois par an suffit amplement, les fois supplémentaires se faisant à la faveur d'échouage opportuniste; mais l'intérêt d'un antifouling "permanent" c'est qu'il n'y ait plus de manutentions/grutage du bateau donc si le bateau ne peut pas échouer et être nettoyer facilement et rapidement, effectivement, cela perd de son intérêt

samedi 01 février 2014 17:11
Missing
OlivierSPb

Les photos sont assez impressionnantes. De toute façon le meilleur antifouling c'est naviguer! Si le bateau reste au port quoique l'on mette, un biofilm se formera et le biofilm c'est le meilleur substrat pour les algues et les coquillages. Un conseil si vous ne naviguez pas, mettez votre canote prêt d'un parc à huitre ou des bouchots, vous pourrez au moins vous consoler avec des huîtres et des moules!

samedi 01 février 2014 09:54
Missing
OlivierSPb

Le coppercoat qui part au karcher par plaques, a priori c'est qu'il a été mal appliqué selon ce que j'ai pu lire dans les divers forum.

samedi 01 février 2014 09:56
Missing
Mengam

Avant de surcoucher au bout de 2 saisons décevantes mon coppercoat par de l'erodable je devais faire 1 sortie d'eau tous les 2 mois pour avoir une carène impeccable .Faites le compte des manutentions et du cout ....

samedi 01 février 2014 10:06
Missing
2
OlivierSPb

Je renouvelle mon offre pour l'achat groupé de poudre de cuivre, sachant que personnellement je ne suis pas intéressé par le coppercoat ou équivalent. Je trouve que l'application de ce produit est trop compliquée: température extérieure, hygrométrie, rugosité de la coque, etc... Et les avis sont très partagés sur les résultats!
Et franchement, je pense que cela ne dispense pas de sortir le bateau une fois l'an pour virer au karcher le biofilm, ce que confirme un post précédent qui fait part d'un utilisateur ravi car il enlève le biofilm une ou deux fois par an. Je navigue pour me faire plaisir pas pour m'enquiquiner pour passer des heures en apnée avec un tampon jex, n'ayant pas la possibilité d'échouer le bateau.
En plus comme je l'ai dit, quid de l'usure prématurée des anodes de zinc?
J'ai un cata, la prochaine fois que je fais un carénage, je fais une coque avec un antifouling érodable classique et une coque avec un antifouling classique dans lequel j'aurais rajouté de la poudre de cuivre. Étant donné les propriétés fongicides et algicides du cuivre, je pense connaître le résultat.
En fait je pense que la solution top c'est de rajouter de la poudre de cuivre à un antifouling érodable, comme cela avec l'érosion due l'antifouling il y a toujours du cuivre neuf non oxydé disponible.
Bon maintenant ce n'est pas demain la veille qu'un fournisseur d'antifouling va se tirer une balle dans le pied en vous recommandant une solution qui va diminuer par 2 ou plus votre consommation d'antifouling. On n'est pas chez les Bisounours!

samedi 01 février 2014 10:23 *** Message modifié par son auteur ***
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

je ferais bien comme toi mettre un peu de cuivre dans mon antifouling de m..

donc je suis partant pour la commande

samedi 01 février 2014 10:27
2013-09-24_12.34.42
drouh

Cette année j'ai acheté de l'EU45 antifoul ' haute tenue d'ingrédients actifs directement du fabricant en Angleterre cde passée par internet au fabricant avec une plus grande densité de cuivre Densité 1.9 par litre Oxyde de cuivre ou Thyocyanate de cuivre 45% et pour un prix de 101 E pour 2.5 L d'érodable et le bidon d'un L de dissolvant compris (à voire la fiche complète sur internet) . Super livraison en 3 jours gratuite
je ne risque pas grand chose. Je suis à La Rochelle jusqu'à maintenant j'achetais le moins cher et ne faisait mon Océanis 311 DI que tous les deux ans comme c'est un dériveur je change les anodes en le posant chaque année et mise à part un léger film d'herbe je ne suis pas submergé par les coquillages sauf sur l'hélice. J'espère encore mieux avec ce nouvel essai qui se prétend bien meilleur. Je fais le bateau le 24 mars donc à suivre

jeudi 09 mars 2017 11:30
Avatar
CataHorus

Intéressé. Sur Ebay, 40 Euros le kg.

CaptainRV

samedi 01 février 2014 11:10
Missing
Francois 260

Interessé aussi par l'oxyde de cuivre.

samedi 01 février 2014 11:40
Missing
OlivierSPb

Oxyde de cuivre: cuivreux ou cuivrique?
Pour info, il y a 2 oxydes de cuivre:
- le cuivrique (Rouge) Cu2O
- le cuivreux (noir) Cu2O2
Bon il me semble que parmi les fournisseurs d'antifouling miracle à base de cuivre, il y a toutes les variantes, chacun jurant que seule sa formule est la bonne..
S'il ya des gens qui ont un reste de M300 et de copper coat, je ferais bien un test en suspendant à un mètre de distance des plaques de poly ester avec gelcoat de 10cm/10 cm:1 sans antifouling, 1 avec copper coat, 1 avec M300, 1 avec antifouling érodable, une avec antifouling + cuivre, une avec antifouling + cuivreux, une avec antifouling + cuivrique! Le tout dans une eau tropicale...
Résultats dans 6 mois ou un an...

samedi 01 février 2014 13:10 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
OlivierSPb

Par contre, je préviens d'avance que je veux bien rendre service gratos mais qu'il ne faut pas me les casser. Le cuivre que je veux utiliser c'est en fait des sciures de barre de cuivre. Ceux qui fabriquent des pièces et autres busbars pour les transfos scient des barres ou des profils de cuivre avec ce qui n'est rien d'autre qu'une petite scie circulaire, et donc cela fait de sciures, une poudre fine.
Coût environ 5-7 €/kg + conditionnement et port. Maintenant ceux qui veulent une granulométrie contrôlée genre entre 20 et 25 microns ou 200-250 microns n'ont qu'à s'adresser à des fabricants de poudre (Poudmet par exemple).
Les sciures de cuivre, j'ai un copain qui peut me les fournir. Les poudres à granulométrie contrôlée, cela ne m'intéresse pas. Bien sur tous les fabricants d'antifouling à base cuivre vous expliqueront sans justifier (Ou avec une justification bidon) que la granulométries est HYPER-IMPORTANTE, bon mais il y a même des gens qui croient que l'on peut guérir de maladies en ayant de bonnes ondes en portant un bracelet de Merdium-Shitium-Cuivre-Titane-Gogolium....
Ceux qui veulent de l'oxyde de cuivre peuvent l'acheter en direct ou le fabriquer avec un bécher en verre, le cuivre et l'acide qui convient (ce n'est pas le même pour le cuivreux et le cuivrique, mais ggogle et wikipedia vous diront tout)..

samedi 01 février 2014 13:35 *** Message modifié par son auteur ***
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

c'etait bien de la sciure de cuivre recupéré par sciage que l'on utilisait pour faire notre antifouling .

samedi 01 février 2014 17:09
Missing
(Sc39)

Moi aussi je suis intéressé!

samedi 01 février 2014 13:59
Wauquiez_045
drac

Je suis intérressé

samedi 01 février 2014 14:32
Missing
dédé34

ATTENTION AUX COPPERCOAT SI VOUS SORTEZ VOTRE BATEAU DE LEAU IL SE FORME UNE CROUTE VERTE D OXYDATION : VOTRE anti fouling n'a plus aucune éfficacité
jetez un cou d'oeil sur les antifouling SEAJET PLATINUM en première monte chez les constructeurs de catamarans avec 3 couches pour 3 saisons
un simple jet d'eau ravive votre antifouling

jeudi 06 février 2014 17:05
Missing
OlivierSPb

Les gens intéressés m'envoient un mail avec la quantité qu'ils voudraient par MP.

samedi 01 février 2014 18:25
Missing
MATESO

Apparemment, ce qui chagrine un certain nombre de personnes est qu’il faille entretenir un minimum les œuvres vives (film gras). Cela est vrai pour n’importe quel antifouling.
A la différence des antifouling classiques, autoérodables ou non, avec les revêtements au Cu on n’a pas à poncer un minimum et appliquer une nouvelle couche chaque année ou au mieux tous les 2 ans pour les meilleurs antifoulings de renom, ce qui nous épargne cette besogne des plus pénibles pendant 10 ans si l’application a été faite dans les règles de l’art. Donc, pour ceux qui ont la chance de naviguer coté atlantique ou la manche, il suffit de profiter d’une marée basse pour s’échouer le long d’une cale ou un quai pour les quillards, voir directement sur une cale pour les dériveurs, pour passer un coup d’éponge ou « Spontex » ou bien un jet haute pression et ça demandera 2 ou 3 heures au lieu d’une marée complète ou deux avec les revêtements classiques, et en plus ça ne sera pas polluant.
Pour ce qui est de l’évaluation financière, dans le cas d’une fabrication par nous-même de ce revêtement au Cu, il faudrait que ceux qui s’y connaissent nous donne une idée du prix de l’époxy adéquat pour ce genre d’application. Il semblerait que ce soit assez couteux. Pour ma part je pense qu’il m’en faudrait bien une dizaine de kg voir plus. Pour le Cu, OlivierSPb, que je remercie pour son dévouement, nous a déjà renseigné. En ayant ces éléments plus les frais de gestion, de conditionnement et d’expédition on pourra comparer avec les prix des kits commercialisés. D'ailleurs ces éléments pourraient être de bons arguments pour une négociation avec les fabricants ou distributeurs des Kits.

