Fabriquer un savon qui lave à l'eau de mer

Un article qui permet de faire quelque chose qui existe déjà dans le commerce. Mais pour le bricoleur et le curieux, il y a toujours ce petit plaisir de savoir faire et comprendre un peu mieux...
 
En mer, tous les moyens sont bons pour économiser l'eau douce. Si celle-ci vient à manquer, ce n'est pas une bonne raison pour ne plus se laver... Le savon classique ne lave pas avec l'eau de mer et on trouve dans des magasins spécialisés des savons eau de mer. Que ce soit par curiosité pour par économie (Le savon qui lave à l'eau de mer est assez cher) pourquoi ne pas le fabriquer soi même?
 
Et puis aussi, juste par curiosité: le savon, comment ça marche? Pourquoi cela ne fonctionne-t-il pas avec de l'eau de mer?
 
Chacun peut composer soi même et sur le net on trouve des sites dédiés que je n'ai pas la prétention de remplacer et qui vous permettront d'approfondir la question si vous le souhaitez (rajout de colorant ou parfum ou autres huiles...)
1. La pratique
Voici la recette pour un savon "simple" (pas de parfum, ni de colorant...)
1.1. Ingrédients
  • 276 grammes de lessive de soude à 30,5%
  • 500 grammes de végétaline
 
1.2. Ustensiles
 
  • Thermomètre de cuisine
  • plongeur/mixer
  • Moule (brique de lait ou de jus de fruit de récupération dont la partie haute est découpée)
 
 
 
 
ATTENTION la lessive de soude est très toxique et corrosive, elle a bien des vertus (nettoyage de parebattages, débouchage de tuyauteries) mais il ne faut pas la mettre en contact avec la peau. Le mieux est de porter des gants et des lunettes de protection
 
1.3. Fabrication
 
 
Faites fondre la végétaline au bain marie. La végétaline fondue doit être à 30°C
En même temps portez la température de la lessive de soude également à 30°C
Versez la lessive de soude doucement dans la végétaline
Mixez à vitesse mini: une réaction chimique doit se produire entre la végétaline et la lessive de soude. Continuer à mélanger en alternant le mixeur éteint (en l'utilisant comme une cuillère/spatule) et le mixeur allumé. Au bout de quelques minutes, lorsque le mélange est homogène et pateux, cessez de mélanger.
 
Versez le mélange dans le moule
Il faut désormais attendre que le savon se fasse: stockez votre moule dans un endroit sec, à l'abri des enfants et des animaux.
Attendez 4 semaines.
Démoulez le savon et si besoin, coupez le en morceaux. Si vous avez le moindre doute sur votre savon, délayez un petit bout dans de l'eau et mettez un test Ph (par exemple ceux vendus pour tester l'eau des piscines), le Ph doit être d'environ 7 (Ph de l'eau neutre).</li>
 
 
Voilà, on dit que les marins sont des gros cochons, à vous de changer la légende...
 
 
 
 
 
2. La théorie
Juste pour le plaisir, parce que j'aime bien comprendre, un peu de théorie pour les nuls. Que les chimistes m'excusent, tout est simplifié, exit les formules de chimie...
2.1. Le savon comment ça marche?
 
 
Le savon est un produit « amphiphile », c’est-à-dire qu’il ne se dissout pas dans l’eau, mais il assure la connexion entre l’eau et la graisse, et produit en même temps une émulsion stable.
 
La même propriété « amphiphile » du savon explique la mousse et les bulles : le savon forme une surface particulière entre l’eau et l’air. La tension de cette surface lui permet de former des bulles.
 
Quel est le lien entre la mousse et le pouvoir nettoyant du savon ?
 
Le savon lave et fait également de la mousse. Et pourtant, ça n’est pas la mousse qui nettoie, elle est une conséquence collatérale, lié à la nature des molécules de savon.
 
Notre peau est lipophile (attire la graisse) et hydrophobe (rejette l'eau). En conséquence, notre peau préfère les saletés grasses à l’eau d’une bonne douche.
 
La saleté est composée d'éléments gras. Or l'eau et et le gras ne sont pas miscibles.
 
