Conteneurs OFNI, et si on les coulait ?

Parmis les OFNI répertoriables, on connait les billes de bois exotique, qui par leur densité importante n'émergent que très peu, les growlers difficilement répérables, et les conteneurs "perdus" en mer par les porte-conteneurs et qui représentent de l'avis de tous, un danger constant et durable. Que ce soit pour la marine marchande ou pour nos bateaux de plaisance ou de courses.

 

Il semblerait pourtant facile de mettre fin à cette situation en empéchant les-dits conteneurs de flotter.

 

Je m'explique : si ces volumes métalliques plus ou moins étanches se retrouvent entre deux eaux, à attendre la collision sous les lignes de flottaison des bateaux, c'est parce qu'ils emprisonnent un volume d'air suffisant à les maintenir en surface. (voir Archimède)

Il suffirait donc d'imposer la mise en place d'évents, orifices répartis aux angles du conteneur pour assurer la purge de ce volume d'air quel que soit la situation spaciale de l'objet (vertical, à l'envers ...).

Afin de conserver malgrés tout l'étanchéité utile à la bonne conservation des marchandises transportées en temps normal, un système de membrane soluble à l'eau ou autre type de procédé simple et peu onéreux, garantissant un laps de temps suffisant à une éventuelle récupération de l'objet, chute dans un port par exemple, permettrait de ne pas aller à l'encontre des intérêts des affréteurs et des transporteurs.

Sachant qu'un porte-conteneur ne fait jamais demi-tour et n'est de toute façon pas équipé pour la récupération d'un conteneur, celui-ci coulerait obligatoirement au bout d'une période courte.

Aucun intérêt financier ne serait mis en jeu par ce type de précaution, et un danger mortel pour la navigation disparaîtrait,.

C'est du gagnant-gagnant pour tous ... Utopique ?

Et si des Héonautes, en relation avec des personnalités capables de porter un projet de loi européen, sondaient cette éventualité ... ( sous réserve que cette idée soit jugée intéressante) On peut réver !!!

 

 

 

Les derniers commentaires :

12_06_2012_003
Cap-Eole

Le problème de la pollution qui semble heurter certains reste un faux problème à l'évidence ... DE TOUTES FACONS, ILS FINISSENT PAR COULER , le danger c'est le temps qu'ils mettent à le faire ...

mercredi 14 juin 2017 11:08
Missing
fpelu

Le problème apparaît plus grave pour les navires de course qui vont à des vitesses pas possibles. A 20 nœuds, le résultat n'est pas le même qu'à 5.
Le nombre d'abandons suite à des chocs sur des OFNI dans le dernier Vendée Globe est impressionnant.

mercredi 07 juin 2017 16:59
Sea_shep
Matsyl©

Bonjour,
Même si nous n'en avons jamais vue (flotté ), c'est le truc inquiétant par excellence.
Du point de vue sécurité, le mieux serait qu'ils coulent, soit naturellement, ou avec un peu d'aide.
Mais comme il a été dit plus haut, c'est un risque de pollution.
Le mieux serait un système de repérage, mais celà doit avoir un certain prix, de plus une balise à une durée limitée.
Ensuite récupérer un conteneur doit avoir coût, qui risque même d'être supérieur à la valeur de la marchandise.
Une nouvelle fois le problème et d'ordre financiers, la preuve que tout à un prix, On nous oblige à avoir tout un bordel pour notre sécurité, alors que le problème en amont n'est pas réglé.

mardi 06 juin 2017 14:57
12717542_10153918297096489_1437921240476658071_n
craintdegun

Selon le WSC (World Shipping Council) 3000 containers par an dont les 3/4 coulent à pic immédiatement. 480 millions de containers ont circulé en 2016. Utilisant ces boites pour mes expéditions et voyant comment sont faites les manutentions en usines, aux transports, chez les transitaires ou dans les ports, je donne pas longue vie aux AIS que l'on pourrait incorporer.
Je ne suis pas un grand marin : quelques allers/retours entre France et Algérie, des tours sur la Corse ou Minorque et je n'ai jamais rencontré ces boites mais dans le golfe du Lion trois années de suite des billes de bois qui auraient pu démolir le bateau.
j'ai l'impression que l'on fantasme beaucoup sur les containers.
dans les 3000 containers indiqués : 750 perdus en mer sur différents bateaux (il y a 65000 porte-containers) et 2500 concernant des bateaux coulant avec la totalité de leurs cargaisons donc sur des zones très limités.

mardi 06 juin 2017 14:48
Missing
marge

qui a déjà croisé un conteneur ? des sacs plastiques mais des conteneurs ?

mardi 06 juin 2017 14:14
Voir tous les commentaires
Retour