dimanche 02 février 2014 01:42
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

mais pourquoi diable prendre toujours et toujours des produits cher qui n'apporte dans leur application absolument rien ..

je repete , nous (ecole de voile) et je precise Marine Nationale et aussi à une epoque les Glenans on utilisait comme liant a la sciure de cuivre un vernis basique , pas de durcisseur ..

on ponçait la coque la premiere fois et au pinceau on appliquait notre antifouling à deux sous .. et c'était parti pour 2 saisons au moins à la fin de la saison un coup de nettoyage et roule ..

dimanche 02 février 2014 09:49
Missing
OlivierSPb

Oui mais malheureusement tout le monde ne navigues pas avec un bateau que l'on peut échouer dans une mer avec de fortes amplitudes de marées!

dimanche 02 février 2014 10:44
Missing
MATESO

C'est évident et çà ne change rien à la nécessité de faire un minimum de nettoyage de la coque (film gras) quelque soit le type de sous-marine. Ceux qui naviguent en méditerranée doivent avoir leur propre méthode depuis longtemps. Par exemple, à Bormes les Mimosas, il y a quelques années, le bureau du port m'avait proposé de sortir le bateau de l'eau juste avant 12h et de le laisser dans les sangles de manutention, avec un calage de la quille, jusqu'à 14h. J'ai pu ainsi nettoyer complètement la coque de 12m pour un prix assez ridicule (ça devait être dans les 30€)

dimanche 02 février 2014 12:14
Missing
dédé34

attention à ces anti fouling des que vous sortez le bateau il na plus aucune efficacité car le produit s'oxyde et devient vert
jetez un cou d'oeil aux antifouling seajet platinum exellent produit dure 3 ans et moins cher

jeudi 06 février 2014 17:08
Missing
OlivierSPb

Logique. Le cuivre à l'air s'oxyde non pas en oxyde cuivrique ou cuivreux mais à l'air normal en carbonate hydraté de cuivre ou à l'air marin en chlorure de cuivre. C'est ce qu'on appelle du vert de gris, et c'est pour cela qu'à l'exception des bassines à confiture, les casseroles en cuivre sont soit doublées d'inox à l'intérieur soit étamées à l'ancienne.
Normal aussi que dans ce cas, l'antifouling perde toute son efficacité.
L'apparition de vert de gris peut aller vite, surtout si on ne rince pas très abondamment la coque, car le principe du coppercoat c'est d'offrir une surface développée du cuivre pour profiter de ses vertus fongicides et algicides.
L'apparition de vert de gris à lo'intérieur des terres est très lente (D'abord une teinet chocolatée puis au bout de quelques années le vert de gris) mais vraiment beaucoup plus rapide avec du chlorure de sodium (Du sel).
Donc si vous hivernez votre bateau à sec, une seule solution rincer abondamment votre bateau (Mais genre des tonnes d'eau pas un petit coup de karcher) et protégez le coppercoat avec par exemple de l'huile de vidange. Pas très écologique, mais cela devrait marcher. Vous risquez de devoir renouveler de temps en temps le film d'huile protectrice.
Parce que si le vert de gris se met de la partie, peu d'autres solutions que la ponceuse. Et là, je doute que votre coppercoat tienne 5 ou 10 ans! Vous pouvez essayer l'acide sulfurique chaud, mais je ne recommande pas!
Donc pour ma part pour ceux qui hivernent leur bateau à terre, je me tiendrais à l'érodable dans lequel on peut rajouter un peu de poudre de cuivre. Si le vert de gris se met de la partie, quelques centaines de milles de navigation éroderont l'antifouling et du joli cuivre tout rouge tout mignon réapparaitra! (En théorie!)
Pour mémoire, il n'y a aucun métal vraiment inoxydable. La seule chose qui compte c'est si le film d'oxydation qui se forme est protecteur ou pas.
Dans le cadre de l'acier, l'oxyde de fer (Rouille) est poreux donc l'oxydation continue en profondeur. Dans le cadre des aciers dits improprement inoxydables, le chrome s'oxyde et forme un film protecteur, si vous l'enlevez cela va s'oxyder. d’où la nécessité de nettoyer et de passer un passivant qui va reforme la couche d'oxyde de chrome.
Dans le cadre de l'aluminium, c'est pareil. L'alu s'oxyde avec l'air:
4 Al + 3 O2 -> 2 AL2O3. Tout va bien, la couche est protectrice et l'oxydation reste en surface et ne s'étend pas.
Maintenant si vous rompez la couche d'oxyde en présence d'ions chlorure qui jouent le rôle de catalyseur (Rappel le sel marin est du chlorure de sodium), vous obtenez la réaction suivante:
4 Al + 6 H2O + 3 O2 -> 4 Al(OH3)
Soit de l'hydroxyde d'aluminium éminemment poreux qui va faire que l'alu va se gonfler et s'effriter.
Et je vous parle pas de la corrosion galvanique si par hasard vous avez des courants baladeurs. Et ce pour tous les métaux.
Donc faite gaffe à votre arbre d'hélice en inox si vous mettez du coppercoat. N'oubliez pas les anodes de zinc.
Le métallo d'HEO

jeudi 06 février 2014 18:18
Avatar
Lodge

Joli

jeudi 06 février 2014 18:26
Car%c3%a9nage_015
Catana 40

dans quel proportion de rajout par kilo de poudre de cuivre ??

jeudi 06 février 2014 18:32
Missing
MATESO

Merci pour les mises en garde pour les bateaux qui hivernent au sec, mais les antifoulings érodables sont égalements inefficaces après quelques mois passés à l'air libre. Cela impose forcément un surcouchage d'un érodable frais quelques jours au maximum avant la mise à l'eau.

jeudi 06 février 2014 21:47
Avatar
loran.sea

salut OlivierSPb, merci pour ces informations pointues. ta poudre de cuivre pourrait m'interesser mais comment se débarrasser du trichlo ou de l'acétone avant usage ? et quid du risque d'un point rosée pendant le stockage de la pourdre ? Que suggères-tu comme processus/délai d'utilisation ? Merci de tes conseils.

samedi 08 février 2014 14:49
Missing
OlivierSPb

ATTENTION
Je rappelle que c'est de la sciure. Donc cela va arriver avec de l'huile de coupe résiduelle. Il faut doc prévoir de les sécher:
Deux méthodes:
- les sécher en les chauffant. Pas recommandé car on oxyde le cuivre.
- les nettoyer avec un solvant organique type acétone out trichlo.
Prevoir un contenu d'huile de 5 à 10%. J'espere moins mais sans garantie!

dimanche 02 février 2014 09:14
Missing
OlivierSPb

Pour ce qui veulent absolument faire un clone de coppercoat ou m300., il faudrait trouver une bonne âme qui compare les résines époxy. En effet, je soupçonne que pour l'époxy comme beaucoup d'autres choses, les fournisseurs prennent un produit industriel, lui collent une étiquette marine et multiplient les prix par 2 ou plus. Ne pas oublier que certains environnements industriels sont bien plus agressifs que l'environnement marin. Nous faisons de l'électrolyse de cuivre et nous avons des bains d'acide sulfurique dilués mais bien concentrés à une température de 65°C. Bien sur on capte les vapeurs mais pas à 100% et je vous garantis qu'un brouillard d'acide sulfurique c'est un peu plus corrosif que l'air marin! Si quelqu'un s'y connait en époxy, il peut comparer les caractéristiques techniques. Nous on travaille avec un époxy monocomposant chinois pour protéger les ponts roulants par exemple à 6 €/litre. Donc grosso modo, je pense qu'en utilisant des composants standards, on peut descendre à 25 €/l doit 4,5 fois moins cher que le coppercoat (Epoxy à 10 €/l plus 2 kg de cuivre par litre soit 15 €).

dimanche 02 février 2014 10:54
Missing
OlivierSPb

En ce qui concerne l'achat de poudre de cuivre, j'ai eu 4 demandes pour moins de 20 kg. Cela fait quand même pas des masses. Je veux bien gérer cela bénévolement mais mon fournisseur lui n'aime pas trop l'épicerie. Il a un minimum de facturation à 500 €/ht donc 600 €/TTC. Ca faire cher le kg!