 
Si vous versez dans un récipient de l'eau et de l'huile: les deux ne se mélangent pas, même si vous secouez le mélange, l'eau et l'huile se séparent. L'eau ne permet donc pas d'enlever de l'huile sur les mains. Il faut donc un produit qui s'accroche avec l'huile et les matières grasses.
 
 
 
Le savon est un molécule qui a la particularité de pouvoir se connecter d'un coté aux matières grasses, de l'autre à l'eau.
 
Lorsqu'on se savonne les mains, le savon s'accroche aux saletés et  l'eau et produit au passage de la mousse, témoin de la double connexion.
 
Lorsqu'on rince, l'eau emporte le tout.
2.2. Les éléments qui empêchent le savon de nettoyer avec l’eau de mer
Lorsque l'on essaye de se laver avec un savon avec de l'eau de mer, on constate que le savon ne forme pas de mousse et ne lave pas. Cela n’est pas parce que l’eau est salée, l’eau de mer est pleine de magnésium et est donc très dure. La dureté de l’eau de mer étant trop élevée, le savon est incapable de se dissoudre et de mousser.
2.3. De quoi se compose un savon?
Un savon est un mélange résultant de la précipitation de soude et d'huile. L'huile peut être de l'huile d'olive, de l'huile d'arachide, avocat, noix,....
 
 
 
A Ouvéa  par exemple, les savons fabriqués localement fonctionnent: pourquoi?
 
 
2.4. Que faut il pour qu'un savon fonctionne à l'eau de mer?
Il faut une huile adaptée. En l'occurence, l'huile de coco fonctionne. Il semblerait que la chaine carbonnée soit plus courte que les autres huiles, composée de 8 à 12 atomes de carbone, elle permet à l’huile de coco d’être soluble dans l’eau de mer. Contrairement à cela, la chaîne carbonée de l’huile d’olive est plutôt longue, elle contient en effet 12 à 16 atomes de carbone. L’huile de coco est riche en acides gras saturés ce qui fait qu’elle donne au savon une dureté elevée . Elle peut être alliée à l’huile de palme lui conférant des caractéristiques encore plus détergentes.

Les derniers commentaires :

Avatar
CERIGO

Il y a quelques années, pour me dépanner, j'avais acheté du gel douche Sanex. Pour me laver, je sors une grosse noix de gel que je plaque sur mon sternum qui devient mon réservoir où mes mains viennent se réapprovisionner pendant 1 minute environ.
Au bout d'une semaine, ma peau à cet endroit commençait à peler! Je n'ai pas insisté et suis revenu à Monsavon.
Mais vous savez tout maintenant!!!

4 jours
Avatar
KOALA-5

Du Teepol (arlkyarylsulfonate) dans les gels douche...c'est quand même un peu exagéré !!!!
Les produits liquides d'aujourd'hui sont quand même étudiés pour ne pas être agressifs pour la peau.

4 jours
Missing
aikibu

Justement mon dermato me conseillait le "vrai" savon de marseille car pas trop detergent, il contient de la graisse, par rapport à tous les savons douches qui sont à base le teepol ou autres produits chimiques moussants, pas excellents pour la peau car assez agressifs...suivant les cas et les dosages
Encore faut il savoir quel type de peau avons nous chacun, peau grasse, seche, mixte et adapter les produits en fonction....
Pour ma part je n'aime guere les savons douches, car j'ai l'impression qu'ils me laissent une pellicule "peguante" sur la peau, mais cela n'engage que ma perception...

4 jours
Logo_poulpe_action_250x250
Le Poulpe

Super merci pour le partage et les explications théoriques ! Néanmoins ce qui m'interpelle c'est la toxicité de la lessive de soude... Même si ça mousse ça donne pas vraiment envie de se badigeonner le corps avec...

4 jours
20170806_095750
Lady Bamboo

Savon huile d olive fait maison par mon pere recette qu on trouve sur internet...parfait avec l eau de mer et pour regler tous les petits soucis de peau....

jeudi 14 septembre 2017 21:22
Voir tous les commentaires
Retour