jeudi 06 février 2014 17:25
Missing
OlivierSPb

C'est d'ailleurs à cause de ce minimum de facturation que je parlais de 100 kg au moins. Pour ne pas avoir de sur prix.

jeudi 06 février 2014 17:26
Missing
OlivierSPb

Bon j'ai: Calypso 3 kg, shazzan 5 kg, Algeden 5 kg, TDM 20 kg, moi 20 kg. Soit 53 kgs.

vendredi 07 février 2014 08:26
Missing
MATESO

J'ai également passé commande pour 20 Kg sur ta messagerie.
Salut
MATESO

vendredi 07 février 2014 10:22
Missing
OlivierSPb

Bon avec sc39 cela fait 73 kg. Encore un petit effort...

vendredi 07 février 2014 14:02
05_(6)
shazzan

Bonjour à tous
Finalement j'en prendrai 5kg de plus soit 10 kg donc on est à 78kg
pascal

vendredi 07 février 2014 15:09
Missing
OlivierSPb

Pour répondre à une question de Goud en MP: procédure et dosage.
Pour laver mettre la poudre dans un seau. Verser le solvant. Touiller longtemps. Jeter le solvant. Laisser sécher à l'air libre (De préférence à l'extérieur à cause des vapeurs de solvant). Vérifier au doigt que l'on ne sent plus d'huile de coupe, sinon recommencer. Le trichlo c'est ce qu'il y a de mieux mais ce n'est pas très facile à trouver maintenant à cause de son coté cancérigène. Je pense que l'on peut essayer avec de l'essence, cela devrait marcher (On dissout bien de l'huile dans l'essence pour les moteurs 2 temps).
Pour le dosage: aucune idée. Coppercoat indique 2 kg par litre de résine (A priori cela couvre 5 m2), M300 n'indique pas le dosage. Il faudrait pour le M300 aller voir chez un ship.
Pour le mélange dans l'érodable, strictement aucune idée. Mon idée c'est d'en mettre le plus possible.
Je vais essayer sur un cata: une coque en érodable classique, une coque en érodable cuivré. Résultats dans un an!

vendredi 07 février 2014 08:39 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
1
OlivierSPb

Bon mais je rappelle mes conditions d'intervention: je fournis de la poudre de cuivre à granulométrie non contrôlée et huileuse... mais à prix discount. Pour le reste tout le monde se démerde...
Je ne fais pas d'après-vente, ni ne donne de conseils techniques sur les bonnes proportions et la façon d'appliquer... C'est vendu en l'état sans garanties aucunes.

vendredi 07 février 2014 09:14
Avatar
loran.sea

Bonjour à tous,
les produits quevous évoquez sont "normalement" un mélange de résine époxydique et de cuivre pur en poudre. L'epoxy est étanche totalement (aux gaz,comme aux liquides) et colle sur presque tout sauf que les coques polyester ont une polymérisation très lente ce qui implique de poser l'epoxy sur une coque polyester "sèche" c'est à dire relachant très peu de solvant. D'où la précaution de raboter le gel coat avant la pose. En outre comme pour toute peinture, si votre support ne tient pas,gel coat mal déglacé, vieil antifouling ce n'est pas l'epoxy qui se barre c'est la sous-couche de mauvaise qualité ou vieille qui s'enva l'entrainant avec !
Enfin, l'epoxy étant étanche le cuivre n'est pas au contact de l'eau donc inéfficace => il faut poncer au moins une fois par an pour mettre à nu le cuivre pour avoir un effet antifouling d'où le contrat annuel de M300 ou les 4 couches de coppercoat.
Pour finir, si ce n'est del'epoxy alors autant acheter un antifouling standard qui aura la même efficacité pour un entretien presque similaire.
Antifouling traditionnel 3 opérations
1 lavage HP
2 préparation de surface (ponçage, dégraissage)
3 application de l'antifouling
Avec l'epoxy cuivre on s'épargne les couches de peinture annuelle. Ce qui pour des voyageurs au long court et ou longue durée peut-être plus contraignant qu'un coup de scotch brite sur une plage entre deux marées ou carrément impossible de faire en apnée .
Le joker de l'epoxy cuivre c'est que si tu ne fais rien de ton bateau après application même après 5/10/15 ans sans entretien ta carène est toujours étanche et un coup de nettoyeur HP + ponçage et te revoila parti pour 1 an comme neuf ou presque...

Si le chantier des venettes fait une remise très conséquente je suis partant pour 24 m2.
Cordialement

vendredi 07 février 2014 21:55
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

c'est bougrement logique comme systeme

on fabrique un bateau avec son gelcoet que l' on paie ensuite on repaie pour l'enlever ...,??? et comme le bateau n'est plus etanche on remplace le gelcoet par de l'epoxy que l'on paie ...

et comme l'epoxy empeche le cuivre de l'antifouling de faire son travail on enleve l'epoxy par couche en repayant

super produit et raisonnement extraordinaire

extraordinaire pour vous sortir les euros de vos poches !!!

samedi 08 février 2014 10:32
Safioran_1_1
safioran

Pourrais je ? ou accepteriez vous mon aide ?
Je précise , si vous voulez améliorer votre connaissance du mode de fonctionnement d'un antifouling , je peux vous le décrire ( c'était mon métier ) .
Pour formuler soi-même son antifouling à base de poudre de cuivre , le principe est assez simple :
Calcul de l'extrait sec du vernis à la viscosité d'application ( 45 " Coupe Afnor n°4 ou 20 " pour du pistolet pneumatique )
Calcul de la densité de l'extrait sec et du volume de vernis sec
Rapport 0,95 de poudre de Cuivre / vernis pour avoir une CPV de 95% et donc un max d'efficacité du Cu .
Voili voilou , pour une petite partie du sujet , reste à choisir le type de vernis et j'ai ma petite idée là dessus .....
Au fait , si vous voulez sécher de la poudre de cuivre , le mieux serait l'acétone , car elle dégraisse , et possède la faculté d'accepter environ 7 à 8 % d'eau .

vendredi 07 février 2014 23:20
Avatar
samedi 08 février 2014 15:12
Copie_de_croisi%c3%a8re_2009_073
Calypso2

donc on est bien d'accord

poudre de cuivre + vernis egal antifouling...

samedi 08 février 2014 10:01
Safioran_1_1
safioran

Pas tt à fait , il y a quelques calculs à faire pour avoir une bonne efficacité : la CPV , le délitement du liant pour rénovation de la surface cuivrée .
Une petite expérience reste nécessaire .

samedi 08 février 2014 10:19
Avatar
loran.sea

Salut Calypso2, c'est en effet un des objectifs des fournisseurs de nous sortir les euros des poches puisque noussommes suffisamment dotés pour nous offrir ces coûteux jouets

samedi 08 février 2014 14:45
Missing
OlivierSPb

Message pour Safioran: Cela serait assez cool que tu nous dises ce qu'est la CPV, parce que franchement je n'ai aucune idée de ce que cela peut-être... Et généralement être un peu plus explicite, parce que c'est bien de dire que ce n'est pas si simple et qu'il faut faire des calculs, mais encore faudrait il dire lesquels. Apparemment tu as bossé dans le secteur, donc merci de nous faire profiter de ton expérience...

samedi 08 février 2014 18:59
Safioran_1_1
safioran

Bonjour Olivier , désolé pour la réponse tardive , mais je ne surveille pas l'évolution des fils et quelque fois je passe à travers .
La CPV exprime la "concentration Pigmentaire Volumique " , elle exprime le rapport entre le volume occupé à sec par la pigmentation et le volume de la résine sèche .
Pourquoi est ce important ? C'est tout simplement parce que de la CPV > à 1 , la surface de l'antifouling est constituée de cuivre métal collé par la résine . Si on a CPV < à 1 , la surface devient satinée à brillante et par conséquent le cuivre est enrobé et inefficace .
Le Cuivre métal est biocide par oxydation ( processus naturel ) et par conséquent on comprend facilement l'importance de la quantité de cuivre et de sa réactivation par ponçage régulier pour renouveler la surface active non oxydée du cuivre de la formule .

lundi 03 mars 2014 09:19
Helios_20100917_3801_50x50
ODeclav (Helios)

Merci pour cette information.
Si on calcule le CPV de chaque 'antifouling' à base de poudre de cuivre / résine, peut-on en déduire un critère d'efficacité relative ?
Sur le CopperCoat que j'ai appliqué, un ponçage à l'eau très léger au 400 fait immédiatement apparaitre le cuivre. Par contre, pour déterminer l'espace entre les grains etc ... il me faudrait au moins une loupe binoculaire ...
J'ai coté que le CopperCoat sec n'a quasiment pas de retrait.
Le rapport dont tu parles pour le CPV est bien en volume ?
Donc avec le poids de cuivre (2 Kg) et les 1L de résine cela donne 1L223 (densité de 8,96 pour le Cu) pour le volume à sec 'pigmenté' au Cu et 1L pour la résine sèche sans Cu, soit 1,223 pour le CPV (cas du CopperCoat si j'ai bien compris/interprété tes explications).
Tu peux confirmer ou corriger ?

lundi 03 mars 2014 10:40
Missing
OlivierSPb

Le lien fourni par TDM est intéressant. La poudre de cuivre est hors de prix mais la résine pas bien cher.
Par contre je ne sais pas d'ou il sort sa poudre parce qu'une pureté de cuivre à 85% c'est vraiment de la daube.

samedi 08 février 2014 19:15
Missing
Jibé

J'ai fais cette expérience qui s'est avérée désastreuse. C'était les débuts de ce procédé, par un gars qui sévissait en Martinique et qui, pour le prix d'une réfection anti-osmose proposait une application. L'efficacité a été limitée à 2 ans sans anatifes, le travail a été fait en juillet / août, période cyclonique très humide, l'état de la la coque n'a pas été vérifié et l'osmose s'est développée sous la couche cupro-époxy. Je pense que l'application n'est pas simple et qu'il faut avoir un matériel spécifique que n'a pas le plaisancier moyen. Il me semble que si certains veulent tenter l'opération il vaudrait mieux trouver un applicateur sérieux ou un par bassin et négocier avec lui.
Bonne chance aux volontaires.

mercredi 19 février 2014 09:21
Missing
OlivierSPb

Le lien de loran.sea pour de la poudre d'alliages de cuivre ne me semble pas bien passionnant. Ils ne mettent pas le prix mais je suis sur que ce n'est pas donné puisque c'est de la déco. En plus ils parlent de bronze et mentionnent une composition cuivre + zinc, ce qui en fait est un laiton. Un bronze est un alliage cuivre et étain.

samedi 08 février 2014 19:20
P1070268
elpoolet

en fait, il faudrait calculer la surface a recouvrir d'antifouling pour nos boats. cest de la que tout part..

vendredi 21 février 2014 23:05
Missing
OlivierSPb

En ce qui concerne les quantités, je suis un peu étonné par ceux qui commandent 3 ou 5 kg. Le cuivre à une densité proche de 9 (8,96 exactement), c'est à dire qu'un kg de cuivre tient dans un verre à vin. Un verre à vin contient 150 ml en général soit en métal pur 1,35 kg. La poudre est un peu plus volumineuse à cause de l'air entre les grains. Bon mais globalement une bouteille d'eau (1,5 l) pleine de poudre pèsera plus de 10 kg. Si on regarde le site des fabricants (M300) ou autres, on voit:
1) Coppercoat donne 2 kg de poudre par litre d'époxy avec un pouvoir couvrant de 5 m².
2) M300 indique qu'il faut 4 couches.
Donc un kg de poudre de cuivre en 4 couches donne 250 g/couche.
Donc 1 kg de poudre de cuivre en 4 couches couvre 5m²/8= 0,625 m2
Donc ceux qui commandent 3 ou 5 kg ont des bateaux avec une surface sous l'eau entre 2 et 3,5 m2.
Avant d'envisager un tour du monde, il va falloir penser à acheter un bateau un peu plus grand...
Je n'ai aucune idée de la proportion de poudre de cuivre qu'il faut mettre dans de l'antifouling classique érodable. Mais en ce qui me concerne je pars de l'idée qu'il faut à peu près les même proportions que pour le coppercoat c'est à dire 2 kg par litre. Pour un simple test sur une seule coque d'un cata de 37 pieds et seulement sur la dernière couche d'antifouling érodable, j'ai prévu 20 kgs.
Si par hasard Safioran a des idées sur la quantité de poudre de cuivre qu'il faut mettre par litre d'antifouling érodable sa contribution sera bienvenue.

samedi 08 février 2014 19:48
Missing
grabacat

A mon avis la concentration de cu dans de l'erodable sera plus faible, il faut conserver de la viscosité pour l adhérence

dimanche 09 février 2014 18:50
Missing
OlivierSPb

Oui mais si tu tiens compte des volumes 2 kg par litre d'antifouling cela fait 18% en volume (2 kg= environ 22cl, 22/1,22= 0.18). Densité du cuivre 8.96 (9)

lundi 10 février 2014 10:10 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
aikibu

J'ai acheté de l'oxyde de cuivre rouge pour doper mon antifouling...
Un des rares fournisseur est "solargil" il vendait 5kg pour 252€ en avril 2013...
Apres pour la cuisine à vous de voir, mais ce n'est quand meme pas vendu des queues de cerises....

mercredi 19 février 2014 13:18
Missing
MATESO

Bonjour à tous,
Que devient le projet de fourniture de Cu proposé par OlivierSpb. Personnellement je souhaite pouvoir disposer, avant le 15 mars, des 20 Kg réservés .
J'ai obtenu un devis pour de la résine époxy. SICOMIN me propose la réf. SR5550 en conditionnement de 6 Kg + Durcisseur en 1,74 Kg réf. SD5503. Cela pour un achat à l'unité au tarif de 56,53€ HT pour la résine et 36,21€ HT pour le durcisseur. J'ai réitéré ma demande de prix pour 10 conditionnements de chaque. je vous ferai part de la nouvelle proposition.
NB: Cette résine est applicable à partir de 15°C

Bien à vous

samedi 22 février 2014 15:07
Car%c3%a9nage_015
Catana 40

meuler du cuivre ??

samedi 22 février 2014 21:57
Missing
M300antifouling

Bonjour,
Etant commercial chez M300, je me permet de poster un petit mot rapide ici.
J'ai lu de tout, mais voici quelques éléments de réponse (je vous les donne comme ça, si j'oublie des points cruciaux vous savez où nous joindre )
-Ne confondez pas Cuivre pur et produits dégradés du cuivre.
-La couche de vert de gris n'empèche en rien l'action du cuivre, bien au contraire.
-L'application du M300 que nous préconisons est bien plus simple qu'énoncée au fil de ce post. Vous préparez votre carène avce un époxy bi-composant que vous poncez légèrement pour une accroche maximale (certains époxy sont réputés pour leur dureté) que vous laissez désolvanter. Le lendemain, vous poser le M300 en mono couche, au rouleau. (il est nécessaire d'avoir une température supérieure à 5°, je ne pense pas que ce soit si contraignant que vous le dites)
- Notre formulation de poudre de cuivre est un peu plus complexe qu'une récupération de sciage, sans entrer dans les détails, leur forme est étudiée pour permettre un enchevêtrement maximum qui nous permet de produire une surface composée en fin de travail à 90% environ de cuivre pur.
- Notre résine n'est pas un époxy mais un polyester, et j'en profite avant que l'on ne me tombe dessus à bras raccourcis : elle est composée pour s'appliquer parfaitement sur de l'époxy bi-composant. Effectivement, nos formulations ont été étudiées et mises en test depuis plus d'un an. la quarantaine de bateaux équipés à ce jour nous montre une adhérence parfaite ainsi qu'une action antifouling que voiles et voiliers annonce comme "très concluante".

Pour ce qui est de l'offre proposée ici, il y a beaucoup de points à modifier pour que nous puissions y répondre. Il aurait été d'ailleurs préférable de nous téléphoner avant de proposer notre produit, cela aurait évité d'avoir à modifier votre annonce. Cela dit, nul n'est parfait, surtout pas moi (vous comprenez, je vend de l'antifouling ;) )
Donc : il n'y a pas de garantie officielle. Elle est malheureusement (du moins pour l'instant ) impossible à proposer, aucune assurance ne voulant se mouiller à cause de tous les paramètres qui rentrent en ligne de compte. Cela dit la durée de vie est bien de 5 ans dans l'eau minimum .
La notification sur le prix annoncé a déjà été évoquée et j'en remercie l'internaute qui a levé ce point.
Pour un voilier d'environ 10 mètre nous serons autour de 1390 € de produit.
J'insiste sur le fait que cet antifouling nécessite un entretien pour éviter que le biofilm ne se développe trop, et inhibe momentanément l'action du cuivre. Comptez entre 2 et 3 nettoyages par an. (carsher, robots type hulltimo, éponge, carrés de moquettes, enfants pas sages ligottés, tout est bon )
En tout état de cause, je tiens à vous remercier tous, même nos détracteurs, pour l'intérêt que vous portez à notre produit, et je me tiens à votre disposition pour une discussion libre et sans tabous par téléphone , numéro que vous trouverez sur notre site.
A bientôt, bon vent et bonne mer à tous :)
Thomas

lundi 24 février 2014 15:21 *** Message modifié par son auteur ***
Dufour-38classic
Alioth

Qu'en est-il des voiliers équipés d'un sail drive ? Est-ce compatible ?

mardi 11 mars 2014 19:42
Missing
OlivierSPb

A mon avis les sail-drives sont en fonte d'aluminium peints à l'époxy bi-composant. Je n'en jurerai pas mais il me semble bien. Donc une petite éraflure sur la peinture transformera ton sail-drive en une anode qui ira se déposer sur la cathode gigantesque que formera ton copper coat. C'est pour cela que les fournisseurs classiques de ce genre de protection cathodiquesont assez prudents avec les coques alu.
Globalement cela serait un peu ballot de vouloir une coque propre au prix du fait de changer son sail-drive rapidos!

mardi 11 mars 2014 20:48
Missing
(Mohamede)

Bizarre ce que tu dis concernant les erraflures car la partie ou s emboite l helice n est pas protegee par l epoxy et il n y a pas de trace d electrolyse

mardi 11 mars 2014 20:58
Logo-heo2015-32x32-ico
Equipage

Nous allons sortir ce fil des achats groupés envisagés. S'il y a malgré tout une demande sur l'un des produits discutés (en dehors de la poudre de cuivre maison d'OlivierSPb), on pourra ouvrir un achat groupé sur ledit produit. Ok avec ce fonctionnement ?

mardi 25 mars 2014 10:47
Missing
(Sc39)

@OlivierSpb
Je suis toujours intéressé par 20 kilos...

mardi 25 mars 2014 20:29
Missing
MATESO

Bonjour,
Je souhaite qu'on entre en négociations avec les fournisseurs (Coppercoat; océoprotect; M300 etc.) . Apparemment, il y a déjà 33 demandes pour ce type de produit. Cela permettra au moins de comparer avec l'option OlivierSpb et, donc voir si l'écart de coût, entre les deux options, est vraiment important, tous achats confondus (résine + poudre + expédition + frais de gestion etc.).
Personnellement, il me faudrait environ dans les 13 litres de produit pour une SM de l'ordre de 36m². En époxy j'en aurais déjà pour env. 250€ (SICOMIN) et en poudre de Cu de bonne qualité et de très faible granulométrie cela dépasserait probablement les 500€. Concernant l'option sciure de Cu, on ne sais toujours pas si quelqu'un a fait un essai et donc si ça donne de bons résultats à long terme, le rapport de volume de sciure de Cu / résine étant forcément beaucoup moins bon qu'avec une poudre extra fine du commerce.
Cordialement.

mercredi 26 mars 2014 08:32
Avatar
loran.sea

Je suis d'accord mais j'aimerais quand même savoir ce que proposent les trois principaux fournisseurs : coppercoat, oceoprotec et M300 pour une SM de 25 m2. Je prépare un long voyage et l'idée de pouvoir caréner avec seulement une éponge gratante pendant disons les 2 prochaines années voir plus cela m'intéresse.

mardi 25 mars 2014 16:06
Missing
(Milan)

@ OlivierSpb
Bonjour,
Et la proposition de cuivre en Vrac, elle tient toujours?
J'ai un cata, une dizaine de mètres à la flottaison, une vingtaine de kg devraient le faire, non?
Je suis en Martinique, le colisssimo sera juste un peu plus cher.

mardi 25 mars 2014 17:05
05_(6)
shazzan

Bonjour
Je suis toujours Ok pour l'achat d'un anti-foolling 10 ans au cuivre ou par l'achat de cuivre en vrac
Pascal

mardi 25 mars 2014 17:54
P1070268
elpoolet

ca me va..
du coup il faut faire un nouvel achat groupé...

mardi 25 mars 2014 18:01
Dufour-38classic
Alioth

Bonjour,
Question: Comment allez-vous obtenir un mélange homogène peinture + poudre de cuivre et être sûr que le cuivre ne retombe pas au fond du pot . Enfin être sûr que le pinceau ou rouleau étale uniformément la peinture avec le cuivre ?.
Je ne vois qu'un matériel de projection professionnel qui peut le garantir .

mercredi 26 mars 2014 10:48
Missing
aikibu

J'ai un petit problème concernant l'efficacite de principe.....
Autant je conçois qu'ajouter de l'oxyde cuivrique à un antifouling "erodable" peut etre efficace, autant j'ai un doute sur ce meme oxyde cuivrique enrobé dans une epoxy, impermeable par definition....comment cet oxyde peut il faire son boulot s'il n'est pas en contact avec les bestioles...????

mercredi 26 mars 2014 10:57
Missing
stergann

Bonjour
je suis intéressé mais pour le M 300 qui a mon avis parai bien

jeudi 27 mars 2014 15:33
Missing
stergann

pour c est du M 300

jeudi 27 mars 2014 15:39
Armoirie
ALB

Bonjour à tous,
Je soumets aux spécialistes cette "soi-disant astuce" que j'ai prise comme une blague (joint ci-dessous).
Mais il y a peut-être un effet que je ne connais pas ???
Donc, question : est-ce une bonne combine ou un bon canular ?...
ALAIN

Alors une astuce pour améliorer l'effet de votre antifouling tout en restant Ecolo: mixer quelques centaines de grammes de piments "pili-pili" /têtes d'oiseaux, pour éliminer l'écorce et ne recueillir que la poudre intérieure en tamisant...puis la mélanger à votre antifouling dans une proportion 1 à 100 environ...
Le résultat est étonnant d'efficacité ! Et c'est pas cher et surtout Ecolo !
J'ai moi-même essyaé sur mon Bluedjinn en Méditerranée...
Cà a été découvert par des plaisanciers voileux suédois qui gardent leurs bateaux au mouillage l'hiver.

mardi 06 janvier 2015 10:58
Fool2
foolontheisle

Un futur achat groupé?

Nick De Vos possède un yacht, en hivernage près de Gand. L’an dernier, il a testé une nouvelle peinture. Son nom : Nanowaves. Avec satisfaction, il nous montre l'état de la coque un an plus tard. "D’habitude, après un an, la peinture est partie, mais ici, elle tient toujours et elle est bien lisse. Nous allons tous devoir nous diriger vers des produits respectueux de l'environnement, et bons aussi pour nos bateaux. Nous aimons nos bateaux, nous aimons tout autant la mer ! "

Un partenariat gagnant

Cette alternative aux produits toxiques est le fruit d'une collaboration entre de nombreux partenaires. A l'université de Mons, des chercheurs ont eu l'idée d'intégrer des nanotubes de carbone à une peinture. Durant 5 ans, ils ont développé leur idée, en partenariat avec Nanocyl. L'entreprise wallonne est l’un des leaders mondiaux sur le marché des nanotubes de carbone. 10 000 fois plus fin qu’un cheveu, ces minuscules cylindres sont par exemple intégrés dans des plastiques ou des résines pour en améliorer les propriétés. Installée à Sambreville, l'entreprise peut produire jusqu'à 450 tonnes de nanotubes chaque année, sous forme de poudre noire.

La PME a adapté sa production pour répondre aux demandes du laboratoire de Mons.

Résultat : une peinture non polluante, à l’image d’un tapis de fakir. La peinture présente des irrégularités, invisibles à l’œil nu. Conséquence ? Les micro-organismes marins ne peuvent adhérer à la surface du bateau.

Le phénomène est purement physique, et il n'y a donc aucune libération de biocides ou de métaux lourds dans l’eau.

samedi 10 octobre 2015 12:23
Avatar
loran.sea

Les nanotubes ne semblent écologiques qu'aux dires de leurs promoteurs... si c'est comme l'amiante, ça promet beaucoup de pleurs et de grincements de dents dans quelques années... quant à leur efficacité antifouling cela pose question... tapis de fakir faut donc qu'ils soient bien dressés tous dans le même sens... du poil si possible. Quand aux dimensions relatives des nanotubes et des micro-organismes le rapport semble de 1 à 1000. Un clou mille fois plus petit que moi m'empèchera-t-il de m'assoir ? S'il est bien dressé peut-être mais s'il est couché, il ne rsique pas de me chatouiller bcp. A mon avis, la poudre de piri-piri et le nano tube ont une seule différence, la marge qui va aller dans la poche de la multinationale

samedi 10 octobre 2015 18:35
Avatar
loran.sea

je suis allé sur le site, les nano-tubes ne servent que de chambre d'écho pour le système à ultra-sons
Celui qui résonne comme une peau de tambour c'est moi,

mardi 13 octobre 2015 00:02
Missing
CMa

Produit intéressant mais quels sont les retours d'une façon générale sur plusieurs années et à quel prix est-il vendu

samedi 10 octobre 2015 12:46
Missing
aikibu

Je ne vois pas en quoi des nano tubes auraient un pouvoir antifouling...???
Carbone ou pas c'est de la matiere et les balanes et autres algues s'accrocheront aussi bien là dessus que sur une peinture avec cuivre poison.
De plus sur internet l'article sur cette peinture date de 2013 et depuis pas de nouvelles.....du moins à ma connaissance.
Toujours sur internet et aux memes dates à peu pres, cette nanopeinture etait presentée comme une peinture anti radar....?????
Serait ce que nos coques deviendraient transparentes pour les foulings en tous genres...??
Mais je ne demande qu'à croire, avec quelques exemples patents qui tardent à se faire jour.

samedi 10 octobre 2015 17:17
Libre_pratique
2
Gradlon

Les nanotubes sont désormais utilisés dans les frites belges. On peut consommer les nanofrites à volonté. Elles glissent sans accrocher sur la paroi stomacale sans provoquer de lourdeurs et raccourcissent considérablement le transit intestinal.

samedi 10 octobre 2015 17:44
Missing
aikibu

Entendons nous bien ...
Je n'ai pas dit que l'article cité etait de 2013, seulement que l'on parle de cette peinture en 2013 (article internet avec les memes mots...) et que depuis pas de son, pas de lumiere....
Je ne pratique pas assez bien l'anglais pour suivre l'article recent, mais ce n'est, peut etre, qu'une resucée de l'initial...qui ne parle que d'une année d'experience.....

samedi 10 octobre 2015 17:50
Fool2
foolontheisle

tu as raison
Nanowaves, une petite révolution dans le monde du nautisme
Publié le dimanche 15 décembre 2013 à 11h35

samedi 10 octobre 2015 18:00
Missing
CMa

Sur le site de la société Nanowaves il y a quelques retour d'utilisateurs dont celui-ci:
http://nanowaves.com/use-cases/recreational-yachting/petar-maksimovic.htm?lng=en
Après 4 semaines dans l'eau bateu immobile, la coque est pleine d'algues! Point positif elles sont faciles à enlever: dans la documentation j'ai lu qu'il suffit d'aller à 15 kts pour les enlever!

samedi 10 octobre 2015 18:11
Avatar
loran.sea

Bonjour à tous, le Coppercoat et le M300 sont deux produits très différents. Le Coppercoat est effectivement un epoxy-cuivre que j'ai appliqué l'été dernier sur mon bateau. je suis satifait, il correspond bien à mon cahier des charge, protection anti-osmose et maintenance réduite. Dès que l'on quitte la France, on rencontre beaucoup de bateaux traités au Coppercoat mais il faut être extrêmement rigoureux sur le processus de préparation et d'application et sur le nombre de couches appliquées sinon c'est l'échec assuré. Le M300 est un polyester-cuivre : le polyester étant une résine hydrosoluble (qui se dissous dans l'eau) et non étanche, je ne vois pas l'intérêt de ce produit même s'il est bcp moins cher que le Coppercoat, ce qui reste à démontrer. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à m'envoyer un message privé.

samedi 10 octobre 2015 18:25
05_(6)
shazzan

Bonsoir à tous
Et bien moi au mois de juin j'ai profité en sortant ma canote de faire un anti foolling coopertruc à ma sauce, soit, 2 kg de cuivre pur pour 1 litre d'epoxy, très difficile à mettre en œuvre car c'est vraiment très épais, mais j'ai réussi mes 3 couches, mais le plus dur reste la préparation, ponçage intégral des 2 coques, soit au total 2 semaines de travail intensif . Résultat 4 mois plus tard, toujours de la verdure mais qui disparait dés que je navigue, mais bon, ce sera plus probant dans un ans d'autant plus que là je ne vais pas trop bouger cet hiver.
Pour le prix, je m'en suis tiré par 300 euros d'epoxy, 30 l, 500 euros de cuivre, soit 800 euros, le tout sur Ebay, mais il m'en reste encore quelques kg
Pascal sur Shazzan

samedi 10 octobre 2015 19:11
Missing
Arturo

Bonjour Shazzan,
Peux-tu communiquer les références de ton fournisseur de cuivre ?
Pour l'epoxy, je suis devenu un fan de la dilution à l'isopropanol (alcool isopropylique).
Tu as appliqué ta "sauce" avec de la résine pure? Diluée ? Rendue visqueuse avec du gel de silice ?
Je serais pour ma part tenté par l'addition isopropanol + silice colloïdale.
Quelle solution as-tu retenue ?

samedi 10 octobre 2015 21:11
05_(6)
shazzan

Salut Arturo
J'ai utilisé de la résine pure acheté en Allemagne comme le cuivre et j'ai eu un tarif très intéressant en demandant un prix pour la quantité, moins de 10 euros port inclus le litre franco de port et il me semble si je me souviens bien et 500 euro le cuivre port inclus après grosse négos.
C'est difficile à étaler car 2 kg de cuivre pour 1 litre c'est beaucoup mais on y arrive, il fait utiliser de très bon petits rouleaux, surtout pas du premier prix et ne faire qu'un litre à la fois et suivre la procédure, une heure entre chaque couche je crois. Mais bon, le plus dur est le ponçage,il faut qu'il ne reste pas de peinture ou ancien anti-foolling d'ailleurs j'ai appliqué une couche de résine pure avant de faire mon anti-foolling. Il faut au 2 couches avant que le résultat soit agréable à l'oeil, moi j'ai mis 4 couches et 6 sur mes quilles.
..
Pascal sur Shazzan.
.
epoxy
http://stores.ebay.fr/mapau27/
cuivre
http://www.ebay.fr/itm/99-50-Kupferpulver-copper-powder-7440-50-8-45-m-325mesh-vom-Fachhandler-/262054417615?var=&hash=item3d03a914cf

dimanche 11 octobre 2015 09:05 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
Arturo

Merci Shazzan. Ça, c'est de l'information directement exploitable.
l'Allemagne sertt encore à quelque-chose...

Questions pour le Docteur Safioran :
1) la granulométrie du cuivre te parait bonne ?
2) les particules de cuivre sont. Sphériques. La surface spécifique est-elle suffisante compte tenu de la granulométrie ?
3) ton avis sur l'adjonction de silice colloïdale et de l'isopropanol ? Pertinent ? Quel dosage ?

dimanche 11 octobre 2015 09:34
5051965507_6
Pla

Bonjour
22€/kg plus port 7,80€ Dhl
Combien de kg pour un 30 pieds?
Merci

dimanche 11 octobre 2015 10:43
05_(6)
shazzan

salut Paul
il faut 1 l d'epoxy et 2 kg de cuivre pour 4 m² sur 3 couches et tu auras à peu prés la quantité de cuivre et la moitié en epoxy. Le prix est au kg, il suffit de contacter le vendeur sur ebay, j'avais une grosse remise car on en avait commandé 120kg à 3, ce qui à considérablement diminué le coup et en regardant bien si ça marche car là je ne suis qu'à 4 mois, ce n'est même pas le prix que je dépensais pour de 'l'international" en plus 3 couches d'époxy ça ne fera pas de mal à partie immergée !
Mais bon, il faut qu'il fasse très beau et beaucoup d'huile de coude....
Pascal sur Shazzan
.
https://www.youtube.com/channel/UCMF6TskuehEPNYVy5fl5SGg

dimanche 11 octobre 2015 11:12 *** Message modifié par son auteur ***
Atlantique_nord__first_30_little_wing
jeanlittlewing

et partir d'un bateau super sec sinon dégats à attendre, non ?

dimanche 11 octobre 2015 11:32
05_(6)
shazzan

Oui, c'est évidant, c'est pour ça que je l'ai fait en juin avec une hygrométrie satisfaisante, mais comme on doit poncer le maximum de l’ancienne peinture et anti fooling je pense que ça va, surtout en le faisant soi même.

dimanche 11 octobre 2015 11:36
Avatar
loran.sea

Salut Shazzan,
je confirme de l'huile de coude et... des copains, il en faut ! nous étions trois pour le faire ! Un qui prépare, deux qui peignent ! Et ma femme a dit à la fin, "plus jamais ! " En ce qui me concerne, j'espère que ça tiendra 10 ans.

De la patience et de la rigueur : l'état de surface de la coque doit être comme au sortir du chantier : pour pas me planter, j'ai fait faire un aérogommage pour revenir au gel-coat et vérifier l'absence d'osmose, nous ne voulions pas passer des semaines à poncer

En revanche, je suis sceptique sur le nombre de couches. Nous en avons mis 5 et non 3 ! Et ce n'est qu'à la 4ème que le rendu était comme le tiens. Je viens de rencontrer un Anglais au Portugal avec un Prout 46 qui n'avait mis que 3 couches et qui a jeté l'éponge peu de temps après. j'ai également vu un Hollandais avec un Océanis 400 qui n'était pas retourné au gel-coat, des coquillages étaient visibles là où le coppercoat était parti du coup obligé de reponcer partout où ça pelait.
De la patience et de la rigueur la première fois permet d'éviter d'y revenir

lundi 12 octobre 2015 23:58
05_(6)
shazzan

Salut Lauren
En fait j'ai mis 4 couches, je me suis trompé, voir 5 dans les recoins et les quilles, mais je n'ai absolument pas dilué l'epoxy ce qui fait qu'on en dépose plus et surtout c'est bien plus dur à étaler mais en trois couche j'avais déjà ce résultat, mais j'en saurai plus si j'ai réussi dans 1 an. Par contre moi, mon bateau étant une construction amateur je n'avais pas de gelcoat mais un enduit epoxy dessus ce qui a facilité l’accroche et j'espère ne pas y revenir ....
Pascal sur Shazzan

mardi 13 octobre 2015 01:28
Missing
brufan

Shazzan
Quel est l'aspect de la carène après application ?
Est-ce lisse comme une peu de bébé ? une peau d'orange, des cratères lunaires ?
Faut-il poncer pendant ou après coup pour obtenir une carène lisse ?

mardi 14 février 2017 09:06
05_(6)
shazzan

Tout dépend si le ponçage de l'ancien anti foulling s'est bien passé, moi, j'ai un peu ré-enduit ce qui m'a permis d'avoir une surface lisse à partir du moment ou tu as bien mélangé ton cuivre/epoxy , mais après 4 jours de séchage ou plus je ne sais plus trop, j'ai re poncé avec un grain très fin pour retirer la fine pellicule d'epoxy sur le cuivre et réactiver le process et ma fois, ça marche pour l'instant
Pascal

mardi 14 février 2017 15:18
Missing
brufan

merci pour l'info

mercredi 15 février 2017 09:21
Avatar
loran.sea

salut pascal,
je n'ai pas dilué non plus ! De mémoire, nous avons mis 2kg de Cu par kg d'époxy catalysé. Au bout d'un an, j'avais un peu de mousse de la flottaison jusqu'à 10cm en dessous. C'est un CP époxy ton Lazzi ? Quelle est ta surface mouillée env ?

mardi 13 octobre 2015 02:00
05_(6)
shazzan

Non Laurent, c'est un sandwich d'environ 40m² mouillé il me semble !
Enfin moi, c'était très épais pourtant il faisait chaud, peut être que ça venait de l'epoxy.
Pascal

mardi 13 octobre 2015 10:19
Img_2974
JM de Bassa Da India

Bonjour Shazzan
1 ans 1/2 plus tard, que donne ton application? Toujours content? J'evisage ce type d'application.
JM

lundi 13 février 2017 14:26
05_(6)
1
shazzan

Pour le moment, à part de la verdure en forme de mousse sur 10 cm sous la flottaison qui part facilement avec un tampon jex, aucun coquillages ni grandes algues par rapport à avant !
Mais j'en dirais plus dans 1 ans, je serai normalement aux Antilles si tout va bien !
Par contre , c'est du boulot, c'est bien de le faire à plusieurs, surtout pour l’application, 4 couches je me rappelle, bien espacées de 30 minutes chacune, dur dur...
Pascal

lundi 13 février 2017 20:49
S_s
Faï Tira

Est-ce que tu as poncé le cuivre depuis l'application ou pas encore?

lundi 13 février 2017 22:29
05_(6)
shazzan

Oui, je me suis échoué l'été dernier et j'ai poncé une fois, sauf les bas des quilles qui étaient un peu enfouies.
Pascal

lundi 13 février 2017 23:27
S_s
Faï Tira

Je vais surement essayer cette solution avant de remettre à l'eau. Par contre sur ebay la poudre de cuivre est à 40€ du kilo

lundi 13 février 2017 23:36
05_(6)
shazzan

Moi, je l'avais acheté sur ebay ainsi que mon epoxy. Concernant le cuivre, après négo, il m'avait fait une remise suppl, mais je ne sais plus trop combien !
Pascal
.
http://www.ebay.fr/itm/99-50-Kupferpulver-copper-powder-7440-50-8-45-m-325mesh-vom-Fachhandler-/262733928814?var=&hash=item3d2c29996e:m:m53ScfXs3y_GHbsQdgiIfrg
.
http://www.ebay.fr/sch/mapau27/m.html?ssPageName=&_trksid=p2057872.m2749.l2654

mardi 14 février 2017 09:04
20150629_161711
Rigil

Et pourquoi ne pas mélanger cette poudre à un AF érodable qu'on refait chaque année ? On n'améliorerait pas l'efficacité ?

mercredi 08 mars 2017 18:41
05_(6)
shazzan

Peut-être parce que le but est d'éviter de le coltiner tous les ans Rigil !
Mais pourquoi pas..

mercredi 08 mars 2017 22:53
20150629_161711
Rigil

Oui, ça j'avais bien compris. Mais comme je trouve que caréné au printemps c'est déjà sale en septembre quelque soit la marque de l'antifouling, je cherche à en améliorer l'efficacité.
Perso, à part le bon vieux érodable au TBT des pétroliers, je ne crois pas à l'antifouling miracle au moins dans mon port mais je ne demande qu'à voir...si quelqu'un en met en rade de Brest je regarderais l'évolution avec intérêt.

jeudi 09 mars 2017 00:42
Helios_20100917_3801_50x50
ODeclav (Helios)

Point Coppercoat après 4,5 années
Hormis une partie de la chaise d'arbre où j'ai un décollement partiel, la ligne de flottaison où l'épaisseur est sérieusement réduite et le bord de fuite du safran, il n'y aurait aucune nécessité de remettre du Coppercoat. Seules quelques retouches pourraient être faites.
Le produit agit toujours et on est loin de voir le primaire.
Je prévois une mise au sec pendant l'été pour mettre 4 à 5 couche sur la ligne de flottaison, les bords d'attaque et de fuite, le bas de quille. 2 couches ailleurs.
De cette manière, cela devrait tenir au moins 5 ans !

Par ailleurs, plutôt que d'appliquer les couches en continu, ce sera chaque couche à 12h d'interval avec la coque complètement bachée : tant que ce n'est pas sec et que ça colle, la couche suivante ne peut qu'adhérer.
L'application est ainsi moins contraignante ...

Donc si certains sont intéressés : achat groupé ?

lundi 13 février 2017 19:56
Img_2974
JM de Bassa Da India

Merci pour le retour. Je vais aussi tenter cette protection ????

lundi 13 février 2017 21:15
Image
Ben6444

Bonjour,
Je suis aussi intéressé par cette solution mais j'hésite entre le Coppercoat et un mélange époxy/cuivre fait maison.
Le Coppercoat peut devenir valable avant une bonne réduction en achat groupé. Il suffirait d'être un dizaine...
ODeclav (Helios) a l'air motivé aussi. Y a-t-il d'autres monde?

dimanche 05 mars 2017 09:51
Img_2974
JM de Bassa Da India

Toujours moi

dimanche 05 mars 2017 16:06
Image
doopics

Bonjour, je suis également intéressé.
En phase de décapage pour un antifouling cuivre.

dimanche 05 mars 2017 17:28
Image
Ben6444

Est-il possible de faire un petit achat groupé? Même si l'on est moins de 20 cela peut valoir le coup non?

dimanche 05 mars 2017 19:08
Helios_20100917_3801_50x50
ODeclav (Helios)

Je suis partant pour 5L de Coppercoat.

dimanche 05 mars 2017 21:04
Missing
(munu56)

salut a tous
naze
j'ai un fut de 3 k eb matrive dur et personne en veut

dimanche 05 mars 2017 23:19
Image
Ben6444

Il me faudrait environ 10l pour 40m².

lundi 06 mars 2017 08:30
Missing
Gwel Mor

Je suis également preneur pour 9 litres pour 30m²
Qui centralise les demandes ?

lundi 06 mars 2017 22:32
Image
doopics

Je suis preneur pour 6L pour 20m2

mardi 07 mars 2017 22:32
Helios_20100917_3801_50x50
ODeclav (Helios)

On a 30L, donc dépassé les 25L qui permettent au moins 10% de remise ...
5L ODeclav (Helios)
10L Ben6444
9L Gwel Mor
6L doopics

mercredi 08 mars 2017 06:07
Img_2974
JM de Bassa Da India

Je suis preneur pour 8 litres

mercredi 08 mars 2017 10:21
Image
Ben6444

Bonjour,
Quelqu'un d'autre? On pourrait arriver à 50l pour avoir les 15%...

mercredi 08 mars 2017 18:19
Image
Ben6444

Bonjour drouh,

En effet tu n'as pas l'air trop ennuyé avec les moules et algues... Le mien est mouillé entre des parcs d'huitre et le résultat est catastrophique. Je joint une photo. Petite précision, le carénage avait été fait 6 mois avant avec un brossage complet tous les mois et demi....

Je souhaite donc trouver quelque chose d'efficacité et ecolo.
(On m'a proposé du goudron avec un démousseur ce week end...)

lundi 13 mars 2017 18:08
Missing
thp44

Et pour les bateaux en acier ? après sablage l'acier est isolé par plusieurs couches epoxy donc pourquoi pas epoxy cuivre?

lundi 13 mars 2017 22:02
Avatar
PtitLu

Je serais intéressé par cette commande groupée, 10 à 12 litres à confirmer mais mon voilier est actuellement en chantier et je n'ai pas prévu de le mettre à l'eau avant 2 ou 3 ans. Je l'appliquerais après la peinture des œuvres mortes, je ne peux donc le faire à réception.
.
Savez vous si il y a un délai de péremption/conservation sur ce type de produit ?

mardi 14 mars 2017 13:53
Avatar
PtitLu

Juste un p'tit up

mercredi 15 mars 2017 11:03
Helios_20100917_3801_50x50
ODeclav (Helios)

Le distributeur en France m'avait recommandé de ne pas dépasser 1 an de stockage avant utilisation.
Par contre, pas de limite entre l'application et la mise à l'eau contrairement à la plupart des antifouling.

mercredi 15 mars 2017 19:59
Avatar
PtitLu

Merci pour ta réponse et vu le prix je ne prendrai pas le risque de dépasser ce délai.
Tant pis pour moi, je relancerai le topic dans 2 ou 3 ans, sait-on jamais

jeudi 16 mars 2017 11:14
Image
Ben6444

Up :)

vendredi 17 mars 2017 14:20
Missing
Gwel Mor

Bonjour à tous, je reprends le fil pour l'antifouling à base de cuivre. En final combien sommes-nous intéressés par ce produit et surtout combien s'engagerons financièrement au moment des commandes. A la suite de cette récapitulation je pourrais relancer la demande d'achats groupés officielle.

lundi 17 avril 2017 10:21
Helios_20100917_3801_50x50
ODeclav (Helios)

Suis toujours partant pour 5L.

lundi 17 avril 2017 19:42
Missing
Gwel Mor

Bonsoir à tous, Je viens de laisser un message à l'Equipage de HEO pour tenter une relance d'un achat groupé. Donc j'attends une réponse pour un réactivation de la procédure de consultation. La demande initiale d'achat date de janvier 2014 et l'Equipage avait décidé à l'époque de retirer cette demande du fil tout en laissant entendre qu'il était possible de relancer la procédure si un certain nombre de personnes se déclaraient intéressées.

lundi 17 avril 2017 22:27
Image
doopics

Toujours ok pour 6L

mardi 18 avril 2017 22:28
Helios_20100917_3801_50x50
ODeclav (Helios)

Si un 'certain' nombre de personnes, c'est au delà de la centaine, c'est sûr que l'on n'y parviendra pas ...
Vu que le Coppercoat est pas mal controversé et que le ratio des navires utilisant le Coppercoat est très faible on ne pourra atteindre le même succès qu'un achat type radeau !
Je serai aussi intéressé par de l'alcool isopropylique/isopropanol pour le diluer un peu.
Un cible de l'ordre de 20% de réduc me semble pas mal.

mercredi 19 avril 2017 06:06
Missing
OlivierSPb

Un bref google montre que l'isopropanol en petite quantité (1L) se vend plus cher que le whisky. Je propose donc de diluer le coppercoat au Glenfiddich, car il sera plus efficaces si les bernacles sont bourrées!

vendredi 21 avril 2017 15:10
Missing
Arturo

Pas si cher, l'isopropanol...
J'en avais acheté sur internet chez Hoefer. de mémoire, 3 euros et quelques le litre livré (par 6 bouteilles de 1 litre... comme les bonnes boissons)
https://hoefer-shop.nl/isopropanol-99-9/

vendredi 21 avril 2017 15:19
And_len
and len

Bonjour
Mais n'est ce pas interdit?

vendredi 21 avril 2017 11:10
And_len
and len

Bonjour
Mais n'est ce pas interdit?

vendredi 21 avril 2017 11:11
And_len
and len

Bonjour
Mais n'est ce pas interdit?

vendredi 21 avril 2017 11:11
Missing
CMa

Bonjour
Je souhaite apporter un retour d'expérience sur le Coppercoat.
Je viens de la faire appliquer sur ma coque par une société spécialisée.
Etat impecable mais problème sur la partie du Coppercoat au dessus de la flottaison: Des coulures sont apparues après lavage du pont à l'eau douce. Je n'applique jamais de produit pour nettoyer mon pont.
Ces coulures ne partent pas et vue leur couleur on dirait que le cuivre à réagit avec un produit. D’où vient ce produit qui était sur le pont at qui a réagit avec le cuivre du Coppercoat. Mystère?

vendredi 21 avril 2017 14:18
Missing
OlivierSPb

En fait si tes coulures sont couleur chocolat, c'est une réaction avec l'air.
A l'air "normal" le cuivre s'oxyde en hydrocarbonate de cuivre en réaction avec le CO2 contenu dans l'air. Dans un air marin, il s'oxyde en chlorure de cuivre en présence du sel marin (NaCl).
Les 2 sont chocolats au départ et deviennent au fil du temps (Un long temps) verts: le fameux vert-de-gris.
Donc si c'est le cas il faut poncer et de toute façon mettre le bateau à l'eau puisque les réactions ne s'effectuent qu'au contact de l'air. Maintenant pourquoi des coulures, mystère et boule de gomme, mais il y avait peut-être sur le pont des dépôts ou des poussières qui en coulant ont favoriser l'apparition de chlorure de cuivre ou d'hydrocarbonate.

vendredi 21 avril 2017 15:05 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
OlivierSPb

C'est un peu étonnant. Le cuivre est attaqué par certains acides (Sulfuriques, Nitrique, Oxalique, ...) et pas par d'autres comme l'acidechlorhydrique.
Par contre il est attaqué dans certaines conditions par certaines bases.
Ces acides ou ces bases peuvent être "en direct" ou provenir d'une réaction: Acide + Sel = Base ou à l'inverse Base + Sel = Acide.
En fait il faudrait une photo des coulures pour essayer de comprendre ce qui s'est passé, mais c'est assez mystérieux.
Une chose est sure, cela ne provient pas d'un lavage à l'eau douce seule.

vendredi 21 avril 2017 14:41
Missing
CMa

Voilà une photo des coulures. Elles sont de couleur vert de gris et sous les ouvertures du pavois

vendredi 21 avril 2017 16:18
Missing
OlivierSPb

Tes coulures je les vois plutôt blanches que verest, mais en fait cela n'a pas d'importance.
Ben, si elles sont sous l'ouverture des pavois, cela laisse à penser qu'il y avait une cochonceté qui trainait sur ton pont et qui a réagi avec le cuivre.
Zoup, un petit coup de ponceuse au grain fin et on oublie...
M'enfin...

vendredi 21 avril 2017 17:10 *** Message modifié par son auteur ***
Missing
CMa

Et moi qui avait opté pour le Coppercoat pour ne plus mettre au sec ma coque chaque année pour poncer l'antifouling....
En effet je me vois mal poncer au raz de l'eau dans l'annexe

vendredi 21 avril 2017 17:49
Missing
1
OlivierSPb

Ben c'est raté. Si tu lis le fil, tu t'aperçois qu'il faut enlever régulièrement le biofilm sinon le coppercoat ne fonctionne pas et que les utilisateurs heureux du coppercoat sont ceux qui peuvent gratter en échouage une ou plusieurs fois par an pour raviver la couche de cuivre ou qui ont le courage d'aller avec la gratounette en apnée. L'antifouling qui te permet rester à flot pendant 2-3 ans sans rien faire et en ayant une coque propre, cela n'existe pas même au temps du TBT...
Bon après la fréquence, cela dépend de là où tu es: température de l'eau, salinité,...
C'est pour cela que tu as des avis si différents...
Mais toutes choses étant égales par ailleurs, cela n'a aucune chance de marcher mieux qu'un érodable bien chargé en cuivre.

vendredi 21 avril 2017 18:40 *** Message modifié par son auteur ***
12_06_2012_003
Cap-Eole

Quelle compatibilité avec un primaire de type VC Tar ?

mardi 25 avril 2017 12:17
Helios_20100917_3801_50x50
ODeclav (Helios)

C'est compatible, mais avec une accroche mécanique.
Le VC-Tar présente une surface glacée/brillante. Si on y applique du VC17, l'accroche peut se faire par légère dissolution dans la limite du temps de surcouchage parce que le VC17 contient des solvants.
Pour le Coppercoat (solvant non sec = eau ou isopropanol), il faut que le VC-Tar soit suffisamment durci pour déglacer au 240 : le Coppercoat peut alors accrocher mécaniquement. C'est que que j'ai fait en 2012 (7 couches) et hormis sur la chaise d'arbre où c'est le VC-Tar qui s'est décollé sur qcqs cm2, aucun décrochage du VC-Tar.
Par contre, je pense que si je refais cette opération, j'intercalerai une couche d'interprotect entre le VC-Tar et le Coppercoat.
L'interprotect accroche par solvant au VC-Tar et se ponce bien mieux.
En fait du VC-Tar durci depuis 2012 (j'ai gardé un disque de 1 cm témoin) reste souple. Le ponçage du VC-Tar est de toute manière difficile.

samedi 29 avril 2017 10:17

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums